Les jardins d'Hélène

Vue sur la mère - Julien Almendros

1 Septembre 2008, 06:05am

Publié par Laure

« Je suis né le cordon ombilical autour du cou, un premier bijou qui, déjà, avait l’avantage de n’être pas très onéreux. » Voilà la première phrase de ce premier roman qui donne le ton mi drôle mi amer de l’ensemble. C’est l’histoire de Julien et de sa mère, ou plus exactement, un portrait de cette mère, possessive, jalouse, tyrannique, pleureuse, de celles qui vous gâchent l’enfance et virent pathétiques. Mais voilà, ça ne va pas plus loin, c’est vif et vite lu, mais ça reste factuel, oui des mères comme ça il y en a plein, mais alors, et après ?

Il manque un souffle à ce roman, un dépassement, quelque chose qui aille plus loin que ce portrait banal. Quant à l’épilogue… il n’apporte rien de plus, inutile donc, au fond on s’en fiche de savoir si c’est vrai ou pas, autobiographique ou non.

 

Mais les avis sont partagés : voir celui de Cuné (que je remercie pour le prêt), Laurence, et celui d’un libraire

 




Le Dilettante, août 2008, 124 pages, prix : 14 €

Ma note : 2,5/5

Crédit photo couverture : éd. Le Dilettante

Commenter cet article

Laurence 02/09/2008 09:53

@karine : mais il ne demande pas à ce qu'on le plaigne !! :-D Et puis, moi qui suis maman, justement, j'ai trouvé ça assez drôle ;)

Karine 01/09/2008 15:04

Franchement, je sens que ce n'est pas pour moi. Ca m'énerve toujours les portraits de "j'ai vécu une enfance difficile à cause de ma mère, plaignez-moi" et j'ai peur que ce livre tombe là-dedans.  Toute façon, quand tout est la faute de la mère, grrr!!! (et à noter que je ne suis même pas maman!)

amanda 01/09/2008 13:05

j'ai à peu près le même avis que toi, mais j'ai trouvé souvent drole le ton de l'auteur.

Solenn 01/09/2008 09:45

Je l'avais noté suite aux billets de Cuné et Laurence mais du coup là j'hésite...

Laurence 01/09/2008 08:12

Et bien décidément, ce livre divise... (même si je ne suis pas très étonnée que nous ne nous retrouvions pas une fois de plus ;-) ). Face à vos réactions, je l'ai prêté à ma maman (grande lectrice elle aussi) et elle est tombée sous le charme tout comme moi. Elle a beaucoup aimé la plume de l'auteur.