Les jardins d'Hélène

Bord de mer - Véronique Olmi

24 Mars 2006, 19:55pm

Publié par Laure

Bord de mer fait partie de ces livres qui marquent et obsèdent un temps, pour ne pas dire longtemps. Dès la première page j’ai deviné la fin inéluctable et tragique (même si j’ignorais encore la méthode et si je pensais que la mère aussi disparaîtrait).

Je ne le lisais donc plus pour l’intrigue, mais pour ce style à la fois simple et foudroyant qui vous embarque malgré vous, retranscrivant si bien le désespoir et la misère.

Une mère de famille emmène pour la première fois ses deux enfants, deux jeunes garçons, au bord de la mer, un soir froid et pluvieux de novembre. Il ne s’agit pas de vacances mais d’une fuite en avant, terrible, immuable. Le voyage en car est minable, l’hôtel est sordide, et le regard des autres tout au plus absent, quand ce n’est pas méprisant. La fête foraine est l’ultime bonheur. La mère soigne ses crises d’angoisse pourtant, mais quel avenir offrir aux siens quand on n’a plus que quelques pièces de monnaie en poche ?

Dans quelle détresse inimaginable doit-on être pour assassiner ses enfants ? C’est noir, violent, cruel, et pourtant débordant d’amour. J’ai du mal à soutenir ce livre auprès de lecteurs potentiels tant je ne veux pas comprendre ni admettre le drame qui se joue, pourtant je suis emportée par l’écriture si touchante et si juste. Je suis mal à l’aise, vous l’aurez compris, même si je reconnais à Véronique Olmi un talent certain.

Tous les thèmes sont-ils défendables en littérature ? Oui, sans doute, mais il faut avoir le moral bien accroché. C’est un très bon roman, mais dérangeant.

Commenter cet article

Plume salée 25/03/2006 21:58

Je ne l'ai pas encore ouvert, j'ai mes patates à planter… Mais du coup je vais peut-être attendre encore, ça me fait froid dans le dos.

En lisant vos commentaires et la critique de Laure, je pense au très beau "Les mots bleus " de Dominique Mainard, qui se termine dans l'horreur également. L'avez-vous lu ?

Laure 26/03/2006 10:46

Oui, à l'époque ça s'appelait encore leur histoire, j'ignore pourquoi depuis le livre a pris le titre du film qui en a été tiré. J'avais beaucoup aimé, mais je trouve le V. Olmi plus terrible.

Cuné 24/03/2006 22:03

Pareil, mais pire. 3 jours de cafard bien bien plombant. Mon mari m'a interdit de relire de tels livres : "mais tu le sais que tu es fragile et influençable, pourquoi tu lis des trucs pareils ?" Elle a un talent fou, Véronique Olmi, mais elle fait bien mal.

Laure 24/03/2006 23:01

Oui, c'est aussi pour cela qu'il m'a fallu 3 jours avant de pouvoir écrire une note sur ce livre.

clarabel 24/03/2006 20:13

Ce roman m'avait aussi beaucoup marqué. J'étais restée sans voix quand je l'ai fini. Incapable de bouger, de penser.. j'avais les larmes qui séchaient sur les joues. Je ne m'y étais pas attendue, moi.
Gros coup de poignard.