Les jardins d'Hélène

Attraper le bonheur au vol

23 Mars 2006, 13:40pm

Publié par Laure

Il est des bonheurs simples qu’il faut savourer quand ils arrivent : comme ce carton de livres trouvé dans ma boîte aux lettres en rentrant déjeuner ce midi !!! Des romans prêtés gracieusement par une lectrice, quelle joie (pour moi) et quelle sympathie de sa part !

C’est un plaisir presque indicible, tant je suis gourmande, hum j’espère pouvoir croquer tout cela bien vite.

 

Les esprits chagrins me diront que c’est pas comme ça que les auteurs vont gagner leur vie, si un seul exemplaire circule, mais ils ne sont pas perdants non plus : quand on aime, on sait leur faire une publicité publique élogieuse, qui peut-être incitera d’autres personnes à découvrir leur livre ? Et j’aime à croire (naïve que je suis ?) que pour un auteur, le bonheur qu’il aura apporté au lecteur passe avant le tiroir-caisse, même s’il faut bien remplir son frigo, hein…

Allez, j’y retourne (au bureau puis au conseil d’administration du collège puis soigner mes bambins malades puis quand enfin je me poserai, vers 22h, lire !!!)

PS : oh, z'avez-vu, les commentaires sont revenus !

Commenter cet article

clarabel 23/03/2006 19:39

J'ai bien aimé ceci : " Les esprits chagrins me diront que c’est pas comme ça que les auteurs vont gagner leur vie, "
Cela me fait penser directement au débat sur le téléchargement (légal.. illégal.. ) de la musique sur le net, et même concernant les copies de disque au sein de la famille ou d'un strict réseau relationnel, bref.. A ce sujet, on soulève le fameux problème des "droits d'auteur". Comment le résoudre ?.. cruel dilemme, etc. Je suis donc étonnée, justement, que personne (à ce jour) n'a su faire le comparatif avec les livres !?!!
Bientôt, aura-t-on encore le droit de prêter des livres entre lectrices assidues et passionnées et folles dépensières.. donc quasi ruinées ?.. Si le souci du tiroir-caisse devient primordial, car sans rémunération aucune rétribution et donc les moyens donnés à la création de plus en plus restreints... ainsi donnant un choix à la variété des plus limité !.. faudra-t-il aussi revoir le principe de la bibliothèque où mille et mille lecteurs empruntent des dizaines de titres et autres références ?????
Qu'en pensent les auteurs à ce sujet ? Se sentent-ils floués des prêts, emprunts, dons etc.. ? C'est "un euro" de moins pour leur compte sitôt qu'un livre passe de mains en mains sans l'intermédiaire de la CB.. Oui / Non ?
J'avoue que cette réflexion de Laure me laisse soudainement bien perplexe ?! Fort réfléchie, également.
Comme, est-ce que l'achat sur le réseau secondaire que représente l'occasion (priceminister, par exemplaire) apporte un pourcentage aux ventes ? C'est une question que je me suis toujours posée...
Bon, sur ce... C'est un colis envoyé par quelqu'un de forcément sympathique, généreux etc etc... :D :D

ps : je ne me relis pas, donc 'scusez les erreurs..

Laure 23/03/2006 21:32

Je peux répondre (enfin approximativement) sur le droit d'auteur en bibliothèque : une loi est passée là-dessus en juin 2003 (plus certaine de la date). Le problème a été pris en amont : les libraires font une remise de 9% aux bibliothécaires (et pour toutes les acquisitions de collectivités style écoles etc.) et c'est la même loi pour tous, alors qu'avant, on pouvait négocier au cas par cas des remises allant jusqu'à 30% (ou plus ?), selon les marges des libraires, si on savait marchander ou pas, etc.
Les libraires versent un pourcentage (euh, j'ignore combien, me suis pas trop penchée sur la question) à un organisme chargé de rémunérer directement les auteurs sur ces ventes-là.

Anne 23/03/2006 19:34

Là, il est 19h30...Courage, plus que quelques heures avant de pouvoir dévorer les mots magiques qui t'ouvriront leur monde...
Bonne soirée!

Laure 23/03/2006 21:25

Là il est 21h23 et je viens d'avaler les restes que m'ont généreusement laissé les enfants. Le problème c'est que j'ai une lecture obligatoire de 300 pages pour demain, un truc professionnel, et je tombe de sommeil... pas gagné !
Merci quand même pour la pensée attentionnée ;-))
Bonne soirée à toi,

Cuné 23/03/2006 18:18

On a la même Mère Noël, j'ai eu la même réaction que toi. On la garde précieusement ! :D

Laure 23/03/2006 21:22

Le problème c'est que comme elle lit plus et plus vite que nous, on peut même pas lui rendre la pareille ! c'est pour ça que c'est une VRAIE MERE NOËL, t'as raison :-))