Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 13:56

Traduit du coréen par Lee Hye-Young et Pierrick Micottis


Recueil de 5 nouvelles coréennes, dans le Séoul américanisé des années 90, nouvelles à mon avis assez inégales, mais toutes dérangeantes, surprenantes, un brin déroutantes.

La première, les boîtes de ma femme, donne le titre au recueil. Alors qu'il a dû faire placer sa femme en hôpital psychiatrique, un homme regarde les petites bricoles entassées par sa femme dans des boîtes et peine à la comprendre. Devenue stérile après un avortement, cela semble l'avoir rendue folle.

Ma femme évanescente est un peu dans le même ton : un homme lit le journal intime de sa femme, qu'elle laisse trainer dans la maison. Il découvre une tout autre vie que celle qu'il croyait voir.

Je n'ai pas aimé du tout la troisième nouvelle, les deux amants, je m'y suis tant ennuyée que je ne suis pas même capable de la résumer.

On n'avait pas pensé à l'imprévu... Un homme sombre dans l'alcoolisme car sa femme ne semble guère l'aimer. Elle ne songe qu'à mettre de l'argent de côté. C'est quand elle songe au divorce qu'il meurt dans un accident de voiture. Alors que plus tard elle est semble amoureuse d'un autre homme, elle en épouse un autre.. là encore, déroutant !

Ma préférence va à la dernière nouvelle, Yeonmi et Youmi, l'histoire de deux sœurs. Yeonmi étudie à Newcastle, elle est plutôt solitaire. Elle vit chichement avec l'argent de sa mère, mais voyage beaucoup avec l'argent de lui envoie sa sœur, un modèle de réussite pour elle. Un jour un colis arrive, et elle découvre le journal de cette soeur finalement bien mal connue, puisqu'elle a aimé follement aimé un homme, mais préférant se soumettre au mariage arrangé par ses parents, pour mieux vivre sa solitude dans le mariage !


C'est un sentiment de malaise qui m'a accompagnée tout au long de cette lecture, un choc des cultures sans doute, des personnages étranges (on pense à Ogawa mais c'est différent encore), la folie quasi omniprésente ou planant comme une ombre, l'alcoolisme, la solitude, l'idée de solitude dans le mariage répétée sur quasi toutes les nouvelles, c'est sombre et un peu glaçant !

Je suis sans doute passée à côté, mais je n'ai pas su apprécier cette première intrusion dans la littérature coréenne (en dehors du manwha).




Zulma, avril 2009, 221 pages, prix : 18 euros

Etoiles : 

Crédit photo couverture : © David Pearson et éd. Zulma

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Naina 18/07/2009 13:46

J'ai lu ce livre et je ne me souviens plus vraiment des nouvelles :-(J'ai commencé la littérature coréenne avec les romans de Hwang Sok-Yong et plus précisément son "Monsieur Han" (que j'ai apprécié).

Laure 18/07/2009 14:39


je note ton titre car je ne connais pas du tout !


Michel 14/07/2009 18:38

Je l'ai acheté il y a peu, car j'aime bien lire des nouvelles, mais tu refroidismon enthousiasme...

Laure 14/07/2009 19:29


@ Amanda & Michel : je vais surveiller vos avis, car pour ma part j'ai été déçue !


amanda 14/07/2009 18:20

il est dans ma PAL, tout en haut !

cathulu 14/07/2009 16:18

Brr,  rien que l'idée qu'un homme puisse fouiller dans les  affaires intimes  de sa fmeme,  ça  me flanque des  frissons !

Laure 14/07/2009 19:30


si encore ce n'était que ça... (imagine aussi quand tu fais le tri des affaires de qq'un après un décès), mais non, il n'y a que mépris et indifférence entre ces
hommes et ces femmes dans ces nouvelles, c'est bizarre !


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -