Les jardins d'Hélène

Maximum - Caroline Bongrand

16 Août 2007, 18:56pm

Publié par Laure

maximum.jpgIl est rarissime que je relise un livre, et là, je ne l’ai pas fait exprès. Mais quand je me suis souvenue du texte, j’ai continué, avec grand plaisir !

Caroline Bongrand m’avait séduite avec Le souligneur (1993), et définitivement conquise avec De la bouche des enfants (1994). Bon, je vous accorde qu’elle m’avait beaucoup déçue avec Pitch (1999), et donc, quelque part au milieu de tout cela, j’avais déjà lu Maximum, sans m’en souvenir en lisant la quatrième de couv à la bibliothèque, ni même les premières pages où c’est un chien, Max, qui prend la parole. Et qui raconte le bouc-émissaire qu’il est devenu, dans cette famille monoparentale où la mère est esseulée et le fils aîné un chéri adulé. Jusqu’au fameux déclic de la page 59. Qu’il serait dommage de dévoiler, tout le ressort de cette page étant dans le choc qui vous bouscule alors. Et qui vous fait revenir en arrière : non vous n’avez pas d’erreur, vous aviez bien compris qui était Max. L’auteur vous a bernée avec talent. Après, c’est toujours la même histoire, mais on a mis de côté le vocabulaire canin. Après, c’est fort, c’est tendre, c’est cruel, c’est beau. Des phrases d’une grande simplicité pour une efficacité redoutable. L’amour se cache parfois là où on ne l’attend pas, et la famille est parfois lourde à porter. Un roman très fort, qui se lit d’une traite, d’une seule.

(Hélas à ma connaissance il n’existe pas en poche.)


Ed. Stock, août 1996, 252 pages, prix : 16,77 € (oui en francs ça tombait mieux)

Ma note : 4,5/5

Crédit photo couverture : éd. Stock

Commenter cet article

Clarabel 20/08/2007 17:52

Tiens, je m'en souviens. Oui, car je l'ai lu aussi ! Mais j'avais un peu pédalé dans la semoule pour bien tout comprendre, et je crois donc que ce que j'avais supposé était bon. (Bah voui, je devine à tes mots, je sais lire entre tes lignes maintenant !!! rhooo !!!) Impossible pour moi de le relire, tu sais bien pourquoi (perdu dans mes nombreux cartons ... pfiou !).

Laure 20/08/2007 17:54

si si après la page 59 c'est très clair, on se fait juste avoir sur les 58 premières, mais c'est talentueusement fait :-))

Tamara 17/08/2007 11:59

Je ne connais pas l'auteur, mais je ne demande qu'à la découvrir ! On doit pouvoir le trouver en bibliothèques... Je me demande qui est Max ! le petit frère ? le père réincarné ? ... il faut que j'aille voir la page 59 par moi-même (mais ouiiii, je vais lire les 58 qui précèdent ! ;-))

Anne 17/08/2007 08:50

Dommage pour le poche! Par contre, j'ai des chances de le trouver en bouquinerie, je vais donc le noter avec les 2 autres titres que tu as aimé.

cathulu 17/08/2007 07:34

Chic, un Caroline Bongrand à découvrir !

Vero 17/08/2007 07:18

et hop un de plus dans ma LAL! Faut que j'arrête de passer sur ton blog!!! Biz