Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 09:22

p. 64 : « Demain c’est dimanche, le jour affreux où les montres s’arrêtent. Le dimanche il pleut, et il est toujours trois heures moins le quart. »

 

 

Lyon, juin 1995. Louise s’apprête à passer le baccalauréat. Louise se souvient encore du départ de sa sœur Alice, de quatorze ans son ainée, il y a quelques années, partie étudier en Allemagne. Aujourd’hui Alice revient, avec son petit garçon Jean. Alice est malade. Alcoolique. C’est tout l’avenir de Louise qui s’en trouve affecté.

 

Des phrases courtes, scandées, qui donnent un rythme particulier au récit, et qui relatent, dans une temporalité un peu éclatée, l’alcoolisme d’une sœur et les conséquences sur une famille. Les parents qui vieillissent d’un coup, la petite sœur qui s’efface pour laisser toute la place à l’aînée qui absorbe toutes les attentions, c’est un roman initiatique sur le passage à l’âge adulte dans une famille où déborde l’amour, mais où rien n’est simple car le fléau de l’alcool rôde.

Louise a besoin d’éclore et y parviendra avec déjà tout le lourd poids de la vie.

Un roman qui n’a pas réussi à me toucher, qui séduit peut-être par son style vif et rapide, mais que j’ai trouvé somme toute assez banal. Dommage.

 

Léo Scheer, août 2014, 158 pages, prix : 18 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Léo Scheer

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -