Les jardins d'Hélène

Présent ? - Jeanne Bénameur

27 Octobre 2006, 17:10pm

Publié par Laure

Pour commencer, merci, merci, merci ! monsieur JPB  (JPB n’ayant pas de blog, je mets un lien vers son dernier roman). Vous nous invitiez nous les blogueuses à lire d’urgence ce livre, et je l’avoue, sans votre enthousiasme à le défendre, je ne l’aurais pas lu. Encore un roman sur l’Education Nationale qui va mal, mouais [gros soupir], c’est pas en les démultipliant qu’on va régler le problème. Et puis je me suis laissée emporter par les mots, les phrases simples et si belles de Jeanne Benameur, qui enveloppent le lecteur d’une grande douceur, là, dans ce décor de collège de banlieue parisienne ni pire ni meilleur qu’un autre alentour. 

Ce roman, c’est du baume au cœur pour l’hiver et pour toutes les saisons, c’est une foi en l’homme (l’humain, qu’il soit élève ou prof) et en l’école inouïe. Débordant d’empathie quand il nous fait vivre les émotions des uns et des autres, de la petite prof de SVT qui bat des records d’absentéisme parce qu’elle est loin de son amoureux, de sa Bretagne et de la mer, et qui n’arrive plus à affronter les élèves, de D., l’élève qu’on dit violent mais qui reprend confiance en lui et se découvre dans l’atelier d’écriture de la documentaliste, Madison l’élève qu’on condamne d’avance parce qu’elle n’entre pas dans les cases des notes alors qu’elle est talentueuse en dessin, bref, profs, élèves, conseillers d’orientation, ATOS (les personnels de service), tous ont ce fond d’humanité qu’il est beau de percer, et ce livre y réussit merveilleusement. Bien sûr il y a quelques c*** (biiiip) aigris qui le resteront, ressassant leur fiel,  mais au final de ce conseil de classe de 3ème à la fois drôle et dramatiquement tendu, on ressort avec une croyance inébranlable en l’école et tous ceux qui la font. 

Alors bien sûr… c’est un roman. Une fiction optimiste et passionnée. Mais on a farouchement envie d’y croire ! Parce qu’il y en a encore, des profs ou des personnels qui y croient, qui continuent d’aimer leur métier et d’y mettre toute leur énergie, alors on se doit d’y croire avec eux.  

Eva, si tu me lis, ce livre est pour toi. En tout cas j’ai pensé à toi tout au long de ma lecture ! Comme la prof de SVT qui à la fin…(chut…)

L'avis de Florinette : ici

 

Et les mystères de l'édition : tout l'été ce roman nous était annoncé dans les magazines professionnels sous le titre : les alphabets ne dorment pas. Un changement de titre est toujours une intrigue. Après lecture, je préfère le titre retenu : présent ? pour le rituel de l'appel au début de chaque cours, et pour l'actualité qu'il traduit.

Denoël, août 2006, 209 p. ISBN 2-207-25885-8, prix : 16 € 

Ma note : 5/5  

Commenter cet article

Laurent 12/11/2006 09:28

Il est toujours étonnant de voir comment l'on peut recevoir différemment un livre... J'aime beaucoup les écrits jeunesse de Benameur -je n'ai lu aucun autre roman adulte, à part Présent d'elle. Pour le livre qui nous intéresse, j'ai trouvé cette galerie de portraits plutôt caricaturale, renforçant ainsi les théories souvent négatives des "gens", qui prennent ce roman comme un véritable documentaire. Ce qu'écrit Anne Sophie ne m'étonne donc pas trop... Quant au style, le parallèle entre les profs et les portes, les premières pages sur les flux au sein des les couloirs ne m'ont vraiment pas convaincu... Mais c'est un sentiment personnel... qui apparemment est loin d'être partagé par tous ;-)

Laure 12/11/2006 11:26

je suis d'accord avec toi pour le côté caricatural, c'est pour cela que j'ai (lourdement ?) insisté sur le genre : c'est un roman ! A aucun moment il ne m'est apparu comme "réalisable", du moins par la concentration de bons sentiments.
Je prends  ce roman comme une volonté de montrer qu'en dépit de tous les témoignages et autre docs désespérants sur l'EN, il y a encore des profs qui croient en leur métier, et qui ont de l'empathie pour leurs élèves. et qu'une histoire positive, si on la prend pour ce qu'elle est  (un roman!) ça fait du  bien !
Mais je ne suis pas prof, et il semblerait aussi que les profs soient partagés sur ce livre.
 

jp 01/11/2006 16:24

laissez tomber les a priori - ce livre est enfin une vraie façon de parler du boulot de prof - tel que je le concçois et tel que je le vis en tout cas. merci hélène et florinette de servir de relais..à bientôt
jpb

cathulu 28/10/2006 07:25

Je tourne autour de ce roman depuis pas mal de temps mais je dois dire que j'ai du mal à lire sur le boulot quand je suis en vacances...J'attendrai encore un peu !

Anne-Sophie 27/10/2006 22:00

Bonjour,j'avoue avoir beaucoup beaucoup BEAUCOUP d'a priori contre Jeanne Bennameur... Il se trouve qu'elle a bossé un temps dans le bahut où j'étais l'an dernier... et qui étéit pénible. J'ai lu des rapportys qu'elle avait écrit à l'époque sur la façon dont elle travaillait avec les gosses (on écrit par terre si on veut, dans la cour, etc) et j'avoue que je reste sceptique. tant mieux si sa méthode a fonctionné, mais j'aimerais bien qu'elle me montre comment elle s'y prend... Alors lire un livre d'elle où elle vanterait cette nouvelle école... J'e bloque un peu... Mais j'ai un trop grand parti pris... Je ne serais pas objective...Voilà je suis un peu remontée... Du coup, jeb vais me consoler en relisant Larcenet !Bon week end

Laure 27/10/2006 23:01

Dommage car dans son roman il n'y a absolument aucune méthode farfelue, juste du bon sens, de l'écoute, et l'insistance de donner du sens (et de l'humanité) à ce que font les élèves (et les profs), sinon chacun pourrait apprendre chez soi devant un ordinateur (elle le dit dans le livre).
Et je ne perds pas de vue ma conclusion : c'est un ROMAN, même si on très envie d'y croire. Et parfois, les histoires qui remettent du baume au coeur, ça fait du bien, sans chercher plus loin ;-))  Et tant pis si dans la vraie vie, c'est pas encore ça !

Florinette 27/10/2006 19:54

Oui comme tu le dis si bien, c'est un très bon roman à lire absolument ! ;-)))

Anne 27/10/2006 18:49

A priori, le thème ne m'emballe pas mais tu étais comme moi et vue ta critique je ne vais pas m'arrêter à cette réticence!
Et puis je garde un tel souvenir ému des"demeurées"...que je me sens tentée...une fois de plus (soupirs)

Laure 27/10/2006 19:42

Oui j'avais bcp aimé les demeurées, ma première lecture de Benameur
je n'avais rien lu d'autre d'elle à part la boutique jaune en jeunesse, mais le souvenir des demeurées et l'enthousiasme de Blondel mériatait qu'on s'arrête à Présent. J'ai commencé sceptique, j'ai fini séduite ;-))

sylire 27/10/2006 18:35

Ta critique est très convaincante. Je lirai certainement ce roman. Si ce n'est pas encore fait, je te conseille la lecture du très beau roman "les demeurées",  de J. Benameur également. C'est très beau.