Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 18:31

La vie en mieux est un recueil de deux novellas (deux courts romans ou deux longues nouvelles, au choix!) qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre sinon d'apporter leur regard sur la vie.

 

La première s'intitule Mathilde. Mathilde Salmon, 24 ans, est étudiante en histoire de l'art (pour les réducs au cinéma) mais elle travaille pour son beau-frère à rédiger toute la journée des commentaires bidons pour pourrir des sites internet de vente, lesquels sites ensuite, pour se refaire une virginité, font appel à l'agence de création web du beau-frère. Elle vit en coloc avec deux nanas limite parfaites. Mais c'est quand Mathilde perd son sac dans un café que tout se complique : comment expliquer à ses coloc qu'elle a perdu l'enveloppe contenant les dix mille euros en billets de 100 confiée pour payer les travaux de l'appart ? Un désespoir qui va la conduire sur le chemin de Jean-Baptiste et de l'amour un brin contrarié. Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.

 

Il y a de bons passages, de bonnes réflexions sur les faux-semblants du web (l'écriture de faux- commentaires sur les sites de ventes est un sujet qui revient régulièrement dans l'actualité) et sur l’ultra moderne solitude qu'engendre paradoxalement le flot de réseaux sociaux. Mais il y a beaucoup d'agacement aussi, c'est écrit à la va-comme-j'te-cause, langage populaire, rapide, facile, (OK jusque -là) mais inutilement vulgaire et abusant de l'argot. Sur ce point, on retrouve le style qui m'avait déplu dans Billie. Dommage. Beaucoup de références à la chanson française ou à la littérature, la dame a de la culture, on le savait déjà, parfois étalée inutilement (à force, les piques ne sont plus drôles). Quant à la fin, happy end facile, dirons-nous. Changer de vie, prendre le tournant, pourquoi pas.

 

Sentiments mitigés, c'est « mieux » que Billie, mais je n'aime pas ce nouveau registre de l'écriture de l'auteur.

 

Deuxième novella, intitulée Yann. J'ai espéré un temps qu'elle soit la réponse en miroir à la première, point de vue de Jean-Baptiste, le procédé aurait été convenu mais intéressant. Non, nouveau prénom, autre histoire. Un garçon de 27 ans, en couple, qui va prendre sa vie en main au détour d'un repas chez ses voisins. Je me suis ennuyée tout du long, j'ai baillé, j'ai eu envie d'abandonner. C'est bavard pour cracher, dans quoi au juste, la soupe, la vie moderne, les apparences, j'en sais rien. J'ai insisté, j'ai aimé la fin, qui se veut pleine de bons sentiments et d'une nouvelle douceur (on est revenu à la Gavalda d'antan), mais qui peine à racheter tout le côté donneur de leçons de ce qui précède, du moins l'ai-je ressenti comme cela.

Au final, je suis fort déçue de ce nouvel opus, l'Anna Gavalda de Je l'aimais et d'Ensemble c'est tout semble avoir envoyé tout balader pour cracher désormais sur tout ce qui fait la société d'aujourd'hui, avec raison parfois, mais avec erreur sur la forme. Un roman qui se veut populaire, rythmé, saccadé, doit-il nécessairement jouer la surenchère de la vulgarité ?.Une co*ui*lle par-ci ça passe, mais tout du long (avec d'autres attributs du même acabit et tout ce qui fait ch***), ça lasse.

 

 

Le Dilettante, mars 2014, 285 pages, prix : 17 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Photo de George Reszeter / Biosphoto et éd. Le Dilettante

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cathulu 15/03/2014 11:17

Il m'a encore fallu moins de pages que Clara pour abandonner. Quelle déception !

Laure 15/03/2014 11:33

oui, je crois que pour notre "génération", Gavalda, c'est fini :-(

clara 15/03/2014 04:15

Lu les 30 premières pages et j'ai abandonné à cause du style qui ne passe vraiment pas..

Laure 15/03/2014 11:38

sur la première nouvelle, j'ai tenu bon, c'est sur la seconde où en plus l'histoire est barbante au possible.

yueyin 14/03/2014 21:19

Ah dommage décidément :-( je jetterai surement un oeil quand même mais bon...

Laure 15/03/2014 11:37

oui, on reste attachées à Gavalda malgré tout et l'espoir que ce sera bon, mais là ça fait 2 déceptions coup sur coup...

In Cold Blog 14/03/2014 19:58

Et moi qui me disais que celui-ci allait "racheter" Billie... J'attendrais donc sans problème que d'ici quelques mois/années, il déborde des caisses des bouquinineries.

Laure 15/03/2014 11:36

à mon avis ça va arriver très très vite dans les bouquineries, mieux que Billie quand même, mais il était difficile de faire pire, non ?

saxaoul 14/03/2014 19:00

J'ai un peu de mal avec les nouvelles, j'ai détesté le langage des personnages de "Billie" : deux raisons qui font qu'il y a peu de chances que je lise ce livre !

Laure 15/03/2014 11:34

ce sont plus des petits romans quand même, mais le style, c'est ce qui énerve oui...

Clarabel 14/03/2014 18:49

Mouaip, mouaip, mouaip... Je me méfiais, j'ai bien fait d'attendre ! :/

Clarabel 15/03/2014 12:07

Non je ne l'ai pas lu encore, trop de critiques négatives et une envie de plus en plus déclinante... Et celui-ci aussi qui incite aux grimaces. Décidément, elle cherche à se détacher de son succès populaire ? Elle ose un style qui semble lui plaire, mais envers lequel le public se sent complètement paumé. :(

Laure 15/03/2014 12:00

tu avais lu Billie ? je pense que ceux qui ont aimé Billie aimeront celui-ci et dans le cas contraire, aimeront moyen, le problème n'est pas tant l'histoire que l'écriture qui joue trop dans la vulgarité (un peu je n'ai rien contre, mais trop...)

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -