Les jardins d'Hélène

Lettres d'Agathe - Nathalie Ferlut

23 Juillet 2008, 06:25am

Publié par Laure

Agathe écrit une lettre à sa mère décédée depuis longtemps. « Ma petite maman chérie, je crois que tu ne m’as jamais aimée, n’est-ce pas ? » Le thème est douloureux, comme souvent dans cette (superbe) collection Mirages, sensible et délicate. Agathe a été élevée différemment de ses frères, sa mère ne lui a même pas donné de prénom à la naissance, pourquoi l’a-t-elle toujours ainsi rejetée, humiliée, laissée seule livrée à elle-même ? La première lettre retrace l’enfance douloureuse d’Agathe, les rais de lumière quand elle est avec sa tante et son oncle, pourtant si cette violence maternelle est difficile, la lecture n’est pas pesante, peut-être les couleurs éclairent-elles le récit, et Agathe cherche à comprendre… La seconde lettre, bien plus tard, nous montre l’évolution d’Agathe. Divorcée, elle a un nouveau compagnon, et cherche toujours à comprendre. Quelques photos montrées par la tante tant aimée et un secret du passé maternel se dénoue : Agathe trouve enfin une réponse à l’attitude de sa mère, même si elle ne la comprend pas forcément ou ne l’excuse pas. Enfin, la dernière lettre, Agathe va devenir mère à son tour, revient sur les lieux de son enfance, et se sent prête à tourner la page. Le chemin de la vie, d’une relation mère-fille complexe.

 

Un très très bel album, qui va bien plus loin que le thème d’une enfance malheureuse ou du secret de famille, un scénario habilement construit, une belle réflexion, qui passe du désarroi de l’enfant au travail de l’adulte qui a cherché à guérir de son enfance, dans des tonalités chaudes et un dessin qui évoque particulièrement bien ces années 50, formant un ensemble adéquat avec le texte et l’évolution des personnages.

 

A noter : l’histoire n’est pas du tout autobiographique !

Une collection à surveiller tout particulièrement chez cet éditeur, on y trouve de très belles choses.

 

© Nathalie Ferlut et éd. Delcourt

Delcourt, coll. Mirages, avril 2008, 86 pages, prix : 14,95 €

Ma note : 4,5/5

Crédit photos : © Nathalie Ferlut et éd. Delcourt.

Commenter cet article

Géraldine 19/05/2011 23:57



Je viens de lire, que dire, dévorer et déguster à la fois ce magnifique album, bouleversant mais sans en faire trop. A lire !



Jean-François 13/11/2008 13:42

tout à fait d'accord : une splendide BD... mais aussi une terrifiante histoire.