Les jardins d'Hélène

Shortbus, un film de John Cameron Mitchell (2006)

4 Juillet 2007, 22:09pm

Publié par Laure

shortbus.jpg « Au Shortbus, club échangiste intello, un groupe de New-yorkais dont une sexologue mariée qui n'a jamais connu l'orgasme et un couple d'homosexuels, laissent libre cours à leurs fantasmes... Après le mémorable Hedwig And The Angry Inch, John Cameron Mitchell se penche sur la sexualité de ses contemporains en mal d'amour. Un film sensuel, humaniste et audacieux (interdit aux moins de seize ans) » © Fnac.com

 

Au premier abord et dès les premières scènes, on pourrait vraiment croire à un film X. Il en a tous les éléments et toutes les variations possibles ; les scènes sont franches et non tronquées, et pourtant, non, il n'y a aucune vulgarité. Au contraire, tous ces personnages sont en quête d'amour, la musique se veut douce et planante, on peut s'interroger sur les motivations d'un tel film où la sexualité est si ouvertement filmée (tout juste interdit aux moins de seize ans), mais on ne peut lui enlever une audace certaine, avec au final beaucoup de délicatesse dans le coeur de ces hommes et de ces femmes tourmentés en quête de mieux ou d’un idéal. Un bémol sur la fin, vraiment très kitsch, mais un ensemble décalé, cru, osé, pour public averti comme on dit. Les puritains crieront au porno, pour les autres… le 7ème art a bon dos ? (non sérieusement, je comprends que ce film puisse choquer, néanmoins, il faut reconnaître une réalisation intéressante qui montre sensibilité et mélancolie, humour et construction…)

Ma note : 4/5

Commenter cet article

Philippe 06/07/2007 11:04

à voir donc...(je prends vraiment en compte ton avis)

Laure 06/07/2007 11:08

j'attends donc ton avis...