Les jardins d'Hélène

Elle l'a dit ...

9 Décembre 2006, 09:35am

Publié par Laure

Lu dans Paris Match n° 3000 :

"La prostitution, c'est destructeur mais travailler à plein temps pour 1000 euros aussi"

Virginie Despentes.

On doit être nombreux(ses) alors à se détruire ....

 

Commenter cet article

mélanie 02/02/2007 11:18

Bonjour, j'arrive ici par le blog de Cuné, j'ai lu pas mal de tes derniers billets et j'aime beaucoup leur ton. Moi aussi, j'aimerais trouver les mots pour te soutenir, mais je me sens toujours maladroite dans ces cas-là, d'autant plus qu'on ne se connaît pas. Quand je lis ton long com ci-dessus (du 10/12), je me dis c'est bizarre, hein, quand on est une femme en couple et qu'on a une activité rémunérée, à supposer qu'il y ait deux revenus dans le couple, on considère toujours que c'est son salaire qui sert à payer les frais de garde, pas celui du conjoint. Bizarre, hein ? De même qu'on considère toujours normal de s'occuper le plus des enfants, de faire le ménage, la cuisine, etc., etc. C'est toujours à nous de devoir tout concilier, et ça, ça me révolte. Le partage des tâches est encore largement utopique, pourtant je suis sûre que tout le monde y trouverait son compte. Bon j'arrête là, et je te renouvelle mon soutien virtuel.

Laure 02/02/2007 13:09

Merci Mélanie, pour ton message qui me fait du bien !
Il y a trop d'enracinement historique et culturel derrière tout ça, c'est comme ça, selon les niveaux de jobs le salaire des femmes restent souvent un salaire d'appoint qui correspond presque aux frais de garde des enfants... éventuellement à mettre un peu de beurre dans les épinards. Quant au "tout gérer", il faut croire que c'est dans nos gènes, et notre grand défaut (enfin je parle pour moi) c'est sûrement de materner un peu trop nos hommes. on trouve normal de repasser leurs chemises et de leur préparer un bon repas. Et puis on repasse nos vêtements, ceux de nos gamins, alors on aurait l'air de quoi si on disait à notre homme : t'es gentil, mais ta chemise, tu te démerdes, hein. Pas fou, il la donnerait au pressing, et ça finirait par coûter cher c't'histoire ;-))
Les femmes font tourner le monde, c'est bien connu.

malaurie 13/12/2006 10:55

injustice quand tu nous tiens...

choupynette 10/12/2006 23:43

cette phrase, provocatrice à souhait, évoque la question terrible des revenus le splus bas. Comment vivre décemment avec 1000€? Ce n\\\'est pas toujours évident, surtout quand le loyer est de 500€...

Laure 12/12/2006 20:32

Merci Choupynette, pour cet avis pertinent et apaisé !! (J'ai tendance à m'emporter un peu parfois...)

So 10/12/2006 14:53

Je ne crois pas que ce soit une question d'honneur, mais peut-être de choix ou de non-choix...
De toute façon, Despentes adore ce genre de phrase débile et provoc, c'est un peu son fond de commerce...

Laure 10/12/2006 17:11

Pour répondre à vous toutes :
je suis tombée par hasard sur cette phrase de Despentes, et je pense que le contexte relevait de son dernier bouquin king kong théorie, qui si j'en crois même ceux qui détestent Despentes, est bien vu. Je ne saîs pas, je ne l'ai pas lu, et je n'ai pas l'intention de le faire, sauf si vraiment je tombais dessus pourquoi pas. Elle est passée par la prostitution si j'ai bien compris.  Ce genre de phrase est facile quand on gagne très bien sa vie (je ne sais pas si c'est son cas), mais j'ose espérer que c'était un moyen de dénoncer les bas salaires. En tout cas je l'ai interprété comme ça.
Car allez trimez à plein temps pour 1000 euros quand vous avez une famille nombreuse en bas âge : vous ne voyez jamais vos gamins, vous repassez tout votre salaire ou presque dans des modes de garde.. Pour ma part le calcul a toujours été simple : je ne gagne absolument rien financièrement à travailler à l'extérieur, sinon un plaisir intellectuel. [et encore, ça c'est les jours où je ne me fais pas engueuler par les lecteurs qui veulent le bouquin dont ils ont entendu parler à TF1 et qui sortira que le lendemain mais que je suis censée déjà avoir] Comme disait une de mes copines, à la fin du mois il me reste juste de quoi m'acheter 1/2 pantalon.
Il y a pas loin de chez moi sur la grand route une charmante antillaise qui vend ses charmes dans sa vieille camionnette. Je ne sais pas si elle a choisi ce qu'elle fait. Mais elle le fait. Et quand je vois le nombre de porcs (parce que désolée, y z'ont pas des gueules de playboys) qui sortent du parking, je me dis qu'elle doit (bien?) gagner sa vie. Ceci dit j'ai pas l'intention d'acheter une camionnette...
Mais une mère de famille nombreuse qui s'éclate en travaillant à plein temps pour 1000 euros, en conciliant à merveille sa vie de couple, de famille, et professionnelle, désolée, j'en ai pas encore rencontré. (qui ne dirait pas : si j'avais le choix je prendrais un mi-temps, ou un 4/5ème le mercredi, ou j'aimerais ne pas travailler le samedi, où j'aimerais gagner plus, etc.)
Et la célibataire qui trime à plein temps pour 1000 euros, elle s'éclate, elle ? Pas plus que nous, elle n'a pas le choix non plus ! Bref, c'est un vaste débat de société... SElon le Nouvel Obs de cette semaine, 13 % des français actuellement sont des exclus (revenus entre 0 et 666 € nets/mois), 34 % sont dans une classe dire populaire (666 à 1143 €), 24 % sont dans une classe moyenne inférieure (1143 à 1524 €), 18 % dans une classe moyenne intermédiaire (1524 à 2286 €), 8 % dans une classe moyenne supérieure (2286 à 3429  €) et 3% dans une classe aisée (+ de 3429 € par mois).
Regardez les jeunes diplômés aujourd'hui qui à bac + 5 ou 10 ne décrochent que des stages mal payés... Alors bac + 5 pour 1000 € par mois à temps plein, moi j'vous le dis, je ferais mieux de rester au lit... et de passer l'aspirateur moi-même. Sauf que l'aspirateur, ça me gonfle ;-))

gambadou 10/12/2006 11:46

Quel sentence idiote !!!! J'en suis estomaquée...

Anne 10/12/2006 11:06

Alors oui, je me détruis! Et à mon avis, quand même moins que si je faisais le trottoir!

Sophie 09/12/2006 23:57

C'est le genre de phrases qui m'énervent pour de bon! Il me semble que travailler pour 1000€ et tout de même plus honorable...