Les jardins d'Hélène

Ellen Foster - Kaye Gibbons

6 Juin 2007, 13:39pm

Publié par Laure

Traduit de l'américain par Marie-Claire Pasquier

 Ellen Foster a tout juste 11 ans lorsqu’elle perd sa mère et qu’elle rêve de tuer son père, toujours ivre mort et violent tant verbalement que physiquement. Le plus souvent il ignore qu’il a une fille, et c’est mieux ainsi. Elle se réfugie alors chez son amie Starletta, une gamine issue d’une famille noire, qui vit dans une grande pauvreté mais où l’amour familial réchauffe le cœur d’Ellen. Mais le racisme sévit encore, dans le sud des Etats-Unis, et c’est mal vu. Ballottée de famille d’accueil en membre de la famille proche, Ellen n’a que la méchanceté et l’avarice des siens pour grandir. Elle finira par choisir elle-même la famille où elle a envie de se poser. Bien que tout soit grave et sordide autour d’elle, Ellen a une lucidité et une foi en la vie qui surprend et qui met du baume au cœur.

C’est un beau récit où une lueur d’enfance balaie d’un revers toute la médiocrité des adultes.

J’ai bien aimé ce livre, pourtant je n’ai pas d’empressement particulier : prenant et bien écrit, c’est néanmoins du déjà lu. Pas très original quoi…. (comment ça j’suis sévère ? oui, un peu.)

Ellen Foster est le premier roman de Kaye Gibbons, publié pour la première fois en 1987.

Christian Bourgois, coll. Titres, sept. 2006, 182 pages, prix : 6 €

Ma note : 3,5/5

Crédit photo couverture : éd. Bourgois et Amazon.fr

Crédit tout court : merci Cuné !

 

Commenter cet article

elleby 10/06/2007 17:11

Oh ! zut ! je l'avais en main hier et... finalement, je l'ai reposé ! Ce sera pour mon prochain passage en librairie o)

aril 08/06/2007 14:36

brr j'en ai froid dans le dos avec ces histoires de credits..rho!! ça m'enerve rien que de penser à mettre la provenance et tout et tout...tant pis...on verra bien.pour le livre effectivement c'est un sujet deja exploite mais si l'histoire est bien ecrite....beaucoup de livres reprennent les memes themes! c'est la façon de les exploiter qui peut etre interessante(ou non...)

Vero 07/06/2007 15:42

Je viens aussi d'acheter "Une femme vertueuse"! On en reparle alors! Euh, pour les crédits photos... promis je m'y mets!

Clarabel 07/06/2007 14:54

Eurk ! :(Pour l'instant, les arrivées par Google images concernent beaucoup Marilyn (plongée dans un livre). Juste une fois celle de ma fille, de dos, qui part à l'école ! .. C'est bizarre comme découverte !!! :/

Clarabel 07/06/2007 10:04

Ayé, je me sens un peu faible avec l'histoire des crédits ! :(((Moi aussi je me dis que d'un autre côté, c'est de l'exploitation positive, car du moment qu'on en parle (du livre, du film ou du cd) c'est déjà de la bonne pub pour l'éditeur et je crois que dans la fourmillière actuelle, c'est tout à fait appréciable ! ! ! :)

Laure 07/06/2007 10:16

oui.. mais même avec tous les bons sentiments du monde, celui qui veut être procédurier le sera. Mention de crédit ou pas, ça ne changera sans doute pas grand-chose. Mais allez, pas d'affolement, une grande tolérance semble régner et c'est tant mieux. C'est plus délicat pour les photos perso, quand j'ai vu que bcp de gens arrivaient sur mon blog parce qu'ils avaient tapé dans google image "garçon 12 ans" ou "fille 10 ans" et je t'épargne les adjectifs généralement accolés à ce genre de requête!

Vero 07/06/2007 09:12

Je viens aussi de lire ce titre de Kaye Gibbons et moins sévère que toi, j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé. d'ailleurs je viens de trouver la suite: "Le monde qui m'entoure selon Ellen Foster". Biz

Laure 07/06/2007 10:13

J'ai entendu bcp de déceptions sur cette suite, j'attends ton avis !J'ai une femme vertueuse du même auteur en attente...

Anne 06/06/2007 19:40

Merci, Laure d'avoir pris le temps de me répondre de façon aussi complète. Je pense que noter comme toi les "crédits" ne doit quand même pas être trop contraignant. Je vais m'y obliger....c'est que, moi,  je m'imagine déjà l'appart'saisi, les menottes aux poignets et Cie ;-( 

Laure 06/06/2007 20:20

Ajouter une mention de crédit ne résoud pas le problème, mais cela montre au moins qu'on en a conscience !!Imagine : tu mets tes photos de vacances perso sur ton blog. Un quidam qui veut illustrer son blog t'emprunte une photo qu'il trouve jolie sans te demander ton avis (rien de plus simple avec une requête dans Google images). un jour par hasard tu tombes sur son blog et sur TA photo : normalement tu es un peu irritée : le goujat, il aurait pu te demander ton avis !Là le pb est un peu différent, mais je me dis que faute avouée est à moitié pardonnée ?

Gachucha 06/06/2007 18:03

Bon on ne peut pas tous aimer les mêmes titres, moi c'est un roman qui m'a beaucoup touché. Par contre s'il est vrai que ce sujet est largement traité en littérature, ce titre a quand même été publié en 1987, et à ce moment là il y en avait moins je crois.Et pour les crédits, tu as raison, il faudrait que je fasse ça moi aussi ! Le hic c'est que ça me fatigue d'avance. Et si on fait une photo de son propre exemplaire, est-ce qu'on contourne le problème ? 

Laure 06/06/2007 19:15

1987 : oui, j'y ai pensé avant d'écrire ma conclusion... oui, mais non... je maintiens :-))Faire une photo soi-même ? je crois que ça me fatiguerait d'avance ! par rapport à la loi ? ben je sais pas, je suppose que ça marche si ta couverture n'est pas clairement identifiable : tu mets la plante verte, le chat et la tasse de thé par-dessus, ne laissant voir qu'un mot du titre et un cm² de l'image ;-))

Anne 06/06/2007 16:55

Je ne sais pas si t'es sévére, mais tu ne m'enlèves pas l'envie de le lire. C'est déjà ça.Moi j'comprends rien au pourquoi du comment des crédits....

Laure 06/06/2007 17:04

Rha, je t'explique pour les crédits : il est strictement interdit d'utiliser une photo pour laquelle tu n'as pas payé les droits, ou reçu l'autorisation de l'auteur. Donc normalement, pour mettre en ligne une photo de couverture de livre, tu dois écrire à l'éditeur pour lui demander son accord, parfois il te répondra OK si tu obtiens d'abord l'accord de l'illustrateur, etc. Bref, c'est sans fin, et personne ne le fait. Donc on utilise tous ces photos illégalement, et pour essayer de se faire un peu pardonner, on rappelle qui est propriétaire de l'image (ou au moins la source où on l'a prise) en mentionnant un crédit. (pour ma part, je mets le nom de l'éditeur et le lieu où je l'ai prise)On peut espérer que les éditeurs soient tolérants, on peut interpréter que quand on a aimé le livre on leur fait de la pub gratuite, mais s'ils veulent poursuivre les blogueurs en procès pour utilisation frauduleuse, ils peuvent (ils auront juste bcp de boulot sur la planche) !"Crédit tout court" était une private joke, car c'est Cuné qui m'a prêté le livre :-)) 

Cune 06/06/2007 15:27

"Crédit tout court", ah ça me plait aussi ça, allez zou je vais encore copier ! :-D (Je me suis mise aux crédits photos, j'avais tout un tas de recherches dans mes stats sur mes images, ça m'a fait peur, et puis à y réfléchir ça me semble normal et bien correct d'indiquer les sites où on puise les images... Tu m'avais pourtant déjà tout expliqué il y a belle lurette, mais il faut du temps au temps...)Pour Ellen Foster, non, tu n'es pas sévère, d'ailleurs ta note est bonne, tu n'as pas ressenti d'émerveillement particulier et c'est comme ça !J'ai sans doute (et on le sait depuis le temps) une sensibilité différente de la tienne, et ai trouvé chez Kaye Gibbons une façon de sublimer le quotidien qui me correspond plus, tout simplement !Parce que j'avais vraiment adoré, moi :-D

Laure 06/06/2007 17:06

oui... moi j'ai surtout trouvé que des livres sur ce thème là, il y en a déjà beaucoup... mais n'empêche que je l'ai bien aimé, mais pas "adoré" ;-))