Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 10:45

Le Caillou - Sigolène VinsonLorsque son voisin meurt, la narratrice revient sur leur rencontre, et sur ce que ce monsieur Bernard a instillé dans sa vie. Elle quitte tout pour un petit village corse où elle reprend l’œuvre qu’il avait entreprise : sculpter un caillou qui a ses traits à elle. Elle dont l’objectif déroutant est de devenir un caillou.

 

Étrange roman parfois déstabilisant, sous le soleil et les parfums de garrigue corse. On s’attache au personnage, on se laisse porter par la bizarrerie de l’histoire.

Et puis soudain, la fin remet l’ensemble en perspective, il y avait bien deux parties totalement inégales, mais dont les titres sont révélateurs : (les choses à peu près) qui occupe 180 pages de l’ouvrage, et (les choses telles qu’elles sont) (je laisse les parenthèses) pour les 10 dernières pages. Comme quoi on ne prête pas toujours attention à un titre qui changera beaucoup de choses.

 

J’ai aimé l’originalité de ce roman même si j’ai trouvé la deuxième moitié un peu répétitive et un poil longuette, je ne suis pas sûre d’y avoir perçu les intentions (métaphoriques ?) de l’auteur mais il semble bien que ce roman interroge sur ce que l’on subit de sa vie, ou au contraire ce choix que l’on peut faire d’en devenir acteur en sortant des sentiers battus (et rassurants).

 

Étrange et déroutant, un brin fantaisiste, mais original et sympathique, et qui rappelle combien l’écriture romanesque peut se jouer de nous.

 

 

Le Tripode, mai 2015, 194 pages, prix : 17 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Estelle Ribeyre et éd. du Tripode.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noukette 23/05/2016 18:34

Déroutant mais sublime...!

Saxaoul 17/05/2016 18:40

Pas pour moi ce genre de roman !

Laure 18/05/2016 09:28

je partais assez sceptique aussi, mais finalement j'ai bien aimé (plus que son dernier que je n'ai pas réussi à lire même s'il est très différent "courir après les ombres"),
mais il y a tant à découvrir et on ne peut pas tout lire hein !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -