Les jardins d'Hélène

La famille Picoré - Anne Boulay

7 Mars 2006, 06:50am

Publié par Laure

Anne Boulay est sans aucun doute la fille cachée de Nicole de Buron dans le paysage romanesque du 21ème siècle. Elle nous embarque en effet dans les aventures quotidiennes et franchement pas tristes d’une famille nombreuse citadine à la CSP (catégorie socioprofessionnelle) somme toute confortable. Alors dans cette famille à l’image dorée de pub pour petit-déjeuner, il y a Monique, dite Vishnou pour sa capacité à tout gérer à la fois, et Jean-Claude Picoré, dit Jicé, ainsi que leurs 4 enfants : Gilbert, l’ado en classe de 4ème, Questche, 12 ans, en mal de portable car elle souffre de téléphonite aiguë, Odette l’intello surdouée malgré son jeune âge, et Petite Trésor, la petite dernière. Sans oublier Ingmar, le cochon-d’Inde paralysé de l’arrière-train, qui n’est pas le dernier dans la série mésaventures.

Dans une prose survitaminée, l’auteur nous livre donc les tribulations déjantées de cette famille qui n’a pas le temps de s’ennuyer. C’est bourré de références culturelles et commerciales que toutes les mères de famille de 30-40 ans ayant des marmots de 3 à 15 ans reconnaîtront sans peine, même si c’est caricatural à l’extrême, on ne peut s’empêcher de s’y retrouver quelque part !

C’est un roman léger, loufoque, sympathique, une lecture de détente à prendre comme telle. N’empêche que, quelle logorrhée ! A la fin, on est saoûlé ! On a comme une envie de calme et de silence. Wonderwoman-Monique-Vishnou devrait faire une cure de repos ! Et si la vie de famille nombreuse ressemble parfois à celle de la famille Picoré, je vous garantis aussi qu’elle peut être plus calme.

Une dernière remarque : pourquoi avoir donné un titre volontairement référent à une  publicité bien connue ? Pour casser ce côté idéal pas si vrai au quotidien ? C’est sans doute à prendre dans l’humour de l’ensemble…

Robert Laffont, mai 2005, 172 pages, ISBN 2-221-10433-1, prix : 17 €

 

 

 

Commenter cet article

Plume salée 09/03/2006 12:58

Hélas non. Commandez-le à votre libraire où sur amazon.fr, alapage.fr ce sera plus sûr.
Je serai évidemment sur le salon le 21 mars pour la conférence qu'organise Arte sur les blogs littéraires (voir sur leur site), mais ils (les décideurs en haut lieu) ont refusé qu'il y ait des galettes à vendre sur leur stand !! ?? C'est à ni rien comprendre mais c'est comme çà.
Je vous précise que mon éditeur n'a pas de distributeur et que la mise en place est très difficile. Mais il faut soutenir les petites maisons d'édition indépendantes. J'ai pu constater avec plaisir que le les sites dédiés aux livres s'y emploient activement sur la toile. Et c'est tant mieux. Au plaisir.

Laure 09/03/2006 13:32

hélas je ne peux aller au salon du livre que le lundi. Amazon n'a pas les galettes, sauf par le biais de revendeurs de leur plateforme marketplace qui a des frais de port pas très intéressants. Mais je vais harceler mon libraire ! et regarder les autres sites de vente en ligne aussi !

Plume salée 08/03/2006 21:56

Il y a des galettes dans le jardin d'Hélène, tiens, tiens, tiens !
Je découvre votre blog avec plaisir. Tout me plaît ici. J'ai l'impression de me sentir chez moi. Et pour quelqu'un qui a ramé pendant 1 mois à se sentir chez elle dans cette blogosphère inconnue (et qui a donc hésité pendant le même temps avant de dire oui à Arte parce qu'elle ne s'y retrouvait pas du tout), croyez-moi, c'est une cerise sur le gâteau.
A très vite donc !

Laure 09/03/2006 07:40

Merci pour ce commentaire qui me fait rougir !
Dites, on fait comment pour trouver votre livre, indisponible partout où je passe ?!
peut-être aurai-je de la chance au salon du livre ...
Et continuez votre blog, moi j'adore vos articles !!!

Cuné 07/03/2006 07:35

La référence à Nicole de Buron ne m'inspire pas du tout, par contre ce que tu en dis par après, si ! Je n'avais pas du tout entendu parler d'Anne Boulay, ça me tente bien.

Laure 07/03/2006 18:59

J'ai cité Nicole de Buron parce que c'est vraiment dans le style Nicole de Buron (époque "qui c'est ce garçon?"), tant au niveau du contenu que de l'écriture. C'est drôle et c'est de la littérature de détente, il ne faut pas en attendre autre chose. Cela représente assez bien ce que vit une mère de famille nombreuse qui en plus travaille à l'extérieur, mais le tout puissance 10 dans une frénésie survoltée. Peut-être même un peu trop d'ailleurs !