Les jardins d'Hélène

Fleurs de tempête - Philippe Le Guillou

27 Août 2008, 05:05am

Publié par Laure

 

Si je ne devais retenir qu’un seul livre de l’année 2008, ce serait probablement celui-ci. Un chant d’amour inconsolable aussi beau que douloureux, porté par une écriture sublime.

Il s’agit d’un récit autobiographique relatant l’amitié amoureuse entre l’auteur et Hélène, une jeune enseignante passionnée de littérature et de Proust en particulier. Leur relation est curieuse, amitié débordante d’amour, ils passent beaucoup de temps ensemble, en Bretagne, à Paris, en Irlande. Le livre est construit en 3 parties : les souvenirs de l’auteur depuis sa rencontre avec Hélène à son départ pour Brest, où elle va faire sa vie avec Xavier, un marin, et dont elle aura une petite fille, Marie. La deuxième partie traduit la douleur de l’auteur au départ de Marie. Mais très tôt dans le livre s’est insinué le signe de la maladie, un nodule sans gravité mais surveillé, puis… la troisième partie est celle de la descente aux enfers, le parcours de la maladie, cancer du sein, son traitement et la lutte acharnée d’Hélène pour triompher.

Vingt ans d’amour que la maladie viendra balayer.

Un texte magnifiquement écrit, très littéraire, lumineux, intense et dramatique, d’une beauté rare.

(p.162) « C’est alors que j’ai imaginé pour elle ce tombeau, comme un reliquaire de mots et d’images où elle serait enclose et toujours vivante, le premier de mes livres qu’elle ne lirait pas. »

 

Gallimard, février 2008, 162 pages, prix : 14,50 €

Ma note : 5/5

Crédit photo couverture : éd. Gallimard.

Commenter cet article

Claire 22/01/2009 21:58

Je profite de ce message pour vous remercier : votre site est remarquable et je vais régulièrement le visiter pour le plaisir de vous lire et pour trouver de bonnes idées de lecture.Je suis vraiment déçue par Fleurs de tempête...La ligne directrice du roman est belle : offrir un mémorial de mots et de souvenirs à l'amie chère ravie par le cancer. Cependant, le portrait est tellement dans l'adulation que cela en devient lassant. Il y manque aussi, ai-je trouvé, une profondeur de réflexion et d'analyse des événements vécus. Quant au style, il est tout à fait celui que je déconseillerai : un côté brillant par de belles expressions et des mots parfois insolites mais aussi beaucoup de redondance. J'ai même été surprise de cela de la part d'un écrivain aguerri. J'aurais plutôt pensé à un étudiant en Lettres voulant en faire trop.J'espère que ce premier partage sur votre blog ne vous irritera pas. Je vous exprime simplement un avis. je file lire l'Eglise des pas perdus.Encore MERCI !

Laure 23/01/2009 11:13


Bonjour Claire,
D'abord, merci pour vos compliments,
ensuite, bien sûr que vous avez le droit de vous exprimer ici, je n'en suis pas du tout irritée, parce que vous argumentez votre point de vue, c'est de la critique constructive ! (par opposition
aux insultes gratuites qui fleurissent parfois) .On a le droit de ne pas être d'accord : pour ma part j'ai énormément aimé le style, je n'ai pas le souvenir d'y avoir perçu des redondances, je n'ai
pas pensé "adulation" mais véritable amour pas facile à vivre (elle est quand même mariée et leur histoire est particulière !), comme quoi, vous voyez, chaque lecture aussi est unique en fonction
de la perception et du ressenti que l'on en a...
N'hésitez pas à continuer vos visites ici et y laisser d'autres avis !


Philippe 23/10/2008 11:19

oh ouais c'est de pire en pire pour moi... Anna ! N'importe quoi. Heureusement les vacances approchent...Fin d'une grosse période d'activité avec un nouveau poste, ce qui explique que j'étais moins présent sur les blogs...Anna je retire, mais pour le reste je maintiens !

Laure 24/10/2008 18:37



Bon, je te pardonne, et j'attends de voir  ce que tu penses de ce livre !



Philippe 22/10/2008 17:31

bon voilà, je t'en veux beaucoup... j'ai encore craqué par ta faute pour ce bouquin... je me disais non faut pas (mais quand même sa critique), oui mais non (mais 5/5 !!!), non tu le reposes maintenant ça suffit (oui Mais Anna a de judicieux conseils...)et tu ne me connais pas mais je l'ai PRIS !!!Donc je me dis : peut-être pour l'état de mes finances et celle de certains blogueurs, faut-il que non seulement j'évite mais aussi déconseiller ce blog. NON MAIS !

Laure 22/10/2008 18:51


oui sauf que cette Anna, moi je la connais pas....
déjà Hélène et Laure, y'en a qui suivent pas, alors Anna !


Karine 28/08/2008 00:54

Un 5/5 et tout plein d'enthousiasme... ne passons pas à côté!!!  Le thème me fait un peu peur par contre!

Laure 29/08/2008 09:24


bon j'avoue... j'ai pleuré comme une madeleine sur le dernier quart .... c'est très triste, mais très beau !


sylire 27/08/2008 18:51

C'est un livre dont on a peu parlé me semble t'il. Devant ton enthousiasme on ne peut que noter et souligner !

antigone 27/08/2008 16:19

On ne peut résister à un tel article. Voilà, c'est noté, également !

alain 27/08/2008 15:15

Je note aussi. J'ai envie depuis longtemps de lire cet auteur

Philippe 27/08/2008 13:02

C'est noté et je ne te dis pas merci !(plus de sous, plein de livres à lire... je dors quand moi ???)

Cuné 27/08/2008 06:54

Noté et prévu, même :-D