Les jardins d'Hélène

Tu seras la risée du monde - Jean-Paul Nozière

3 Janvier 2008, 15:45pm

Publié par Laure

risee-du-monde.jpgJ’avais lu il y a quelque temps Mais qu’est-ce qu’on va bien faire de toi ? de Jean-Paul Nozière, sans savoir qu’il y avait un volume précédent : Tu seras la risée du monde. Même personnage donc, Camille, dit Fanfan, qui préfère de loin son surnom à son prénom qui fait fille, et son gros gros souci : l’énurésie. Car Fanfan fait encore pipi au lit à 12 ans, sans qu’il y ait de raison particulière. Dans ce premier volume on suit donc notre Fanfan de 6 à 12 ans, qui emménage à la campagne avec ses parents instituteurs et son grand frère Gus. A cause de son « problème », il retardera son entrée au collège, et se croit anormal. De 9 à 12 ans, c’est aussi l’âge des questions sur les choses de la vie, et la campagne est un terrain d’observation idéal qui ne plaît pas toujours à ses parents, qui surveillent de près son vocabulaire et ses fréquentations. 
Drôle et naïf, grave et tendre à la fois, c’est un roman « confessions » sympathique, mais j’ai préféré sa suite, lorsque l’on retrouve Fanfan au collège et qu’on le suit de 12 à 15 ans, car cette première partie (6-12 ans) me semble un peu trop accentuer le souci du « pipi au lit » sans vraiment lui apporter de solution, répétitif, comme une obsession qui peut obnubiler le personnage, on l’imagine bien d’ailleurs, mais qui occulte un peu trop le reste.

 

Ed. de la Martinière Jeunesse, coll. Confessions, mars 2004, 203 pages, prix : 8,50 €

Ma note : 3/5

Crédit photo couverture : éd. de la Martinière et Amazon.fr

Commenter cet article

gege61 05/10/2015 15:55

Affligé, moi aussi, par une énurésie qui a persisté toute mon enfance et une bonne partie de mon adolescence dans les années 60, j'ai eu la douleur que ça arrive aussi à l'un de mes 3 fils.
Je peux vous dire que ça devient une préoccupation majeure (voire unique!) de l'ado concerné et de sa famille. Donc non le côté répétitif de," la solution proposée à encore foirée" n'est pas du tout exagérée: elle relève juste d'une expérience difficilement transmissible à qui ne l'a pas vécue