Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 15:02

Marie Lopez, alias Enjoy Phoenix, est la youtubeuse beauté la plus connue de France, en tout cas celle qui a le plus d’abonnés à sa chaîne, un peu plus d’1,5 million. Le public visé est les adolescentes de 11 à 15 ans, et l’on apprenait tout récemment dans le Supplément de Canal+ que la jeune femme gagnait 300 000 euros par an avec ses vidéos, ce qu’elle a confirmé (disons qu’elle n’a pas démenti, disant qu’elle ne confirmait pas, mais que c’était à peu près cela).

 

Comment en suis-je arrivée à lire ce livre destiné avant tout à ses fans ? Le phénomène éditorial qui a dépassé par ses ventes celui de Valérie Trierweiler, et parce que j’ai une fille de 14 ans qui regarde beaucoup de ces vidéos. Je dis bien « ces » et pas « ses », car ma fille en préfère d’autres, et n’est pas accro à Enjoy Phoenix. Moi en tant que mère de famille, ce qui m’interpelle, c’est que ces toutes jeunes femmes laissent entendre à des centaines de milliers d’adolescentes (millions si je prends le nombre d’abonnés) que Youtubeuse est un métier comme un autre. La plupart ont arrêté leurs études juste après le Bac, parfois avant, pour s’y consacrer. Ça marche pour certaines, mais combien d’élues pour combien de candidates ?

Ma fille me rassure, « je ne suis pas débile maman ! » mais combien d’adolescentes rêvent de tous ces produits de luxe gratuits en échange d’une vidéo sur youtube ? Combien abandonneront toutes études dans l’espoir d’un revenu miraculeux ?

 

Mais revenons au livre, mon Dieu…. Je n’ai pas de mots.

 

Marie Lopez s’en énerve : ce n’est pas une autobiographie. Elle n’a que 20 ans, ce serait prétentieux. Mais quand elle vous parle du harcèlement dont ELLE a été victime, de SES frères et sœur, de SES parents, de SES boutons, de SES cheveux qu’elle a grillés au lisseur à 11 ans, de SES sorties, qu’est-ce donc ? Si on peut généraliser sur les soirées, le peut-on sur la naissance de sa sœur et de son père, naviguant, qui vole d’avion en avion pour arriver à temps ?

 

Elle veut aider les adolescentes à surmonter ces dures épreuves que sont l’acné et les cheveux en bataille. La 4ème couverture nous parle d’acné sévère, alors qu’elle reconnaît elle-même dans le texte avoir fait partie des 30% d’ados pas trop touchés. (p. 25 : « A vrai dire, je n’ai pas eu d’énormes problèmes d’acné. J’ai fait partie des 30% de filles chanceuses ») Et quand elle ose comparer l’acné à la souffrance du cancer ou aux contraintes du diabète, bien qu’elle se targue de ne pas vouloir créer d’échelle de douleur, elle juge l’acné insupportable car « visible ». Au secours, que d’immaturité !

 

C’est un livre fait pour les – très jeunes - fans, qui ne leur apprendra rien de plus que ce qu’elle a déjà dit dans ses vidéos (même le chapitre sur le harcèlement dont elle a souffert reste bien creux, le seul intérêt est dans les notes de bas de page qui le définissent), mais c’est un mal de l’adolescence que de souffrir d’idolâtrie. Ça passera, comme les boutons.

 

La jeune femme est très jolie et sait se mettre à son avantage (ça ne se voit pas dans le livre sans images !) mais que son récit est creux, rempli de vide bavard (les « pas envie de se lever », les tasses de thé pour s’installer et écrire, le petit chien…) et au final dangereux : à vouloir dénoncer la tyrannie de l'apparence, elle ne fait que la confirmer et la promouvoir par ses actes, livre et vidéos.

 

Allez lire ce billet d’une internaute qui en fait une très juste analyse assortie d’extraits : clic

 

 

L’avis de ma fille de 14 ans : « mouais j’ai lu 20 pages mais je peux pas aller au-delà, franchement ça me gave, on s’en fout de sa vie. »

Et ma fille est une ado comme les autres, qui râle après ses boutons, passe trop de temps dans la salle de bain à se coiffer, et … regarde des vidéos sur youtube. Mais pas les mêmes apparemment.

 

 

Anne Carrière, mai 2015, 215 pages, prix : 15 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Artwork : Pepe Psyche et éd. Anne Carrière

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Livr'ados
commenter cet article

commentaires

Teriggiyeu 08/06/2015 15:37

Moi je n'ai pas eu la même réaction que beaucoup de journalistes, chroniqueurs ou éditorialistes (la majorité étant des pseudos). C'est un petit journal, avec un contenu qui ne s'adresse qu'à ses fans et ne traite que de son univers. Mais moi j'ai lu pire, le dernier livre de Marc Levi sur les dialogues de chat et le livre de Neaulleau qui est la preuve matérielle même de l'escroquerie de la critique littéraire. Tout ceci semble surtout comme de la paranoïa - je n'ai pas constaté de propagande raciste ou ethnocentriste, pro yeux verts, pro blonde, pro brune ou anti-rousse, maintenant le sujet ça reste les cosmétiques et la coiffure, à elle de se trouver une vocation, de se réinventer mais c'est un autre débat. Mais c'est normal, non ? Il n'y a que les gamines qui se maquillent ? Allons allons, et demain les hommes ne se préoccuperont plus de la taille de leur pénis ? Un peu d'honnêteté voyons. Inutile de critiquer un livre dont les intentions sont clairement annoncées par rapport à ce qui nous arrange. L'enrichissement n'est pas exclusif aux professions libérales.

Teriggiyeu 09/06/2015 22:00

Enfin ! pas la peine alors d'en faire tout un article. C'est pour ses fans et puis c'est tout, quel est le problème ? alors maintenant les gens exigent que tous les livres publiés correspondent à leurs gouts. Elle fait un livre pour ses fans sur son univers, donc forcément si on aime pas son univers on peu pas aimer son livre et vice versa.

Laure 09/06/2015 21:04

Vous avez raison, c'est pas ma gamine (la vôtre peut- être ?) et on va pas passer 150 ans sur un bouquin sans intérêt qui sera oublié dans 3 mois. Basta.

Teriggiyeu 09/06/2015 17:17

Oui et donc ? C'est pas un livre littéraire, ni de digression idéologique ou politique, donc quel est l'intérêt de cet article ? C'est curieux autant de réactions de ces pseudos-critiques (le journaliste à inrock il est titulaire d'un doctorat peut-être? il est prof de lettres à normal ? allons allons) de la grande presse payée par le patronat je précise et les autres bloggeurs qui tiennent des sitesweb, pour un livre de Marie Lopez, c'est assez déconcertant et on voit vraiment qu'il y'a toujours l'intention de faire d'un buzz. Marc Lévy son dernier livre c'et des dialogues d'un site de chat, elles sont où les critiques non-complaisantes ? Et ai-je affirmé que j'ai aimé son livre ? Il ne faut pas répondre des bêtises, mon avis est tout à fait clair et le fait que vous me sommez d'admettre que j'ai aimé ce livre qui n'est pas un livre mais un journal, constitue de la paranoïa. Je n'y accorde pas beaucoup d'importance, mais c'est pas votre cas puisque vous y consacré tout un article rageur tout en nuance dessus ? Et Marie Lopez c'est une grande fortune ? Moi je vois les politiciens qui sont quasiment tous avocat et médecins et polytechniciens. C'est pas votre gamine au passage, si elle veut s'amuser et reprendre ses études dans cinq ans, ça l'a regarde et personne n'a a jugé de son parcours personnel.

Laure 09/06/2015 15:26

Que vous ne soyiez pas d'accord est une chose, tout à fait respectable. Que vous veniez apporter des arguments sans aucun lien en est une autre, de manière anonyme et sous pseudo ?

Quel rapport avec les journalistes, chroniqueurs et éditorialistes dont vous dites que la majorité sont sous pseudo ? on ne doit pas lire les mêmes journaux alors, parce que pour ceux que j'ai lu, tous ont signé leurs articles de leur vrai nom (je parle bien de la presse écrite, pas des fans youtubeuses qui encensent effectivement le bouquin derrière le pseude de leur chaine)

Marc Lévy (avec un y merci) pire ? Au moins il ne passe pas 20 pages à parler du thé qu'il se prépare pour écrire, et du temps qu'il passe à ne rien faire après avoir écrit 2 pages. Marc Lévy n'est pas pas encensé par la critique, bien au contraire, les mêmes qui s'en prennent à EnjoyPhoenix s'en donnent à cœur joie avec Marc Levy (et Musso, c'est pareil).

Je ne vois pas ce que la paranoïa ni la propagande raciste viennent faire là-dedans, personne à part vous n'a eu cette idée.

Ainsi selon vous il n'y aurait que les professions libérales qui soient riches ? Et bien regardez les plus grandes fortunes mondiales, je ne crois pas qu'elles soient toutes médecins ou avocats.

Dites que vous avez aimé le livre, c'est votre droit, et au moins ce sera clair !

Leiloona 06/06/2015 08:39

Wow, tu t'y es collée, bravo, admirative je suis. Comme tu dis, il faut bien que l'adolescence se passe ...
Sinon ce que tu dis du livre ne m'étonne guère ...

Laure 14/06/2015 20:33

oups, oui, désolée pour la faute, manque de relecture, et over-blog est mal fichu pour cela, on ne peut pas aller corriger dans le corps du message.

alice 14/06/2015 12:14

Que vous ne SOYEZ! Bon, c'est vrai qu'on va vite sur les blogs mais quand même. Et il y a pas mal d'ados qui ne se retrouvent pas du tout dans cette jeune fille...Heureusement!

Laure 06/06/2015 16:13

C'est surtout le fait d'avoir une fille de 14 ans en plein de dedans, même si je sais qu'elle n'est pas fan d'EnjoyPhoenix, elle regarde beaucoup ce genre de vidéos, donc je veille au grain en mère poule soucieuse de son poussin ;-)

Sur les forums de bib, le débat fait fureur aussi, faut-il acheter ou non ce livre... L'éternel débat entre politique de l'offre et politique de la demande (et le juste équilibre à trouver), nous on l'a acheté (et il a été emprunté aussitôt), bien sûr c'est pas top, mais on achète bien Lévy/Musso/Pancol, il faut avoir ce qui plait aux lecteurs de tous âges ....

Kathel 04/06/2015 08:37

De la voir sur un plateau de télé l'autre soir m'a suffi... je ne la trouve même pas belle. si on part du principe que la beauté est reconnue par tous et incontestée, elle est jolie, sans plus ! ;-) Espérons que toutes les pré-ados ne veuillent pas lui ressembler !

Laure 06/06/2015 16:08

Elle ou une autre, avant le maquillage, elles sont toutes aussi imparfaites : boutons, fatigue, cernes, .. comme nous quoi ! :-)

saxaoul 03/06/2015 17:59

Je ne lirai pas ce livre mais merci pour cet excellent billet. Le rôle des parents, éducateurs, profs, etc. est primordial. Je ne cesse d'essayer de former les jeunes à exercer leur esprit critique et ce genre de livre ne fait que confirmer l'importance de mon boulot ! Mais je sais aussi que j'ai du pain sur la planche....

Laure 06/06/2015 16:07

Oui, je me souviens que lorsque ma fille était en 6ème, la prof doc avait travaillé avec eux sur la différence fiction /documentaires, les élèves savent en général déjà bien ce que c'est (on le voit nous aussi dans les accueils de classe en primaire !) mais elle avait soulevé la question de la télé-réalité et leur avait fait prendre conscience de la manipulation des images et du montage pour donner à l'émission le sens qu'on veut bien lui donner.... Cela les avait frappés !
Comme tu le dis, c'est un travail primordial... et permanent...

Ex-In Cold Blog 02/06/2015 17:17

Je reste muet d’admiration devant tant d'abnégation... et me réjouis par la même occasion de ne pas être parent d'ado (acnéique sévère ou pas) ;-)
Les quelques "citations" sélectionnées par Les Inrocks (http://www.lesinrocks.com/2015/05/22/actualite/les-31-phrases-qui-vous-feront-penser-quenjoyphoenix-est-le-nouveau-flaubert-11749620/) m'avaient suffisamment renseigné sur le pensum de cette jeune fille.
Bref, encore un coup marketing qui volera autant de visibilité à de "vrais" livres qui auraient mérité de figurer à sa place sur les tables des libraires et les têtes de gondoles des supermarchés (culturels ou pas).

Laure 02/06/2015 17:46

Oui j'avais lu l'article des inrocks avant de lire le livre et je me disais "bah c'est facile ils tirent des phrases de leur contexte et ils sont dans leur rôle de critique" mais après lecture je peux te dire que les phrases des inrocks suffisent !

Toujours sur amazon (le lien que je donnais était le commentaire d'une mère de famille je présume ) une jeune fille répond : (je cite) " arrêtez ! Marie a écrit ce livre pour ses fans. D'ailleurs elle le précise dedans. Donc c'est normal que c'est adapté au 11-16 ans puisque elle fait des vidéos pour ces filles là. Pas besoin d'être si désagréable. Pour ma part j'ai adoré ce livre étant donné que je suis Marie depuis son début."

C'est cela qui me désespère : aucun recul, elle aime juste parce qu'elle aime le personnage. Si ce personnage dit "saute du 15 eme étage", elle saute ? Soupir.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -