Les jardins d'Hélène

La douceur assassine - Françoise Dorner

12 Août 2007, 17:39pm

Publié par Laure

douceur-assassine.jpgArmand est un vieil homme que l’âge ralentit, veuf et délaissé par ses deux enfants, mariés et vivant loin de lui. Professeur de philo à la retraite, il est un peu déprimé et s’est toujours montré fier et droit devant les autres, un peu trop peut-être. Aussi est-il profondément ému quand Pauline, une jeune femme sans famille (orpheline depuis un accident dans l’enfance) l’aide dans le bus en lui ramassant sa canne et en lui adressant quelques mots et un sourire. Entre ces deux êtres brisés par la solitude et l’incompréhension ou l’ignorance du monde autour d’eux va naître une belle relation d’amitié, Pauline le choisissant comme grand-père d’adoption.

C’est une belle histoire toute simple et douce mais qui pose beaucoup de questions sur cette vieillesse solitaire et peut porter à réfléchir. Le personnage d’Armand est complexe, tantôt haïssable par ses certitudes orgueilleuses, tantôt fragile quand s’éclaire en lui les erreurs dans lesquelles il s’est fourvoyé. Qu’a-t-il donc fait aussi pour que ses propres enfants aient ce comportement odieux ? Ou est-ce le sort de tout un chacun ? Un peu des deux bien sûr ici. Un livre qui contrebalance intelligemment l’espoir et le drame de la solitude, pas si optimiste que cela, qui met en avant un courage pas si louable (celui du suicide), comme un sacrifice, une dernière preuve d’amour ou une fierté trop orgueilleuse. Au final, j’ai des doutes sur ce personnage d’Armand, mais l’ensemble mérite le détour, malgré quelques lieux communs.

 

Cet extrait p. 34 : « Sur quoi peut déboucher une rencontre entre une vie qui se termine et une autre qui commence ? Le malentendu, l’illusion, la pitié. Je n’avais qu’à m’en prendre à moi-même. Je savais très bien ce que je risquais en me livrant à la jeunesse d’une inconnue. Je savais très bien que la moindre attention pour un homme de mon âge peut lui être fatale. L’indifférence tue à petit feu, mais la douceur assassine. »

 

L’avis de Clarabel : ici 

 

Albin Michel, mai 2006, 156 pages, prix : 15 € (repris dans la collection nouvelles & courts romans chez France Loisirs à 7 ou 8 € je crois)

Ma note : 3,5/5

Crédit photo couverture : éd. Albin Michel et © Elise Hardy

Commenter cet article

sally 05/12/2013 03:46

"Sur quoi peut deboucher une rencontre entre une vie qui se termine et une autre qui commence? Le malentendu, l'illusion, la pitie" ca me mets vraiment en colere de lire ca. Non! l'Amour
Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai vu le film, en faisant des recherches pour trouver l'auteur du livre dont le film s'inspire, j'ai trouve ce blog. J'ai beaucoup aime l'histoire mais je dois dire que ca m'a surpris qu'il sagissait en fait d'amour platonique ou d'amitie entre Armant et Pauline, car je m'attendais a une histoire d'amour. Suis-je la seule?

Jonathan 07/09/2008 23:11

Salut,J'ai lu ce livre aussi il y a peu et je partage ton opinion. J'ai parcouru un peu ton site et je remarque qu'il y a pas mal de livres que tu as lus qui ont l'air très intéressants! Je repasserai voir tes dernières lectures assez souvent.A bientôt sur d'autres lectures.Jonathan

Laure 10/09/2008 13:33


Merci Jonathan, et à bientôt sur d'autres lectures !


ludi 31/08/2007 11:16

Que dis-je?pas Louise mais Pauline! Je mélange avec mon héroïne actuelle..

ludi 30/08/2007 12:00

Et oui, me revoici avec le 2e livre que j'avais sélectionné dans votre liste. Encore plus apprécié que le premier (prisonnière de la lune). Je regrette cependant que l'auteur ne rentre pas plus en détail dans la vie des deux protagonistes. Ce que j'apprécie dans ce livre est qu'il nous fait réfléchir et la relation entre Armand et Louise est tellement belle, émouvante! A bientôt pour le prochain livre....

Anne 13/08/2007 17:54

J'aime beaucoup l'extrait que tu as choisi. Je ne sais pas si la douceur assassine, mais que l'indifférence tue; ça oui je le sais...

Papillon 13/08/2007 09:55

Et encore une couverture avec une femme de dos.... ;-))

Laure 13/08/2007 13:23

oui, les nuques sont très à la mode !