Les jardins d'Hélène

Histoire de l'oubli - Stefan Merrill Block

3 Février 2009, 15:47pm

Publié par Laure

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Valérie Malfoy.

 

On connaissait une histoire de l’amour, il faudra désormais compter avec cette histoire de l’oubli. Il n’y a pas à dire, les auteurs américains sont vraiment doués quand il s’agit de construire et de raconter une histoire, et quand on sait que ce jeune auteur-là n’a que 26 ans, on peut bien admettre que son premier roman tient du prodige.

Une construction alternative comme il faut, du tragique et de l’humour, une fable étrange qui se mêle à l’ensemble et sert de passerelle, du romanesque fantasque, du drôle et du sérieux, c’est un roman ambitieux qui tient toutes ses promesses.

Ecrire sur une variante de la maladie d’Alzheimer qui touche précocement les membres d’une famille, en remonter le fil historique et en élaborer une histoire parfois aussi sérieuse que fantaisiste, voilà qui a de quoi vous souffler quand vous avez un tel résultat entre les mains.

Abel est un vieil ermite bossu qui a vu mourir son frère de cette maladie, et qui n’a jamais revu sa fille depuis plus de vingt ans. Seth est un adolescent de 15 ans qui n’accepte pas la maladie de sa mère et souffre terriblement de ne rien savoir de son passé. Elève solitaire et surdoué, il va se plonger dans toutes sortes de lectures sur la dégénérescence neurocognitive, et tenter de reconstruire le passé de sa mère. Bien évidemment les personnages vont se rejoindre, se mêler à d’autres longues histoires au travers desquelles S. Merrill Block démontre tout son talent de conteur ! Prodigieux, vraiment.

 

Albin Michel, janvier 2009, 361 pages, prix : 20 euros

Ma note :



Crédit photo couverture : © Jo McRyan / Getty Images, et éd. Albin Michel

Commenter cet article

Pascale 13/07/2009 11:45

Ce livre est une splendeur, une merveille.De l'émotion et jamais de pathos, de l'humour d'une finesse inouï.UN chef d'oeuvre comme je n'en ai pas lu depuis des années !

Frisette 08/02/2009 18:41

Impossible de ne pas le noter après ce que tu en dis!

Véro 05/02/2009 08:47

Bon et bien, je note, je note, je note!

Karine :) 05/02/2009 04:03

Je suis tentée, tentée, tentée... mais je vois le mot Alzheimer... et je me dis que si je lis ça, je suis en route pour un mois où je vais m'auto-diagnostiquer un peu plus tous les jours... Ca me choque quand mes bizarreries me tiennent loin de livres intéressants!!!  Mais bon, c'est la vie... la mienne, en tout cas!

Cuné 04/02/2009 06:34

Je me réjouis de le lire ! :-D

cathulu 04/02/2009 06:32

Waouh, vu ton billet et ta note, on ne peut que craquer!

Clarabel 03/02/2009 19:39

prodigieux, rien que ça !!!! ;o)) bah ça fait très envie !

Laure 03/02/2009 20:32


prodigieux oui, parce que c'est très fort, et dans l'imagination, et dans l'écriture. Pas léger, mais très travaillé.


kathel 03/02/2009 18:50

Tous les livres me tombent des mains en ce moment, mais cela ne m'empêchera pas de noter celui-ci... Ce n'est pas tous les jours que l'adjectif "prodigieux" qualifie une lecture !