Les jardins d'Hélène

Les années - Annie Ernaux

21 Décembre 2008, 20:30pm

Publié par Laure

Il est des livres qu’on referme avec un sentiment de plaisir savouré, nul doute que Les années est de ceux-là. Si les premières pages déstabilisent un peu par leur forme, on s’engouffre vite avec bonheur dans ces années revisitées. Passionnant de bout en bout, tant dans les petits et grands moments, personnels ou collectifs, que dans la forme d'écriture. On repense immédiatement à son propre passé, ou à celui raconté par nos mères et grands-mères.

Original, surprenant, on goûte avec beaucoup de plaisir cette mémoire collective offerte par Annie Ernaux sous une plume qui mêle réflexion, distance, autobiographie, et retour sur l'histoire de façon harmonieuse.

J’aimais déjà beaucoup Annie Ernaux, et si elle offre ici un livre très différent de ses précédents, elle confirme si besoin était qu'elle est un grand auteur.

 

Et parce que d’autres en parlent mieux que moi : 

« (...) Elle passe de l'individuel au collectif dans un mouvement si harmonieux qu'on ne le sent pas. Le lecteur, presque malgré lui, revisite sa propre mémoire et s'étonne de la découvrir si proche d'Annie Ernaux. D'un bout à l'autre de ce récit, l'histoire de l'auteur et l'histoire d'un monde fusionnent. Comment ne pas songer à Marcel Proust ? Lui hier, elle aujourd'hui, ont dominé leur fabuleux projet et nous laissent étourdis d'admiration et de bonheur, avec une envie juvénile de vivre mieux. » Anne Wiazemsky, Le Nouvel Observateur

C’est exactement ça !!

 

Les lectures d’Antigone, Cathe, Cathulu, Bernard, Laurent, et j’en oublie sûrement beaucoup !

 

Les années est aussi classé 5ème dans le top 20 2008 du magazine Lire. 


France Loisirs, octobre 2008, 241 pages, prix : 14,50 €

1ère édition chez Gallimard, janvier 2008, prix : 17 €


Ma note :



Crédit photo couverture : © George Marks / Patrick Strattner / CO2 Getty images et éd. France Loisirs

Commenter cet article

Cécile de Quoi de 9 09/01/2009 21:52

Ah Ernaux ! Une des deux auteures élues dans le cadre de mon challenge de janvier...

delphine 26/12/2008 14:07

C'est un des plus beaux livres de l'année 2008 ! Annie Ernaux a signé là une oeuvre. Pas de faux problèmes d'âge, de sexe ou d'appartenance géographique. On ne sort pas indemne de cette lecture, et c'est bien ce qu'on attend en littérature, non ?

Laure 26/12/2008 14:12


Je pense qu'il y a là une grande oeuvre littéraire oui, mais je comprends aussi qu'elle puisse ne pas "parler" à tous...


antigone 23/12/2008 21:43

Un de mes coups de coeur essentiel de 2008. Je suis d'accord avec tout ce que tu en dis...il ne faut pas passer à côté de la force de ce livre, ce serait dommage !!!

Florinette 23/12/2008 19:22

Je vais bientôt pouvoir découvrir cette auteure, car je viens de voir que j'ai un de ses romans dans ma PAL !Joyeuses fêtes de Noël et de fin d'année Laure !

Laure 24/12/2008 07:49


Merci Florinette, à toi aussi !


alain 23/12/2008 18:52

Moi aussi j'ai beaucoup aimé comme tout ce qu'écrit Annie Ernaux.Je ne sais pas comment elle arrive à se regarder vivre et à rester passionnée.. Bonnes fêtes

Leiloona 22/12/2008 17:53

J'aime bien Ernaux, il faudrait que je tente celui-ci. :)

Yohan 22/12/2008 14:09

C'est un très beau livre que signe Annie Ernaux avec les Années. Je ne pense pas que ce soit une question d'âge (je ne suis pas âgé  pour tout comprendre, ni pour avoir tout vécu), mais il y a une manière de raconter que je trouve très universelle, et passées les premières pages, on plonge avec bonheur dans ces mémoires collectives.

Laure 22/12/2008 15:53


Je suis tout à fait d'accord avec toi Yohan, ce n'est pas une question d'âge, en revanche c'est très français, et je comprends donc que les québécoises n'y trouvent
pas de références parlantes....


cathe 22/12/2008 11:41

Pour moi aussi c'est un livre que l'on n'oublie pas :-)

Laure 22/12/2008 15:56


et qu'on aura sans doute envie de relire un jour je pense :-))


Georges F. 22/12/2008 10:55

Peut-être vais-je m'y plonger un kjour, Laure, mais ce ne sera pas à cause du classement en n°5 au top-twenty de Lire, qui me donne envie de pleurer. Ce sera plutôt à cause de votre commentaire.

Laure 22/12/2008 15:58



pourquoi vous attriste-t-il tant ce classement Lire ?



cathulu 22/12/2008 07:34

Peut être effectivemetnne faut-il pas  être trop jeune pour apprécier ce roman !

Laure 22/12/2008 15:54



Je pense qu'il n'est pas nécessaire non plus d'être vieille ;-))
mais les références sont très franco-françaises, donc logique que les québécoises s'y retrouvent moins !