Les jardins d'Hélène

Journal d'Hirondelle - Amélie Nothomb

3 Octobre 2006, 08:50am

Publié par Laure

Ne revenons pas sur le rapport texte / espace dans la page, ni sur les 136 pages lues en 1h30 pour 14,50 € -  quand même. Cela a été dit et redit. Alors Nothomb 2006, bon cru ou mauvais cru ? Je dirais que ses histoires sont de plus en plus éloignées de mon monde, souvent proches de l’absurde, en tout cas pas réalistes, et ça j’aime pas. Non pas que ce journal d’Hirondelle soit mauvais, mais il est loin de moi, il me semble inachevé, malgré une fin « fermée », elle arrive de façon trop rapide. Ceci dit toute la deuxième moitié du roman, lorsque le comportement du héros (qui s’est choisi Urbain pour prénom) change ne m’a pas intéressée. Je suis allée au bout parce que c’est vite lu. Mais bof, moyen, quoi. Et puis cette version 2006, je la trouve limite vulgaire. En effet, Urbain, après avoir perdu toutes sensations, devient tueur à gages. Il fait suivre chaque meurtre d’une « séquence onaniste » (je cite). Cette jouissance déplacée (et répétitivement décrite) et cette pub non stop (une page sur deux) pour les CD de Radiohead m’ont agacée.

 

Amélie me lasse. Pourtant je la lis. Espérant chaque année trouver une petite pépite. En vain ces dernières années. Mais je l’emprunte à la bibliothèque. Pas question de risquer 15 € pour 136 pages vite oubliées. Et puis Albin Michel a certainement les moyens de se payer des correcteurs, alors les coquilles sur 130 pages, ça suffit. Chaque année je les souligne, ça ne change jamais. Dans celui-ci encore une phrase où il manque un mot, une relative sans son pronom. Ça fait désordre.

L'avis plus conciliant d'Anne : ici

Albin Michel, août 2006, 136 p. ISBN 2-226-17335-8, prix : 14,50 €

 

Ma note : 2/5

 

 

Commenter cet article

canard vexé 13/04/2007 20:29

pour les amateurs, Une vue d'ensemble admirative mais sans concession d'Amélie Nothomb, l'auteur belge à la plume acide sur le "Canard vexé"=> http://www.canardvexe.com/articles/319_amelie_nothomb__1.php?PHPSESSID=ec3e87d34f457c19799884e177acc006

gambadou 06/10/2006 17:49

Moi aussi je me laisse prendre chaque année par le nouveau Nothomb, et cela fait plusieurs fois que je me dis qu'on ne m'y reprendra plus...
Ce bouquin est en dehors de toute pensée, de tout critère. Comme d'habitude, je l'ai trouvé assez bien écrit mais on se demande ce qu'elle cherche à travers son écriture...

Anne 04/10/2006 09:08

Mon avis est même un peu plus que "plus conciliant"!

Laure 04/10/2006 11:43

C'est vrai Anne, excuse-moi, ton avis est bien plus enthousiaste que conciliant !
En réalité je crois que le personnage (ce que l'auteur donne à voir d'elle lorsqu'elle passe à la télé etc.) a dépassé ses romans. Elle agace et du coup on ne lui pardonne pas. A priori négatif sur la lecture. Si les Français se mettaient aux agents littéraires, peut-être retravailleraient-ils tout ce côté "un Nothomb par an, fin août, juste avant la rentrée", et on le descend parce que justement, cette régularité-là est celle d'une machine, pas d'un être humain avec des émotions. Tout est à mon humble avis question de stratégie. Amélie Nothomb dit-elle même qu'elle écrit bien plus qu'un roman par an, qu'elle en a des dizaines dans ses tiroirs, mais qu'elle choisit de n'en publier qu'un par an, et que le choix de celui à publier est cruel. Ben voilà, puisqu'elle est prolixe, pourquoi n'en publierait-elle pas 2 ou 3 dans l'année, juste une fois, comme ça pour voir ? Mais c'est le boulot d'Albin Michel ça non ?

Sophie 04/10/2006 03:41

Moi aussi Nothomb me lasse: j'ai lu Acide sulfurique qui m'a terriblement déçue; je ne dépenserai donc pas d'argent pour cleui-ci et ne le lirai même sans doute pas.
C'est un peu facile de bâcler un roman par an qui doit impérativement en septembre... 

cathulu 03/10/2006 18:40

Amélie est un personnage à elle toute seule mais ça n'est pas suffisant pour écrire de bons livres ! je ne prends même plus la peine d'ouvrir ses derniers ouvrages.

Maryse MULKIN ou Bouquinette 03/10/2006 10:14

Je suis entièrement d'accord avec toi en ce qui concerne Amélie, de plus la personne elle-même me gonfle, je ne lis plus rien écrit par elle, pourtant je suis belge et chez nous, elle est constamment portée aux nues et on vante tjs son "imense" talent, en tout cas pour moi c'est ZERO