Les jardins d'Hélène

Le coeur d'une autre - Tatiana de Rosnay

12 Juin 2008, 05:37am

Publié par Laure

 

Bruce Boutard est un quadra détestable, divorcé (son mariage n’a pas résisté à sa « consommation » exagérée des femmes), qui a besoin d’une greffe du cœur pour survivre.

Après l’opération, des phénomènes un peu étranges surviennent, comme une émotion particulière devant un tableau, une gentillesse toute neuve… Et si le cœur du donneur ne lui avait pas redonné qu’une nouvelle vie mais aussi un peu de sa personnalité ?

Bruce est fortement déstabilisé quand il apprend que son donneur est en réalité une femme, Constance Delambre. Il partira en quête de son histoire et de sa famille.

Encore un très beau roman de Tatiana de Rosnay (le 4ème je crois, en 1998) qui je l’avoue m’a semblé au départ un peu trop sentimental et prévisible. Et puis… ne boudons pas les vrais plaisirs des livres positifs, ils ne sont plus si courants dans la littérature actuelle ! Et la seconde moitié s’étoffe davantage, gagne en densité, et par là-même la curiosité du lecteur embarqué dans l’intrigue. Jolis clins d’œil sur le milieu éditorial à la fin… Bref, une bonne lecture !

(Actuellement indisponible sauf en bibliothèques ou d’occasion, mais il sera probablement réédité un jour. En tout cas il le mérite.)

 

Plon, janvier 1998, 273 pages.

Ma note : 3,5/5

Crédit photo couverture : A young lady of fashion, Master of the Castello Nativity © Isabella Stewart Gardner Museum, Boston // éd. Plon

Commenter cet article

Ana 15/06/2008 13:27

Je note, je note :)

lily 12/06/2008 20:15

Je l'ai lu il y a un certain temps déjà, mais je me souviens que j'avais vraiment beaucoup aimé. Ah oui à rééditer de toute urgence !

Brize 12/06/2008 09:35

Dommage : je viens de vérifier, ils ne l'ont pas dans ma bibliothèque... alors que j'étais bien tentée après avoir lu ton billet !

la Pyrénéenne 12/06/2008 08:46

je l' ai lu il y a peu de temps ( en " occasion " , effectivement ) avec la même crainte que toi au début ... c' est le nom de Tatiana de Rosnay qui m' avait quand même décidée et ... je ne l' ai pas regretté , non ...