Les jardins d'Hélène

Le Père Noël noir - Bruno Heitz

19 Décembre 2006, 17:23pm

Publié par Laure

 Vous saviez, vous, que le père Noël était habillé en noir ? Et qu’il était marié ? Et même que sa femme n’est pas commode du tout ! D’ailleurs, c’est elle qui en assez de laver son habit et de décrasser sa barbe quand il rentre de sa tournée la nuit de Noël, après être passé par toutes les cheminées… Alors cette année c’est décidé, elle lui rase la barbe et lui ordonne de mettre un vêtement noir. Mais notre père Noël noir sur les toits de la ville ressemble alors étrangement à Dédé le bandit, et se fait arrêter par la police. Il a beau se débattre en criant qu’il est le Père Noël, personne ne le croit et il finit en prison.

Quand le vrai Dédé entend cela, il se dit qu’il faut tirer le père Noël de là, sinon qui va lui apporter son cadeau cette nuit ? Hop, il imagine aussitôt l’évasion du Père Noël, et prend sa place le temps que tous les cadeaux soient livrés. Facétieux, ingénieux et amusant, c’est un album tout simple qui plaît beaucoup aux enfants (je l’ai lu encore à une classe de CP cet après-midi). On peut s’attarder à une lecture plus complexe du texte et de l’image, une partie de l’album ressemblant fort à de la BD. Faut-il regretter l’orientation donnée par l’auteur dans son illustration selon laquelle la nuit de Noël tous les policiers sont ivres morts (on en voit un qui dort par terre, le litre de rouge vide à ses côtés), ont le nez rouge et jouent aux cartes ? La question m’a réellement été posée par un enfant : pourquoi tous les policiers ont le nez rouge ? Ah la la pas facile, cette lecture implicite pour nous de l’image, qui ne fait pas forcément rire un enfant de 6 ans qui ne comprend pas pourquoi un policier devrait être bourré… De même lorsque Dédé arrive bien involontairement au logis du Père Noël et que Madame Noël le prend pour son mari, il se fait bien engueuler le pauvre, et d’ailleurs il est puni : le voilà condamné aux travaux forcés par Madame : il doit « répondre aux courriers des enfants du monde entier, faire des milliers de tonnes de jouets, les distribuer, les réparer… et tout ça pour l’ETERNITE.» Pauvre Dédé. Et pendant ce temps-là, notre Père Noël peut enfin vivre tranquille de petits boulots : ramoneur, Père Fouettard,... 

Bref, un album très drôle, qui joue sur le quiproquo, et qui a plusieurs niveaux de lectures, si l’on retient cette caricature populaire de la police et de la femme qui porte la culotte. Un album dont la lecture se fait autant par l’image que par le texte, chez un petit éditeur sympa, qui fait beaucoup dans les livres d’art pour enfants. 

Et si vous vous demandez vous aussi si le Père Noël est un beau garçon svelte et élancé, chargé de magnifiques présents rien que pour vous, allez donc lire notre Clarabel… elle le trouve un peu malotru aujourd’hui !

Palette, oct. 2004, ISBN 2915710031, prix : 13,50 € 

Ma note : 4,5/5  

Commenter cet article

kristelle 21/12/2006 20:26

Je trouve que c'est une très bonne idée de faire un blog sur les livres que tu lis. J'aime beaucoup ton blog

Laure 22/12/2006 07:51

Merci Kristelle !

PHilippe 20/12/2006 17:07

Ouais, c'est bien gentil tout ça, mais à quand les mères noël ?

Laure 22/12/2006 07:54

Mais enfin Philippe, ça fait bien longtemps que les mères Noël existent ;-)) ce sont bien elles qui poussent des caddies qui débordent dans les allées de Carroufchancler pour que nos gamins crient ensuite au miracle les yeux pétillants, non ?
Laure Noël, petit lutin du gros barbu, comme toutes les autres mères de la planète, même (et surtout) celles qui n'ont pas la possibilité de pousser des gros caddies...

Florinette 20/12/2006 11:49

Très drôle effectivement, en tout cas tu retransmets à merveille l'humour de cet album, moi qui suis en ce moment en plein dans ces lectures de saison celle-ci me plait vraiment... ;-)

clarabel 19/12/2006 21:10

J'ai bien rigolé !!! ;-)) Je sens qu'elle va me plaire, cette lecture !