Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 15 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 18:57

dans le juke box des souvenirs…

juke-box.jpg Une chanson, c’est toujours un moment de votre vie. Ce que vous faisiez, celui que vous étiez, au moment où vous écoutiez ce morceau en boucle. Pour ses 40 ans, Blondel offre au lecteur le roman de sa vie. Enfin celle de Yoann. 1964-2004. Une chanson pour chaque chapitre, des morceaux qui parleront sans aucun doute aux 35-45 ans, le hit-parade d’RTL, les concours miss OK et tous ces trucs de (quand nous étions) gosses. L’enfance, les parents qui se chamaillent, le grand frère, l’adolescence, le drame, le trouble trio qui n’est pas la norme et donc ne peut durer (trouble trois que l’on retrouvera dans Passage du gué, une obsession chez Blondel ?), le passage à vide, la solitude et la fuite en avant, l’entrée dans l’âge adulte qui se nomme quatre, la norme, celle qui dure parfois : papa – maman – deux enfants, ici Yoann, Elsa, Belle (Lise) et Grégoire. Mais dans minuscule inventaire, le quatre n’a pas marché non plus.

J’écris cette note sur Comment dire d’Emily Loizeau. Cette chanson colle au roman de Blondel : pudique et sentimental juste comme il faut.

 

Comment dire ... j'ai rangé les violons

Comment dire ... dans des boîtes en carton

Comment dire ... j'ai trop mis de jetons

Comment dire ... dans le juke box des souvenirs

 

Comment dire ... mes sourires ont des airs

Comment dire ... de vieux clowns en colère

Comment dire ... mes habits te font rire

................ je suis le juke box des souvenirs

 

Comment dire ... j'ai dessiné la lune

Comment dire ... déposé mes enclumes

Comment dire ... mais il restait la plume

Comment dire ... du juke box des souvenirs

 

Comment dire ... tes avions de papier

Comment dire ... et tes baisers volés

Comment dire ... m'ont fait mettre la clé

Comment dire ... sous le juke box des souvenirs

(Emily Loizeau)

 

Robert Laffont, août 2004, 213 pages, prix : 18 €

Existe en poche chez Pocket

Ma note : 4/5

Crédit photo couverture : éd. Robert Laffont et Amazon.fr

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 23/07/2007 09:07

Le seul qui me reste à lire de J.P Blondel. Il attend sagement mon bon vouloir sur mes étagères...

Laure 23/07/2007 14:18

et moi 1979...

Sophie 22/07/2007 22:23

Très bon livre effectivement; dans les livres de JP Blondel, on retrouve toujours une part de nous, c'est ça, en partie, que j'aime.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -