Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 14:21

Jupe et pantalon - Julie MoulinUn parti pris très original pour ce premier roman, qui passe … ou qui casse. Le récit de la première moitié est mené par les membres du corps d'Agathe, ses jambes essentiellement, prénommées Marguerite et Mirabelle pour l'occasion, mais aussi Babette, son postérieur, ou encore Camille, son cerveau, qui nous narrent la vie de leur propriétaire de sa naissance à son burn-out la trentaine venue.

La seconde partie redonne un prénom à l'être dans son entier (Agathe) et se fait plus classique pour analyser et décrire les suites de cette crise tant physique que psychologique.

 

Premier roman paru à la rentrée de janvier 2016, il fait donc partie de la sélection lue par le groupe des 75 doux dingues auquel j'appartiens, et les lecteurs sont divisés : ce livre, je crois qu'on l'aime ou qu'on le déteste. J'avais bien noté que la première partie tombait des mains de beaucoup, mais qu'il fallait persévérer, que la seconde rachetait largement l'ensemble, au point de basculer vers le ravissement.

 

Effectivement, j'ai détesté la première partie, que j'ai trouvée ennuyeuse et sans intérêt malgré son originalité de point de vue. Mais j'étais décidée à poursuivre, tout en m'interrogeant : quand bien même la situation basculerait, peut-on vraiment aimer un roman dont on a détesté les 150 premières pages ? La suite justifierait-elle à ce point de changer d'avis et d'apprécier alors d'un œil neuf le début ? J'y ai cru un instant, mais lorsque le fond du roman en est venu à aborder le thème archi rebattu de peut-on être une femme accomplie si l'on n'est pas mère, comment concilier travail, performance, vie de famille, maternité et féminité.. Crise de couple et amant de passage pour faire passer le tout, n'en jetez plus, tout cela pour ça ... Je l'ai fini très agacée.

 

Pourtant il y avait quelque chose de novateur dans l'idée, mais le risque pris n'a pas su me séduire.

Ce roman m'a déplu autant qu'il en a réjoui beaucoup : à vous de jouer pour vous faire votre propre opinion ?

 

 

68 premières fois 2016

 

 

éd. Alma, février 2016, 297 pages, prix : 18 €

Étoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Alma

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noukette 03/06/2016 11:18

Déroutante cette lecture mais j'ai accroché à la seconde partie...!

Laure 03/06/2016 12:55

Oui je crois que c'est grâce à ton intervention sur les 68 que je me suis forcée à franchir la première moitié mais helas ça n'a pas pris davantage...

clara 31/05/2016 08:15

malgré de nombreux élogieux, pas d'envie ( pour le moment).

Laure 31/05/2016 08:51

oui les avis sont très partagés, en tout cas ça fait débat et c'est bien aussi :-)
mais il y a tant à découvrir, suis tes envies !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -