Les jardins d'Hélène

Jeu de mains - Adeline Yzac

12 Juin 2009, 05:48am

Publié par Laure

Valantin (oui, avec 2 a) est en classe de seconde et a à peine 15 ans, non qu’il ait une année d’avance, mais il est de la fin de l’année, 14 ans et 10 mois, quoi… Valantin est comme tous les garçons de son âge : curieux et angoissé face à sa sexualité naissante, et pour tout dire obsédé. Mater les filles et se masturber, voilà qui occupe la quasi-totalité de son temps, du moins de ses pensées ! Mais cet après-midi-là, dans une papeterie près de la place du Capitole à Toulouse, Valantin achète une paire de ciseaux, des ciseaux rouges, pointus, qu’il choisit longuement, méticuleusement.

Adeline Yzac réussit là un double exploit : celui de parler ouvertement et clairement de la masturbation masculine adolescente pendant 110 pages, sans jamais être vulgaire ou graveleuse, et celui de faire mine de nous mener quelque part pour nous conduire finalement tout à fait ailleurs. Car au fil des pages, la tension monte, à force de nous parler du tranchant de ses lames et du courage qu’il va lui falloir, Valantin nous stresse un peu quand même, sur l’utilisation qu’il compte faire de ses nouveaux ciseaux ! Or la chute est surprenante, vraiment bien conduite !

J’ai aimé également le regard porté par l’adolescent sur ses parents, c’est tout à fait ça !

 

A conseiller dès 14 ans.

 

J’avoue tout de même que la médiation de ce livre n’est pas évidente. J’ai un fils de 14 ans et 10 mois et quelques (comme dans le livre quoi) et je ne me vois pas le lui offrir. Parce que les garçons de 14 ans ne lisent pas, ou pas de romans (parce que ce n’est pas vrai qu’ils ne lisent pas !), et que c’est un sujet qu’une mère ne sent pas d’aborder si facilement. N’y aurait-il pas dans le coin une mamie moderne qui dirait nonchalamment : tiens, je ne l’ai pas lu, mais mon libraire me l’a vivement conseillé pour les jeunes de ton âge, ou un parrain bienveillant, je ne sais pas moi, parce que même si je le laisse traîner sur le canapé, j’ai plus de chances qu’il  soit lu par mes filles ou qu’il serve de coussin au chat que de se retrouver entre les mains de l’adolescent en question. Adolescent qui ne nous plaignons pas, après avoir lu Schopenhauer ( !), m’a demandé les Misérables, a failli le regretter quand je lui ai ramené les 1800 pages imprimées en caractère taille fourmi des deux tomes en Folio, mais qui s’est remis à lire après 2 ou 3 ans de désert sidéral (informatique, surtout), des trucs qu’il pioche je ne sais où mais en tous les cas pas au collège (parce qu’à chaque fois que je lui demande quel prof a parlé de ce livre, il me répond que non, c’est sur Internet avec les copains). Parce qu’il n’y a que lui pour lire le laboratoire des poisons sous un cocotier à la Réunion (quand sa mère lit Gala ou Voici quoi, n'est-ce pas Véro ?) et Kesey, Vol au-dessus d’un nid de coucou dans les TGV pour aller chez son père. Finalement, je suis comme la mère du livre : il est bien mon fils !

 

L’avis de Laurence, du Biblioblog  et celui de Clarabel.

 

Ed. du Rouergue, coll. DoAdo, 110 pages, janvier 2009, prix : 7 €

Ma note :

Crédit photo couverture : © Marion Bataille et Le Rouergue

Commenter cet article

faelys 19/06/2009 13:04

j'ai vu plusieurs fois la couverture, et maintenant que je sais ce qui se cache derrière je pense le commander. Il trouvera bien au CDI des zélèves de 14 ans et quelques pour être lu (et moi aussi dans la foulée parce que c'est pas un sujet courant)...merci pour ton billet!!

La+Pyrénéenne 12/06/2009 12:33

Mon fils fêtera très bientôt ses 14 ans .. j'ai donc lu ton billet avec énormément d' attention et oui ... comment faire pour qu' une lecture telle que celle-ci ( apparemment plutôt interessante, drôle et et salutaire donc ) croise sa route sans en avoir l'air ??? J'ai déjà abordé certains sujets sur la sexualité avec lui mais là ... c' est vrai que c' est un peu délicat et pourtant j' y pense de temps en temps en me disant que ça va pourtant être très bientôt d'une actualité brûlante !  Quant à la période de 2 ou 3 ans de désert de lectrure sidéral , chez moi on n'en est pas encore là mais c' est vrai que depuis quelques temps ce n'est pas à proprement parler non plus un jardin luxuriant ... attendons avec patience donc mais il est en tout cas bien loin des lectures de ton fils , ça c' est sûr !

Laure 12/06/2009 13:19


plusieurs points ...
- je suis du genre à penser que ce qui se passe sous la ceinture de mon fils ne me regarde pas !
- en même temps il est bon qu'il ait de bonnes informations, correctes, etc. Je ne crois pas que son père (dont je suis séparée) ose ce genre de dialogues. Bien sûr il y a les copains et
Internet. Mais si les enfants ont l'habitude d'avoir une mère qui rapporte constamment des bouquins à la maison, y compris pour eux, il n'est pas impossible de le glisser dans la chambre de l'ado
concerné (avec un autre manga pour faire moins suspect ), il suffit qu'il le feuillette et tombe sur quelques mots qui
le captent... Je pourrais aussi lui dire "tiens, je t'ai pris ça à la bibli, il paraît que c'est pas mal, je ne sais pas si ça peut t'intéresser"
sauf qu'en ce moment il me demande des livres sur .. l'anarchisme !
- car oui, il était gros lecteur jusqu'en fin de primaire, puis s'est contenté de BD et mangas en 6ème, pour ne plus lire du tout (de livres !) en 5ème et 4ème, Internet étant passé par là.
Beaucoup de t'chats avec des ados ou jeunes plus âgés, sur des forums divers, souvent dans un sabir pseudo anglais parce que va parler avec des russes ou des italiens toi ! du coup ces influences
aidant, il s'y remet lentement, avec des demandes qui toujours me surprennent (schopenhauer, franchement !), mais j'y réponds en fournissant, histoire de ne pas étouffer cette curiosité
 . Mais attention, ce n'est pas l'explosion non plus, comem il doit lire 1/4 d'h un jour sur 2 ou 3, chaque livre
lui dure des mois ;-)


cathulu 12/06/2009 08:07

Effectivement, pas facile de laisser traîner un bouquin "à message" j'aime beaucoup ton commentaire !:)