Les jardins d'Hélène

La distance entre nous, de Maggie O'Farrell

2 Mai 2006, 07:00am

Publié par Laure

Lorsqu’elle croit reconnaître un homme sur un pont à Londres, Stella quitte tout, son emploi, son appartement, et sa sœur envahissante, Nina, pour s’enfuir complètement paniquée dans un village d’Ecosse où elle trouvera un job de réceptionniste femme de chambre dans un hôtel. De son côté, à Hong Kong, Jake participe à la fête du Nouvel An chinois quand soudain c’est la bousculade et le drame : Mel, sa petite amie est écrasée par la foule et grièvement blessée, tandis que la meilleure amie de celle-ci meurt sous les piétinements. Sur son lit d’hôpital, Mel ne veut pas mourir sans être mariée à Jake. Ainsi ils se marient, les médecins prédisant la mort de Mel avant le petit matin. Mais elle survivra et Jake la ramènera auprès de ses parents en Ecosse. Comment lui faire comprendre qu’il ne l’a jamais aimée et qu’il ne veut pas de ce mariage ? Partant à la recherche des traces de son père qu’il n’a jamais connu, il se retrouvera dans le même hôtel que Stella, où l’on s’en doute, naîtra une grande passion fortement contrariée.

La particularité de ce roman, c’est sa construction. Il débute comme un roman policier et maintient un bon suspens jusqu’à la fin. Il alterne sans cesse les pièces du puzzle : on passe continuellement d’un personnage à l’autre, dans les deux lieux, d’une époque à une autre en remontant dans le temps, sur plusieurs générations, pour reconstituer enfin la douloureuse histoire de Stella si intimement liée à celle de sa sœur Nina, et celle de Jake en quête du père.

Ce procédé m’a d’abord agacée car l’intrigue ainsi posée est toujours hachée : à peine est-on installée dans le récit d’une vie, d’une enfance, que déjà on saute ailleurs. Bien sûr ce procédé profite au suspens et se veut finalement efficace puisque je n’ai pu m’empêcher d’avancer vite pour connaître enfin le secret de l’une et savoir comment le second allait sortir de son malheur. L’histoire d’amour elle aussi chaotique est la touche romanesque qui lie le tout, me faisant parfois penser à un roman dégoulinant de trop bons sentiments. Mais le suspens bien mené rachète l’ensemble. Un roman bien choisi pour les vacances !

Belfond, août 2005, 370 pages, ISBN 2-7144-4080-0, prix : 20 €

Ma note : 4/5 

Commenter cet article

Claire 10/03/2009 15:34

De fait, il faut un petit moment pour s'habituer aux allers-retours dans le temps sur deux histoires personnelles et un croisement dans le présent. Cependant les plongées dans le passé sont importantes, attendues, désirées pour comprendre la structure du présent. De ce fait, elles tiennent en haleine. En revanche, la finale est un peu décevante car attendue depuis la lecture du quatrième de couverture... C'est le "petit plouf" final qui déglonfle la tension du livre bien maintenue jusqu'à la révélation du secret de Stella.

Laure 11/03/2009 11:28


gloups, trois ans presque, je n'en ai aucun souvenir, sinon que j'avais bien aimé ...

PS : ne jamais lire les 4ème de couverture, plus on lit, et plus ce postulat se vérifie !


clarabel 02/05/2006 14:33

Je compte également le lire ! As-tu lu d'autres romans de cet auteur ? Moi oui, "la maîtresse de mon amant" - pas mal puis y'a un "plouf". Mais c'est une lecture que je conseille tout de même !.. :)

Laure 02/05/2006 18:21

Non c'était le premier que je lisais, mais les autres sont dans mes listes... pour quand j'aurai le temps ;-))