Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 12:48

Traduit du danois par Alain Gnaedig

 

David Fischer est en voyage d’affaires à Londres où il en profite pour rendre visite à la mère de sa femme. Une famille cosmopolite : Emma est anglaise donc, mais s’est installée à Copenhague avec David. Leur fille Zoë est aux beaux-arts et prépare une expo réalisée en commun avec son petit ami Nabeel, d’origine pakistanaise. Une expo sulfureuse qui va raviver des tensions dans les familles, tout comme la croix gammée que David trouve un matin taguée sur sa boite aux lettres.

 

Un roman introspectif où il ne se passe quasi rien mais qui interroge beaucoup sur les origines de chacun, sur l’appartenance à une nationalité, une culture, une religion (David est juif, Nabeel est musulman), et sur le brassage qui nait de ces rencontres dans notre monde moderne.

L’occasion pour nos personnages principaux de revenir sur leur histoire familiale et celle de leurs parents, ainsi que leur place dans le couple, les choix de vie qui en découlent.

 

Les complémentaires, c’est notamment le titre de l’expo de Zoë, qui crée une vidéo qui fait scandale avec deux corps qui se roulent dans les drapeaux pakistanais et danois et la peinture de leurs deux couleurs (d’où le vert et le rouge de la couverture) mais aussi une réflexion sur l’identité, l’immigration et le multiculturalisme.

 

Un peu trop introspectif et statique mais agréable à lire néanmoins. Sans que ce soit un coup de cœur non plus.

 

Gallimard, coll. Du monde entier, octobre 2013, 235 pages, prix : 18,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © d’après photo Lauren Nicole / Getty Images et éd. Gallimard

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -