Les jardins d'Hélène

Camping, un film de Fabien Onteniente

12 Mai 2006, 18:47pm

Publié par Laure

Comme dans le goût des autres d’Agnès Jaoui, on est toujours le beauf de quelqu’un.

Michel Saint-Josse (le séduisant Gérard Lanvin), père divorcé, chirurgien esthétique gagnant bien sa vie, s’apprête à partir en vacances à Marbella avec sa fille adolescente, Vanessa. Mais sa belle voiture – la même que celle de James Bond les accessoires en moins – tombe en panne du côté d’Arcachon, devant le camping des flots bleus. Adieu l’Espagne, c’est un lieu de vacances un peu forcé qui s’impose, avec ses rituels et ses habitués, ses sanitaires communs et sa danse de la tong. Les Pic qui occupent le même emplacement depuis 17 ans sont désespérés d’avoir l’emplacement voisin cette année, les Gatineau, dont le couple bat de l’aile (Mathilde Seigner ne pardonne pas à son mari de l’avoir trompée), et l’irremplaçable playboy survolté : Patrick Chirac (alias Franck Dubosc), dijonnais au chômage qui drague tout ce qui se passe sans préciser que son couple aussi en paye le prix. Bref c’est un joyeux groupe de campeurs qui va taper sur les nerfs de notre chirurgien habitué des palaces 5 étoiles. Mais quel que soit le niveau social d’un individu, chacun a ses défauts et ses qualités, c’est la morale toute simple du film. Lanvin ne voit pas que sa fille vit son premier amour dans ce camping où enfin elle se fait des amis au lieu de mourir d’ennui sur un parcours de golf à attendre son père, et si les autres font beauf’, ils ont des qualités de cœur irremplaçables.

Ce film n’a pas eu de bonnes critiques presse, peut-être parce qu’il n’a rien de prétentieux, et qu’un bon film devrait être un truc intello où à la sortie on n’a pas compris la fin ? Pour ma part, j’ai passé un bon moment de détente et de rire, car le film ne manque pas d’humour et de petites répliques assassines. C’est du divertissement pur et simple, qui ne frise ni la bêtise ni le ridicule, juste une comédie légère qui ne se boude pas…

Ma note : 4/5

Commenter cet article

clarabel 23/05/2006 09:51

Ayé, j'ai vu le film ! :)
Bien aimé aussi, l'homme du foyer à côté de moi était bidonné. Il a retrouvé tous les clichés de son enfance, notamment Claude Brasseur qui lui rappelait étrangement son propre père !... :)  Par contre, moi je persister et signe : suis pas faite pour le camping, non non ... :p

Anne 13/05/2006 09:57

Ravie de lire que tu partages le même avis que moi...

Laure 13/05/2006 10:19

oui j'avais lu ta critique, et c'est elle entre autres qui m'a donné l'envie de voir ce film !
Il faut savoir savourer les choses simples ;-))