Les jardins d'Hélène

Notes d'été # 1

2 Août 2015, 22:22pm

Publié par Laure

Dimanche 2 août, soleil, 32° à 19h.

 

C'est le Jour 1, celui qu'on retient.. euh non, 1er jour de congés, ça suffira...

 

Finir un premier roman qui s'inscrit dans l'été des 68 premières fois, mon premier du projet, avec le thé du petit déjeuner.

Lu en streaming (je ne connais pas pire outil de lecture que le streaming !) grâce à un concours gagné sur la page Facebook des éditions Belfond, permettant de lire en avant-première quelques unes de leurs publications de la rentrée. J'en reparlerai à parution.

 

 

 

 

 

Notes d'été # 1

 

Finir d'aider Fiston à achever la corvée saisonnière : tailler les haies. Merci au collègue qui m'a prêté une tronçonneuse. Tailler, couper, élaguer n'est pas le souci. Evacuer le tout quand on n'a pas de remorque et que la Ville ne met rien en place pour l'enlèvement des déchets verts est notre calvaire annuel.

 

Partir visiter le nouvel appart en coloc de Fiston, y récupérer dans ses affaires ce qu'il a désormais en double ou triple avec les colocs pour l'emménagement de sa soeur à la rentrée. Un four micro-ondes, une couette, une passoire, une bouilloire, et trois ratons laveurs.

 

Se laisser conduire sur les 200 km de l'aller. C'est si rare que je sois passagère !

 

Avant de laisser Fiston à la gare dans le train qui le ramènera à Paris où il travaille en alternance, se balader tous ensemble. Avoir l'impression de rôtir au soleil en marchant. Une glace, un Perrier en terrasse. Reprendre la voiture à 19h30, 32° à l'ombre encore. Avaler les 200 km du retour. Etre trop fatiguée pour commencer un nouveau roman.... se contenter de quelques vidéos de booktubeuses.

 

A vous de deviner en images où nous étions.

 

 

Notes d'été # 1
Notes d'été # 1Notes d'été # 1
Notes d'été # 1
Notes d'été # 1

Commenter cet article

Aurélie 06/08/2015 13:22

A Nantes pardi ! Que c'est beau, toujours et encore

katell 04/08/2015 00:20

Je reconnais Nantes et le fameux éléphant! Il est impressionnant et on reste pantois à le regarder évoluer.

Laure 04/08/2015 00:25

Oui, une petite fille pleurait et se cachait derrière sa maman et ne voulait pas le regarder, tres effrayée ! Nous on rêvait qu'il nous arrose avec sa trompe tellement il faisait chaud mais c'etait toujours à côté !