Les jardins d'Hélène

une araignée, des tagliatelles et au lit : tu parles d'une vie ! - Camille Jourdy

14 Juin 2006, 20:34pm

Publié par Laure

Voilà une BD qui déborde d’imagination et qui sort de l’ordinaire : pas de bulles ni de cases, juste des dessins et des textes, comme un petit roman en images. Une araignée, des tagliatelles et au lit, ce sont plusieurs histoires qui s’entremêlent pour n’en former qu’une, même si les temps et les personnages se mélangent. Il y a l’écrivain qui tente d’écrire mais qui a l’air plutôt fainéant, il veut écrire l’histoire d’Adèle, une bibliothécaire à la vie morne et sans reliefs. Il y a l’histoire d’Adèle qui rêve de partir au Pérou et de voguer sur le lac Titicaca. Il y a le fantôme Ivan Bertin, pirate sorti de son tableau (oui oui tableau, pas bateau, il était en portrait sur le mur), il y a le gros poisson rose qui dévore les bateaux de touristes sur le lac, et il y a Anna, la petite fille qui ouvre l’histoire avec la mort de son cochon d’Inde et à qui l’on fait croire qu’il est monté au ciel. Et si Anna c’était … encore un autre personnage… bref une jolie boucle à découvrir, une BD fraîche et amusante, avec une fantaisie certaine. Jolie pioche !

 

Drozophile/Quiquandquoi, 2004, ISBN 2-940275-18-1, prix : 22€

Ma note : 4/5

Commenter cet article

Jean-François 14/11/2006 00:42

et depuis d'autres que toi l'ont lu ?Cet ouvrage est très étrange... est-ce vraiment une BD ? en tous les cas un  (bel)  objet hybride...

Cuné 14/06/2006 22:31

Ca a l'air super et vraiment tentant, mais 22 € !! Tu te rends compte, pour une BD ? Plan biblio, pas moyen autrement !

Laure 15/06/2006 07:55

Oui, tout à fait d'accord avec toi !
Ma lecture a une histoire : à la bib nous faisons régulièrement des réservations auprès du département pour les lecteurs, des titres que nous n'avons pas et ne souhaitons pas acheter (ou ne pouvons pas faute de budget). Une navette passe une fois par mois. J'attribue les réservations aux lecteurs qui les ont demandées. Cette BD m'est restée sur les bras, impossible de savoir qui me l'avait demandée. Il est probable que je l'ai demandée un jour pour moi après avoir lu une critique, mais impossible aussi de m'en souvenir ! Après l'avoir laissée exposée un temps, pensant que le lecteur concerné la demanderait, j'ai fini par penser que c'était réellement pour moi, et l'ai lue !
Laure, qui perd la tête ;-))