Les jardins d'Hélène

Sociologie de Monoprix

24 Juillet 2007, 20:46pm

Publié par Laure

Dernière semaine de mère célibataire avant le retour de la troupe, j’avais envie de sortir de ma campagne pour traîner un peu en ville. Quitter le bureau à 18h, arriver en ville à 18h35, et tous les magasins ferment à 19h : pour le shopping, c’est top. Genre 2 boutiques par soirée, avec les vendeuses qui font la tronche parce qu’elles veulent fermer. Je les comprends, je n’aime pas non plus le lecteur qui vient à 17h59 quand j’ai envie de rentrer chez moi, alors que j’ai encore la sauvegarde à faire, le chariot à ranger, le bâtiment à fermer, et que je suis payée que jusqu’à 18h00. (Bon, y a aussi des jours où on ferme plus tard, alors je suis payée plus tard,  mais là, inutile de songer au shopping).

 

Je passe récupérer le tome 13 des orphelins Baudelaire chez mon libraire jeunesse (c’est un reliquat de commande professionnelle, c’est pas pour moi) et on discute Harry Potter.

Moi :  – Vous l’avez en anglais, vous ?

Elle : - Non, on le commande pour les lecteurs qui nous le demandent, mais pourquoi voulez-vous qu’on l’ait, y en a 3 montagnes à la Fnac à côté !

C’est vrai. Demandez-lui n’importe quel conseil pour tel gamin de tel âge qui a telle préoccupation, elle vous sort le bouquin adéquat. A la Fnac, c’est moins sûr. Mais des montagnes d’Harry Potter, ça oui. Puis je passe chez France Loisirs acheter un Piment poche et un roman du terroir pour belle-maman (je n’achète plus que cela chez eux, faudrait un jour que je résilie mon abonnement). A la caisse, la vendeuse pose systématiquement la même question à chacun : - souhaitez-vous réserver le tome 7 d’Harry Potter pour le 26 octobre, pour être sûre de l’avoir ? – Non. – Mais avez-vous commencé à la lire la série, vous pourriez le faire d’ici octobre ? – Non.

Il y a libraire et libraire. Devinez lequel je préfère.

 

Il est 19h00. Le seul magasin encore ouvert, ce sont les Galeries Farfouillettes : nocturne jusqu’à 19h30, yeah !! Là où les vendeuses sont toujours hautaines parce que vous les dérangez tout le temps quand elles sont en train de papoter avec leur collègue. J’en ai fait des villes de France, des Printemps et des Galeries : mépriser le client doit être un critère d’embauche, j’ai jamais trouvé quelqu’un d’aimable là-dedans. Bon, de toute façon y a rien d’intéressant, je ressors.

 

Je découvre le deuxième et dernier magasin de la ville ouvert après 19h : Monoprix. Jusqu’à 20h30, ouah quel courage ! J’essaie des rouges à lèvres sur le dos de la main et y a même pas un bout de mouchoir pour enlever les dégâts ; comme partout il y a les collections d’hiver alors qu’on n’a pas encore vu l’été, et je résiste à l’envie d’acheter la jolie étole d’automne à 12 €. Je vous ai déjà expliqué mon problème avec les étoles ? C’est presque pire que le chocolat. Les vêtements enfants sont à l’étage, j’y monte. Pour sortir, il faut impérativement passer par l’alimentation au rez-de-chaussée. Encore un HECXMines qui nous a pondu ça. Ça marche : quand je suis dans un magasin que je ne connais pas, j’adore aller fureter au rayon des thés (pas l’été) et chocolats. Hop, un nouveau café (oui parfois y a des loupés) et oh, des tablettes mystère : caramel onctueux, chocolat au lait, beurre et fleur de sel de Guérande : hop dans ma musette ! Pépites aux cerises et sésame caramélisé (chocolat noir) : encore meilleur !

En faisant la queue à la caisse, je rêvasse sur le panier du type devant : mais oui c’est ça, (je pense soudain à A.) : Monoprix est un vivier de célibataires urbains à épier du coin de l’œil, des fois que… Bon, celui-là est bien trop jeune, dommage ;-)

De là à faire 60 km chaque jour pour une tablette de chocolat et le profil de celui qui tient son panier de divorcé esseulé devant moi, faut quand même pas exagérer, mais la sociologie du Monoprix, je retiens ;-)

shopping du 24 juillet.jpg


le sac Babel en kraft, c'est mon libraire qui aime l'environnement, et le Blondel, c'est parce qu'il y avait rien de bien à la bouquinerie d'occas, sauf 3 accès direct qui s'ennuyaient, et comme c'est un de ses meilleurs, hop, oui je sais je l'ai déjà lu. Et alors ? Comme si j'achetais déjà pas assez de bouquins que je lis pas, parfois j'en achète aussi des que j'ai déjà lus.

Commenter cet article

cathulu 29/07/2007 09:42

Ah ah tu tiens la forme  et en plus tu me  donnes  envie avec ton bouquin "piment". Je l'avais repéré en édition "normale" mais j'attendais sagement quil sorte en poche , ce qui ne saurait plus tarder maintenant. J'attends ton avis avec impatience !

Laure 30/07/2007 09:23

Le problème, c'est que je ne lis jamais de suite les livres que j'achète ! je les laisse moisir et je lis d'abord tous ceux prêtés, empruntés, etc.

Melanie 28/07/2007 00:22

Mon papa et ma maman se sont recontres en travaillant dans un grand magasin Magasins Reunis. Il est devenu plus tard un Printemps ... ils sont gentils mon papa et ma maman, et polis aussi, je t'assure! :0)

Laure 28/07/2007 10:08

je n'en doute pas Mélanie :-))c'est sans doute moi qui n'ai pas de chance...

cathe 26/07/2007 17:22

Dis donc, les célibataires curieux qui ont regardé dans ton panier ont dû trouver que tu te nourrissais de façon pas du tout équilibrée ;-)))))Pour les étoles tu as raison, c'est comme les boucles d'oreilles, on en a plein mais il y en a toujours des jolies nouvelles qui apparraissent :-))))

yueyin 26/07/2007 16:57

Extra la balade Laure... un peu plus ça donnerai envie d'aller faire de l'observation anthropologique dans le prochain grand magasin style printemps venu...

bregman 25/07/2007 21:57

Moi, depuis quelques temps, je choisis mes livres uniquement grâce à des articles comme les tiens. Mieux que les articles des revues "trop" littéraires, ce sont les blogs comme le tien qui constituent la meilleure publicité des ouvrages qui finissent dans ma bibliothèque !

Flo 25/07/2007 21:30

Pour les "centres culturels" on va dire alors que je connais la seule personne employée dans l'un d'entre eux qui s'y connaît autant en livres que moi en menuiserie ;p

Philippe 25/07/2007 17:29

Réponse de moi : sans aucun doute !

Philippe 25/07/2007 09:43

Oauf ouaf ouaf... dis-donc tu tiens la grande forme !

Laure 25/07/2007 10:00

c'est mieux que la déprime, non ?

Anne 25/07/2007 09:34

PS: J'ignorai que tu avais la même passion que moi pour les étoles. Frileuse aussi?

Laure 25/07/2007 10:06

même pas, je trouve ça joli, c'est tout ! (la plupart du temps, j'oublie de les porter !!)

Anne 25/07/2007 09:33

Très sympa, Laure, de nous faire rire dés le matin! La prochaine fois on aura peut-êttre le droit à un épisode "post-Monop" !;-DNous avons déjà parlé ensemble des espaces culturels et j'appuie ton argument: ceux qui sont part chez moi sont de véritables librairies. Et même que la responsable de l'un d'eux fait du bénévolat dans une bibilothéque associative et essaie toujours d'y faire venir les auteurs en dédicaces dans son magasin.

Laure 25/07/2007 10:05

ah je ne sais pas s'il y aura un jour un épisode post-monop !! je suis contente que tu confirmes pour l'espace culturel, car je crois que ce sont effectivement des gens passionnés et compétents (bon peut-être pas partout non plus ?)