Les jardins d'Hélène

Le lac aux Vélies – Nosfell & Ludovic Debeurme

1 Août 2009, 06:44am

Publié par Laure

Bienvenue en Klokochazia, le pays inventé par Nosfell, pays qui a sa propre langue totalement inventée, le klokobetz, graphiquement très travaillée, et qui s’inspirerait de l’allemand et du japonais. Le lac aux Vélies est un conte, à l’origine un spectacle musical, opéra folk-rock, créé par Nosfell et le violoncelliste Pierre Le Bourgeois. Ici il est proposé en album superbement illustré par Ludovic Debeurme (Lucille).
L’histoire est traduite en français par Nosfell, mais proposée en version bilingue klokobetz / français. C’est totalement hallucinant ! L’histoire, tout comme les dessins, sont effrayants, sombres, mi hommes mi monstres, déroutants. Günel, terrifiant personnage de Klokochazia, tombe amoureux de Milenaz. Ebloui et déjà fou d’amour, il essaie de l’embrasser mais ne réussit qu’à lui briser le nez et quatre dents. La belle s’enfuit et il part à sa recherche. Il rencontre l’ermite Vlokiz, qui lui explique le secret de la fleur de Jaün, fleur aux cinq pétales qui repose au fond du lac, et qui assurera l’amour de l’être choisi à celui qui s’en emparera.
J’avoue, cet album est profondément déroutant. Surprenant. Attirant. Ce qui a achevé de me convaincre, c’est le CD. Quelle richesse et quelle pureté dans la musique, quelles voix, quel chœur, quelle surprise d’entendre le klokobetz chanté (on ne comprend rien ! mais la musique et les voix sont si belles !) L’ensemble est magnifiquement travaillé (livre, livret qui accompagne le CD), qualité du papier, de la reproduction des illustrations, annexe qui ajoute à la fantasmagorie du récit, c’est un livre de grande qualité que propose Futuropolis et si l’on considère la qualité du livre et la présence du CD (65 min), le prix (29.50 €) est tout à fait raisonnable.

Il faut parfois savoir se laisser surprendre loin des sentiers battus !

L’article Wikipédia sur Nosfell 
Le livre sur la page de l’éditeur 

Ed. Futuropolis, juin 2009, Beau livre + CD musical, 40 pages en bichromie dont 4 pages en couleurs, format : 25 x 31 cm (à l’italienne), Imprimé sur Munken Pure 150 g et Périgord 170 g.
Etoiles :
Crédit photo couverture : © Ludovic Debeurme et éd. Futuropolis

Classé en BD parce que Futuro est un éditeur de BD et qu’il est proposé en « BD de genre », même si là, on est très loin du concept habituel de BD !

Commenter cet article

bene 04/08/2009 08:41

J'aime les univers bizarre et là je ne peux qu'aller découvrir. je ne connais pas du tout mais tu m'as donné envie d'aller voir! merci beaucoup!

Vero 03/08/2009 07:29

Oh, tu me tentes! J'aime beaucoup Nosfell dont je connais un des albums et Debeurme, suis fan!