Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 05:52

Sous-titré : ou l’histoire d’un libraire qui se transforme en carton

 

Curieux petit livre que cette métamorphose d’un vendeur au rayon livres d’une grande surface en carton vivant monté sur pattes : la fameuse PLV, Publicité sur Lieu de Vente. Est-ce à force de manier du carton toute la journée qu’il en devient un lui-même ? Fable étrange qui si elle délivre un certain nombre de critiques du produit livre et de la fabrication de best-seller, peine un peu à prendre en tant qu’histoire. C’est plein d’humour absurde, de petites vérités critiques tournées en dérision, c’est amusant pour cela, mais le personnage en lui-même ne porte guère à l’attachement, même quand il regarde avec gourmandise sa voisine de rayon la bouchère. Quelques épisodes farfelus, pour un ensemble qui me laisse dubitative.

Je ne connaissais pas cet éditeur, Eden productions, mais s’il veut conserver de lecteurs, il faudrait qu’il envisage d’augmenter sa police de caractères, parce que taille 8, c’est juste pas possible sans y laisser ses yeux ! Et qu’il embauche un correcteur par la même occasion, parce qu’une coquille, passe encore, dix, non.

 

Un extrait parmi d’autres : p.17 « Libraire de livres, ça a l’air tout simple comme rayon, d’apparence bien moins sollicitant que le fruits-et-légumes ou que la boucherie, mais c’est sans compter que de nos jours le livre est un produit frais, et qu’on doit lui assurer des rotations assez proches de celle du beurre ou du jambon… En dépit de l’apparence, l’activité de coin-librairiste est complexe, car, en plus d’un certain goût de l’agencement, il faut avoir les nerfs du dos solides, et même des muscles pour manier ces aller et retour de cartons, sachant que le propos général est de faire en sorte qu’il y ait moins de cartons qui repartent qu’il y en a eu d’arrivés. »

 

Les lectures de la blogosphère : Benoît, Caro[line], chatperlipopette, emeraude, goelen, le bibliomane, ...

 

Eden production, coll. fictions, mai 2003, 93 pages, prix : 9 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : en l’absence de mention quelconque sur l’ouvrage, on dira : éditeur

Partager cet article

Repost 0

commentaires

antigone 25/07/2009 17:12

Je ne l'avais pas aimé du tout celui-ci ! Personnage antipathique, incohérences, bref...ce fut une lecture assez maussade, malgré quelques passages plutôt justes, mais qui n'ont pas suffit à me faire oublier une impression désagréable de lecture !!

Laure 26/07/2009 13:31


oui j'ai croisé ton avis sur amz je crois !
on se demande quand même longtemps où l'auteur veut en venir, et on cherche plein d'interprétations où il n'y a peut-être finalement que délire ?!


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -