Les jardins d'Hélène

Les grandes bourgeoises - Emmanuelle de Boysson

7 Août 2006, 12:42pm

Publié par Laure

C’est frais, féminin, léger, bref, parfait pour l’été (ou pour quand vous voulez si vous cherchez une lecture détente). Dans ce roman, une ronde de six grandes bourgeoises qui ont des soucis de femmes riches (révisez votre vocabulaire Prada et Cie) et des souvenirs de rallyes (pas les courses automobiles hein, les coteries dansantes pour jeunes filles du beau monde). Bref elles ne sont pas à plaindre et pourtant toutes sont touchantes, dans leurs faiblesses, leur prétendue supériorité et leur volonté farouche d’exister par elles-mêmes et non par la fortune de leurs maris.

Il y a Cerise, coincée et bourrée de principes mais lucide sur les absences de son mari, Philippine, qui a la manie des « sauces à part », ambitieuse et manipulatrice. Viennent aussi Iris, que ses copines trouvent trop ronde et pitoyable, un peu godiche elle se fait rouler par son amant, puis Douce, Lila et Rose. Lila rêve d’écrire un roman mais elle ne trouve pas mieux que le plagiat, puis le chantage quand sa seconde mouture est refusée. Rose enfin, l’avocate, aristocrate sans le sou, sur qui l’éducation parentale a déteint au point d’en devenir radine et économe au plus haut point. Toutes auront un amant avec qui elles connaîtront plus de déboires que de plaisir, adultère qu’elles auront choisi peut-être par simple lassitude d’être perpétuellement trompées par leurs maris. Un fil conducteur relie l’histoire de ces six amies qui s’aiment autant qu’elles se détestent : une bague en émeraude qui passera de l’une à l’autre par le biais de l’intrigue bien menée. On pense à Desesperate Housewives, à la pièce montée de Blandine Le Callet, on sourit souvent de ce milieu prétentieux et snob dont l’auteur se moque gentiment. On se retrouve aussi un peu parfois dans ces portraits ou ces désirs intérieurs. Je ne suis pas une habituée de Madame Figaro, mais j’ai bien aimé ce roman !

PS : je crois que Tatiana avait parlé de ce roman mais je ne réussis pas à retrouver son article...

JC Lattès, avril 2006, 247 p. ISBN 2-7096-2740-X, prix : 15 €

Ma note : 4/5

 

Commenter cet article

Cuné 07/08/2006 17:07

Ah j'ai failli l'acheter tout à l'heure : ce week-end, je suis allée chez ma môman, et ma môman, elle me sponsorise toujours un petit achat de broché quand je vais la voir (enfin avant c'était un paquet de clopes, maintenant je suis sérieuse ;o)...). Je voulais un truc léger et que je ne trouverai pas en bibli... j'ai failli ajouter au bout pour prendre le pavé qui me fait baver depuis des semaines (Dans la main du diable, d'Anne-Marie Garat), mais dans le genre léger je repasserai, et puis il sera for-cé-ment en bibli celui-là... Mais Les grandes bourgeoises se sont fait griller par Cyber coup de foudre, de Dan Allan, que j'ai d'ailleurs largement entamé : plus léger, tu meurs, mais je ris franchement et ça faisait longtemps que je cherchais un truc sur les relations du net...