Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 21:27

du Livre de Paris, 15 mars 2009.

Les copines m'envoient des mails : bah alors tu étais au Salon dimanche, tu ne racontes pas ? Qui tu as vu ? qu'est-ce que tu as acheté ? Tu ne fais pas de billet ?

 

Le temps passe et chaque année je me dis la même chose : pourquoi aller dans ce qui n'est finalement qu'une méga librairie, le conseil du libraire en moins ? Et chaque année je demande mon badge professionnel, et si je ne suis pas disponible sur la journée pro, essaie d'y aller un autre jour calme. Mais cette année je n'avais de possibilité que le dimanche, et les filles avaient envie de voir des auteurs en vrai et de casser leur tirelire, alors zou...

J'ai calé le régulateur de vitesse sur 130, le GPS sur Porte de Versailles, et j'ai laissé faire. 230 km. Idem au retour.

J'ai vu l'auteur que je voulais voir, à une heure encore assez calme, même Mosquito était ravie de rencontrer celui qui a longtemps chahuté sa mère à Word Challenge. Je n'ai acheté qu'un seul livre, un des siens, 9 euros, pour qu'il y mette un gentil mot pour envoyer à une copine.

Une signature, quelques mots, et il était 14h30. L'heure du début : de la foule, de la cohue, des stands absolument inaccessibles.

Ce que j'ai vu ?
ça :


c'est-à-dire une foule compacte qui nous empêchait d'avancer  (ou de reculer, ou de tourner à gauche, ou à droite, que sais-je, bouger quoi) [photo : foule attendant Ségolène, écrivain très connue]

Quand on a enfin pu sortir de là (nous on ne voulait pas acheter le bouquin de Ségolène), on a vu ça :


Là aussi, on a eu du mal à faire trois pas en avant (ou en arrière, ou sur le côté, des pas quoi)

Alors on en a vite eu marre, et on a repris le chemin du parking. Qui à 14 euros 50 les 3 heures 15 minutes, nous a laissé un goût amer dans la bouche.

On n'a même pas approché le stand consacré au pays invité, à savoir le Mexique, parce qu'il aurait fallu affronter ça :



Mais c'était pas fini pour autant, parce qu'il a fallu aussi affronter ça :


Mais rien que pour le sourire radieux de Mosquito devant le stand d'Océan éditions, ça valait le coup !
Oui, Mosquito a une passion : elle collectionne les livres de cet éditeur de... l'île de la Réunion.

Mosquito, à qui je laisse le mot de la fin : "pourquoi les gens ils me marchent tous dessus ? quand ils me poussent, ça me cogne contre d'autres gens et après ça me fait mal" - "parce que tu es petite, ils ne te voient pas" - "ouais enfin j'ai pas 3 ans, j'ai 8 ans, je suis quand même un peu grande déjà" -
"oui tu as raison, c'est parce qu'ils ne font pas attention et qu'ils s'en fichent de bousculer les plus petits".

Ce qui m'a frappée, en dehors de cette lucidité moustiqueste ? Les gens prennent plus de photos qu'ils n'achètent de livres, des tas de photos. Avec leur téléphone mobile, avec leur appareil photo, des photos volées qu'ils balanceront sur le web (sans demander l'avis des intéressés, ni pour la prendre, ni pour la diffuser) comme un trophée de chasse. C'était bien le Salon ? Ouais regarde, j'ai vu machin ! Il est bien son livre ? Ben j'en sais rien, je m'en fous de son livre, regarde, j'ai sa photo !!

Nota : je pense qu'aucune des personnes anonymes sur ces photos n'est identifiable, ce qui était le principe de ces photos.

Nota bis : sur le stand très sympa de la Table Ronde, je me suis abonnée à l'excellente revue Décapage.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Blabla
commenter cet article

commentaires

sabrinamanca 30/03/2009 06:58

salut,depuis quelque temps je suis ton blog de livres (et pas que de livres). Moi aussi je suis dévorée par cette passion de la lecture et j'essaie de la cultiver malgré un petite puce de 17 mois très exigeante, et le reste.Je suis allée au salon deux fois et j'ai eu la chance de tomber sur un salon plutôt calme. Malgré l'année du Mexique et ma copine argentine, je suis tombée sur le stand des éditions des syrtes qui publie des écrivains de l'europe de l'est et in particulier un livre magnifique "mères" de théodora dimova. Un roman vraiment boulversant. ciao

Véro 23/03/2009 07:50

Moi qui rageais de ne jamais pouvoir y aller, ça me donne moins de regrets... d'autant plus que je suis l'heureuse destinataire du fameux livre acheté et de la bien jolie dédicace. Merci encore!
Oh cette revue dont tu parles me donne envie! Vais aller fureter sur le net.

liliba 21/03/2009 14:28

Enfin un post qui me console de n'y être pas allée !!! Mais je me suis régalée ce matin au Salon du Livre de Bondues (nord) où il n'y avait presque personne et où j'ai pu donc discuter longuement avec plusieurs auteurs... la province, ça a tout de même du bon !

Laure 21/03/2009 20:41


oui, je me jure aussi de faire surtout les salons de province, surtout que ça ne manque pas ! 


Clarabel 21/03/2009 13:57

Hihihi ! J'ai presque l'impression de lire les impressions de mademoiselle ma fille et son père ! Quand je les traîne dans ce genre de galère, j'entends des pff et des râles à tout bout de champ, mais c'est sûr que c'est justifié ! Aime pas ça non plus, la foule l'oppression la bousculade la chaleur aussi donc aucun regret ! ;))Mais toi t'es une vraie aventurière !

Laure 21/03/2009 20:47


aventurière, aventurière, mais pas futée non plus hein, je savais bien qu'il ne fallait pas y aller le dimanche après-midi... mais je n'avais pas d'autre possibilité.
J'aurais dû choisir plutôt le canapé DVD de la maison !


Karine :) 21/03/2009 13:35

Myyyy god, ça fait peur, tout ça!!!  Les plus gros salons du livre où je vais (Québec et Montréal), ça a toujours bien été: pas trop de monde, de la place pour respirer... mais celui, plus petit, de ma région... ouuuuuuuffffff!!!    Que de mauvais souvenirs!!  C'est assez incroyable comme atmosphère étouffante!

Laure 21/03/2009 20:45


ah si ton petit salon a été victime de son succès, sans doute du monde aussi, pff !
c'est toujours rageant de ne pas pouvoir en profiter pleinement


sylire 21/03/2009 09:42

Tiens, deuxième avis mitigé que je lis ce matin sur le salon du livre (l'autre chez Dasola). Je ne connais pas du tout cette revue dont tu parles. Je vais voir cela de plus près...

Laure 21/03/2009 20:44


il y a beaucoup de nouvelles très courtes, et des chroniques très drôles, et des grandes pointures de la littréarture françase contemporaine. Elle s'achète surtout sur
le web (même amazon) car je ne l'ai jamais vue ni en kiosque ni en librairie. mais les grosses librairies devraient l'avoir...


Martine Galati 21/03/2009 09:21

Coucou!J'y étais aussi dimanche! J'ai évité autant que possible les allées trop encombrées, rendant plutôt visite aux éditeurs indépendants ou un peu moins connus! (je n'ai même pas su qu'il y avait Ségolène ;o))) J'y étais allée surtout pour rencontrer Françoise Guérin! J'ai été comblée au-delà de toute espérance! Donc dimanche réussi pour moi!!!

Laure 21/03/2009 20:42


c'est vrai qu'il y avait un peu moins de monde chez les tous petits ....


Leiloona 20/03/2009 23:08

J'y étais vers 10 h dimanche dernier. Tes photos sont assez oppressantes, c'est vrai ! Il y avait moins de monde le matin. Mais c'est juste de dire que c'est une grande librairie. Bon, j'ai pu parler avec Claudie Gallay. Une belle rencontre avec un auteur que j'admire.

Laure 21/03/2009 07:39


oui, j'ai vu Claudie Gallay aussi, mais il y avait un couac sur les délais imprimeur / livraison : un de ses anciens romans, l'office des vivants,
reparaissait en Babel, et comme je l'avais adoré il y a qqs années, j'ai souhaité le racheter (en 2 exemplaires même !) pour l'offrir, mais Actes Sud le cherchait depuis 3 jours : introuvable. Là
j'ai souri : la méga librairie qu'est cette foire n'a pas ce poche qui sort de chez l'imprimeur, alors qu'il est sur tous les sites de librairies en ligne. Là on a l'auteur, mais pas son livre.
Cherchez l'erreur :-) Bon d'accord, il y a les déferlantes... mais ce n'est pas son seul roman, et elle écrivait bien déjà avant :-)
du coup j'étais un peu déçue, car je tenais à ce livre...


Cuné 20/03/2009 22:38

Tu comprends pourquoi je n'ai pas souhaité t'accompagner ;o)

Laure 21/03/2009 07:32


Mais tu aurais su me motiver pour que je me lève à 6h et y arrive à 10H :-)


cathe 20/03/2009 22:14

Dommage, on aurait pu se voir, j'y étais entre 10h et 14h30, après en effet c'est la grande foule !!!

Laure 21/03/2009 07:42


ça m'apprendra à ne pas être plus matinale...


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -