Les jardins d'Hélène

Lectures sur le divan

11 Juin 2008, 12:40pm

Publié par Laure

Amanda m’a taguée et je réponds volontiers à ce petit jeu qui circule sur la blogosphère.

Vous voulez tout savoir sur mes lectures ?

 

Où et quand ?

Le soir au lit essentiellement, entre 22 h et minuit. Parfois entre midi et deux, quand je réussis à grappiller un quart d’heure sur la chaise longue sur la terrasse, donc en été. Surtout pendant les vacances, idem sur la chaise longue. Et le dimanche, où je ne fais généralement pas grand-chose d’autre entre deux rames de sommeil (mon week-end commence le samedi soir, je réserve donc le dimanche au repos et le lundi aux corvées)

Sinon, j’adore lire lors d’un voyage en train, parce que le paysage qui défile est propice à la rêverie - hélas je ne le prends pas très souvent. Du temps où j’étais mariée, je lisais aussi en voiture pendant les longs trajets sur autoroute, mais comme à présent je suis la seule conductrice, ce n’est plus possible.

 

Comment je choisis mes lectures ?

Ces derniers temps je ne les ai pas beaucoup choisies : Prix ELLE 2008, Prix des lecteurs du Livre de Poche 2008, … J’essaie aussi de piocher en priorité dans les livres que j’emprunte à la bibliothèque et dans les cartons que me prêtent les copines (oui, ça se compte en cartons). Résultat, mes achats perso s’accumulent, dépassent allègrement les 300 qui prennent la poussière et attendent que je veuille bien leur tendre la main.

Sinon, j’aère mes lectures « imposées » par des livres courts, ou des auteurs favoris, qui ne me feront pas prendre trop de retard côté devoir.

 

Quel style de lecture ?

Je pensais lire de tout (sauf de la SF/fantasy où là je résiste encore) mais mon blog m’a permis de réaliser (je n’en avais curieusement pas conscience avant) que je lisais surtout de la littérature française contemporaine. Les autres catégories sont parfois artificiellement gonflées par les lectures que j’ai faites pour les Prix Littéraires, lectures que je n’aurais peut-être pas choisies spontanément.

J’aime aussi le polar et la BD plutôt intimiste, et je regrette de ne pas trouver le temps d’en lire davantage.

 

Qu’est-ce que j’attends de mes lectures ?

D’être touchée, émue, bouleversée, avec une préférence pour les livres coups de poing, assez rares au demeurant. D’y voir disséquées les relations humaines. Un moment égoïste de repos. Une évasion du reste.

 

Mes petites manies ?

Je n’en ai pas vraiment. Je n’aime pas laisser de traces sur un livre : pas de cassure du dos (ça s’appelle le dos, pas la tranche, grrr !!) mais je les ouvre quand même normalement !, pas d’écriture dessus, encore moins de stabilo, pas de coins cornés, pas les mains pleines de crème solaire l’été, pas de sable sur la plage (on sent là la bibliothécaire qui râle en silence quand les bouquins reviennent bons à jeter en septembre).

J’ai un peu de mal à prêter (les miens, s’entend, sinon c’est mon boulot !), tout simplement parce que j’ai chez moi essentiellement des livres que je n’ai pas encore lus, et comme ils ne reviennent pas toujours, …. Je préfère offrir !

Sinon à chaque déménagement je laisse quelques cartons à une bibliothèque municipale ou associative, que du « mettable en rayon », je connais les critères. J’achète de plus en plus d’occasion mais à la condition express qu’ils aient l’air neuf : loin de moi les vieux machins jaunis qui puent ! Ces trucs-là, je les jette. Je ne jette pas une œuvre, laquelle est immortelle, ce que je jette, c’est un exemplaire papier qui tombe en ruine, et qui se trouve à l’état neuf chez le premier libraire du coin. Vous avez la vie des douze césars dans sa première édition, vous ? ;-))

 

A qui le tour ?

Commenter cet article

Sully 14/06/2008 13:59

Je découvre ton blog et je suis charmé ! Une bibliothécaire qui nous présente toutes ses lectures: j'ai hâte de décortiquer toutes les pages de ton blog ^^ Ce petit tag est vraiment marrant, et très instructif ! J'ajoute ton blog dans mes liens car j'adore tout simplement ! Bon week-end à toi.

Melanie B 13/06/2008 10:19

Merci beaucoup pour cette réponse détaillée, Laure. Il ne me viendrait pas à l'idée de refiler des vieux bouquins tout abîmés, en fait la plupart de mes exemplaires semblent tout droit sortis de la librairie ; mais c'est vrai que les éditions de poche vieillissent vite.Je te souhaite une belle journée ! 

Melanie B 12/06/2008 15:25

J'aime bien ce tag qui révèle les rapports des un(e)s et des autres au livre et à la lecture. Une petite question : quels sont les fameux critères pour le "mettable en rayon" ? Cela m'intéresse d'autant plus que je m'apprête à donner des bouquins à l'hôpital de ma ville, qui est preneur. Ils sont en excellent état (état neuf, je dirais, je suis très soigneuse), plutôt récents (disons, publiés entre 2002 et 2007), et j'ai deux tiers de grands formats et un tiers de livres de poche, et presque uniquement de la fiction (un ou deux essais grand public).

Laure 12/06/2008 17:35


Bonjour Mélanie,
Les critères peuvent varier d'une bibliothèque à l'autre, selon la place dont elle dispose encore en rayons aussi ! (et son budget d'acquisitions). Un hôpital prendra peut-être davantage de choses,
à moins qu'ils soient déjà très bien fournis (tout dépend de leur budget, ça ne veut pas dire qu'il faut donner des vieux trucs aux hôpitaux, je n'ai surtout pas dit ça !) En gros : romans en très
bon état (bien sûr tout le monde nous dit ça, et on se retrouve avec 30 kilos de vieux France Loisirs mangés par les rats et Readers Digest parfumés au grenier : non !), mais vu les dates que tu
donnes : pas de pb ! (sauf si titres très connus qu'on a déjà, pas toujours nécessaire d'avoir en double). Pas de livres jaunis, tachés, vieillots d'aspect. Pour les France Loisirs, jacquette
couleur indispensable, si elle a été enlevée, pas la peine.
Les livres de poche vieillissent très mal au niveau du papier : il faut qu'ils soient quasi neufs. (1 ou 2 ans maxi). Essais, documents : cela dépend des sujets : le jardinage est moins vite
obsolète que la médecine ou la science : 5 à 10 ans maxi selon les sujets. Informatique : 6 mois !
Un don de livres a toujours un coût pour nous : le temps de travail qu'on va consacrer à l'informatiser, l'équiper, avec des matériaux spécifiques qui coûtent cher (filmolux et autres) : on ne
devrait logiquement pas prendre ce qu'on aurait pas idée d'acheter !
Et puis les critères d'une bibliothèque publique sur la cohérence du fonds, le pluralisme et tout ça : en général pas de soucis avec les romans, mais le traité du gourou de la secte du coin :
non ;-))
Pour les dons : nous avons un formulaire que remplit le donateur : explication sur notre politique d'acceptation des dons puis deux cases à cocher au choix : soit le donateur revient prendre ce
qu'on ne garde pas, soit il accepte que les dons nons conservés soient mis à la benne à papier. En général il choisit toujours la 2ème solution, comme ça c'est nous qui nous tapons la manutention
jusqu'à la benne....

Et mille mercis quand même aux donateurs qui achètent, lisent, et donnent : ceux-là on les soigne tout particulièrement :-))


Anne 12/06/2008 10:32

Nous avons finalement un autre point commun: celui de considérer le temps de lecture comme un moment égoïste. Longtemps associé à un sentiment de culpabilité d'ailleurs.

Anne 12/06/2008 10:15

Nous avons finalement un autre point commun: celui de considérer le temps de lecture comme un moment égoïste. Longtemps associé à un sentiment de culpablité d'ailleurs.

Anne 12/06/2008 10:15

Nous avons finalement un autre point commun: celui de considérer le temps de lecture comme un moment égoïste. Longtemps associé à un sentiment de culpablité d'ailleurs.

Anne 12/06/2008 10:15

Nous avons finalement un autre point commun: celui de considérer le temps de lecture comme un moment égoïste. Longtemps associé à un sentiment de culpablité d'ailleurs.

Karine 12/06/2008 00:13

J'aime bien ce tag qui révèle les habitudes de lecture!  Et tu me rassure sur le "dos"... je dis toujours ça (j'utilise tranche pour le bord tranché des pages)... mais je dis "l'endos" pour l'endroit où est écrit le résumé, derrière le livre... ça peut donc devenir un peu mêlant!!!  Et je suis preeesque aussi difficile que toi sur les livres usagés... même s'ils ne coûtent presque rien, il faut qu'ils aient l'air presque neufs sinon je passe, même si je cherche le bouquin en question depuis une éternité!!

amanda 11/06/2008 18:32

Merci d'avoir répondu Laure !"d'être touchée, émue, bouleversée, avec une préférence pour les livres coups de poing, ... d'y voir disséquées les relations humaines" : je partage entièrement ton point de vue !

Cuné 11/06/2008 16:01

Ca ne me viendrait même pas à l'esprit de prendre un bouquin de la bibli à la playa !! Par contre, j'avoue en avoir parfois corné, je sais, c'est maaaaaaaaaaal. De toute façon le problème ne se pose plus, vu que je ne trouve absolument pas mon bonheur dans les bibli environnantes, je n'y vais plus du tout. Je me rattraperai à la prochaine mutation !Sinon je ne sais pas si je disais tranche, tu me visais ? Possible :-DC'est même pas vrai que tu ne prêtes pas les tiens, j'ai un lot à te rendre, d'ailleurs !

Laure 11/06/2008 16:18


non non je ne te visais pas pour dos / tranche, je n'ai pas fait attention, je ne crois pas que tu l'emploies, mais 95 % des lecteurs font l'erreur, ici en discutant à
la bibli, ou sur les blogs.

Pour les prêts, pas de pb pour ceux que j'ai lus, s'ils ne reviennent pas au pire je les rachète, mais disons que ça m'a un peu agacée sur des prêts de livres achetés, pas encore lus, et jamais
revenus (pas chez toi, je te rassure :-) Et si je ne prête que les livres que j'ai lus, je n'ai pas grand-chose à prêter...