Les jardins d'Hélène

1er anniversaire

17 Février 2007, 07:00am

Publié par Laure

1 an déjà... 315 articles, 1025 commentaires.

Merci à tous et à toutes de votre fidélité et de vos petits mots.

Non je ne vous annonce pas que je ferme la boutique, mais je vis en ce moment des moments noirs et douloureux, c'est ainsi. Je ne suis pas très présente sur les blogs, et je n'ai pas le coeur à participer. Bon, sortons du gris orage : le seul avantage du divorce - et c'est bien le seul croyez-moi - c'est que j'ai déjà perdu 3 kilos sans rien faire (d'autre que pleurer). Qu'est-ce qui est le plus difficile ? la fin de 16 ans de vie commune, le voir partir pour une autre, la guerre financière, l'avenir incertain ? le tout sans doute.

Ce soir je serai en vacances pour une semaine. J'ai prévu des montagnes de livres que je ne lirai pas, je n'ai rien d'autre à offrir à mes enfants que quelques câlins, cette semaine Mosquito aura 6 ans, voilà, c'est tout.

Allez, the show must go on, comme ils disent...

(PS : j'ai toujours essayé dans la mesure du possible de respecter le droit à l'image, la propriété intellectuelle, et tous ces machins, mais comme je n'ai strictement rien compris aux conditions d'utilisation de cette photo de bougie que je trouvais belle, elle est tirée de là : http://www.azurs.net/photoblog/)

Commenter cet article

katell BOUALI 21/02/2007 09:42

Joyeux anniversaire de blog! 1 an c'est superbe!
Les séparations sont toujours difficiles à vivre et à accepter. La vie continue: les enfants sont là pour le rappeler chaque jour. Panser ses blessures est un acte long. Les autres sont là pour atténuer, aider à colmater certaines brèches....heureusement que les autres sont là pour limiter la douleur qui elle reste toujours solitaire et personnelle.
Les livres restent des amis intimes à jamais, traversant les joies et les peines même, si pendant quelques temps, ils sont oubliés sur le chevet ou dans la bibliothèque...ils sont toujours une thérapie.
La vie est tout sauf un long fleuve tranquille...mais des îlots  parsèment son cours afin que nous puissins reprendre notre respiration.
Mille et une pensées positives dans les batailles à venir.

Laure 21/02/2007 10:47

Oui, merci Katell
J'ai l'impression que plus la vie commune a été longue plus la blessure est difficile, mais peut-être souffre-t-on de la même façon si l'on est quittée après 6 mois, je n'en sais rien. Je n'ose plus faire cette hypothèse car dans le cas de la perte d'un enfant, la douleur est la même qu'on l'ait perdu à 6 mois ou à 20 ans, j'en sais qq ch, et c'est une phrase d'un roman de Tatiana de Rosnay que j'ai notée hier, j'en reparle bientôt.  Donc peut-être la même chose dans les ruptures... Il y  a de toute façon un travail de deuil à faire, et c'est long. Peut-être que j'y arriverai mieux quand je serai assurée de mes conditions de vie matérielle, pas facile de voir l'avenir quand on a des charges fixes 3 fois supérieures à son salaire.
Mais je crois à la thérapie des livres, à défaut d'amis tout près, ils sont un réconfort.

Flo 20/02/2007 19:36

Ce n'est pas toi qui a écrit cela alors? Par contre, je ne me souviens pas que cela tenait en un mot ! C'était une "mini-phrase" ; évidemment hors contexte, ça fait toujours un peu bizarre ;-)Si le mag te passes sous les yeux à l'occasion, jette un oeil.

Laure 20/02/2007 21:12

Un collègue doit m'envoyer la photocopie. Tatiana m'a envoyé la phrase par mail : "Elle s'appelait Sarah m'a époustouflée ! ", voilà ce que je suis censée avoir dit. (il me semble quand même que ma critique était plus étoffée que cela, et après vérification, voir sur ce blog même via l'index auteurs, j'ai dit bcp de choses sauf ce mot-là ! ) ça ne fait juste pas très sérieux par rapport aux citations des libraires à côté !
 

Sandra 19/02/2007 21:09

Bon bloganniversaire Laure et bon courage...il y a quelques mois une ostéopathe m'a conseillé la lecture d'un essai qui m'a fait du bien"Sortir du deuil, surmonter son chagrin et réapprendre à vivre" d'Anne Ancelin Schtzenberger (Payot)Si cela peut t'aider...

Laure 19/02/2007 22:23

Merci Sandra, je prends note du titre, peut-être pas pour tout de suite, mais dans quelques mois, quand la tempête sera retombée, et qu'il faudra réapprendre à vivre...

Flo 19/02/2007 16:07

Très bon anniversaire blogguesque Laure ! Comme tu l'écris, ton blog est un espace pour toi avant tout et je crois que du coup on "déborde" forcément un peu de ce que l'on avait imaginé au début. Si tu en ressens le besoin, pourquoi te priverde partager des moments douloureux  ? Je doute que qui que soit s'imagine que cela vise à te faire plaindre !! En tout cas, je te souhaite du courage et pense à toi. D'ailleurs, dans un autre registre, j'ai pensé à toi ce WE car Tats m'a montré la double-page de pub dans Livres Hebdo consacrée à son petit dernier et elle a attiré mon attention sur la citation d'une certaine Laure ;-) J'ai fait le lien grâce aux poulets, si je puis dire :D

Laure 19/02/2007 19:04

Oui, les poulets sont partout ici ;-) quand il m'arrive de devoir donner mon adresse par téléphone à des gens pas d'ici (du genre des Parisiens ;-)) ils me répondent systématiquement : comme les poulets ?  ben oui...
Je n'ai pas encore vu la pub Livre Hebdo car je suis abonnée à Livres de France (idem en mensuel, bcp moins cher); mais je suis quand même un peu déçue : un seul mot que je n'ai même pas écrit, c'était pas la peine d'en faire tout un foin. Enfin si cela est bien pour l'éditeur tant mieux. Mais je trouve que les critiques libraires sont bonnes, et que la prétendue mienne est ridicule à coté : un seul verbe bateau...

Cuné 19/02/2007 15:57

Juste un cageot de bisous, de pensée, d'iode et un bon blog'anniv.Les copines virtuelles, use et abuse, elles font du bien aussi.Smacks !

Gridou 19/02/2007 10:23

Ma chère Laure,
Joyeux Anniversaire à ton blog, que je suis maintenant depuis 6 mois ; merci de m'avoir fait découvrir tant de belles lectures à moi et mes enfants.
Je te souhaite de passer une bonne semaine de vacances, de te ressourcer autant que possible auprès de tes enfants.
Je pense bien à toi, je suis désolée de te savoir si seule, nos messages ne remplacent pas une présence, mais ils se veulent sincères et chaleureux.
Prends soin de toi

Thomas 19/02/2007 09:36

Les conditions d'utilisation sont pourtant simplissimes : vous pouvez réutiliser les photos disponibles à http://www.azurs.net/photoblog/ comme vous le souhaitez. La seule condition est de citer la source.

amandine 19/02/2007 09:18

Bon Anniversaire et je ne peux que te dire courage car tu sais que j'ai passé par là il y a 1 année. Et oui au bout de 15 ans de mariage il est aussi parti avec une autre. J'ai connu le gouffre, les pleurs etc....mais je peux te dire qu'un jour on voit le bout du tunnel et que l'on en ressort grandie. .

Laure 19/02/2007 09:28

Oui j'ai souvent pensé à toi ces derniers temps, car pour le moment je n'arrive toujours pas à imaginer un "après". Et je te trouve rayonnante sur la photo que tu as mis en haut de ton blog (je suppose que c'est toi?), alors je me dis que ce doit être possible.
Parfois j'aimerais accélerer le temps et que tout cela soit derrière, mais il faut prendre ce mal en patience...

jp 18/02/2007 20:16

bon courage, laure et bon anniversaire
un crétin a écrit un jour dans un machin qui parlait d'accès direct et de plage qu'il fallait avoir confiance dans les surprises de la vie.. alors confiance !
jp

Laure 18/02/2007 20:40

alors je crois que je vais relire ce crétin...
z'avez pas de bol quand même, ça tombe toujours sur vous (voir archives sur ce blog via l'index auteurs) : j'ai pleuré en lisant un minuscule inventaire (pas à cause du livre, mais parce que mon mari se perdait dans une secte à ce moment-là), j'ai pleuré en lisant Passage du gué parce que c'était trop émouvant et que ça réveillait des souffrances personnelles. finalement, y a que sur la plage, que j'ai pas pleuré. Il m'en reste toujours 2 autres à découvrir, mais du coup, j'ose pas les ouvrir...

aurelie 18/02/2007 19:10

Bonsoir Laure, je réponds à votre réponse à mon commentaire :-)
Je ne vous crois pas une seconde usurpatrice de quoi que ce soit, bien au contraire. C'est vrai, un blog, même s'il est ouvert à un public (en partie connu, en partie anonyme), reste un espace qu'on crée pour soi. Mais justement, on a bien le droit de raconter ce qu'on veut, dans ce petit lieu qui nous appartient... Et vos maux actuels ont tout autant leur place ici que vos critiques, à partir du moment où vous avez envie/besoin de vous exprimer là-dessus... Mais rassurez-vous, je ne suis pas une sale voyeuse : je lis aussi vos critiques ! :-) J'ai juste franchi le pas du commentaire hier, mais je lis de nombreux blogs littéraires en restant silencieuse, et... bref, vous méritez les petits mots attentionnés que vous recevez. Je ne sais pas pourquoi vous ne les mériteriez pas ! Cela prouve que vous êtes lue et appréciée. Ca ne console pas forcément, mais ça peut réchauffer, un peu... Je suis désolée, j'ai tendance à m'embrouiller dès que je tente de m'exprimer, j'espère ne pas être totalement confuse. Je vous souhaite une douce soirée...

Laure 18/02/2007 19:12

Merci Aurélie, ce n'est pas confus du tout .
Je crois qu'il faut que j'aille manger avec mes enfants : la journée ayant été difficle, je n'ai rien avalé depuis ma tasse de thé de ce matin... C'est pas raisonnable mais je ne peux rien avaler !