Les jardins d'Hélène

Comme un dimanche ...

4 Mars 2007, 20:19pm

Publié par Laure

Quand arrive le samedi soir, ou plus exactement 17 heures le samedi, il y a cette petite pointe d’exaltation qui revient chaque semaine : c’est le début de mon week-end ! Je ferme la bibliothèque jusqu’au mardi matin, après avoir rangé un peu mon bureau sur lequel s’est accumulée la pagaille des cinq jours précédents. Je ne peux pas m’empêcher d’emprunter quelques romans et magazines avant d’éteindre les ordis, même si je sais bien que j’en ai déjà chez moi bien plus que je ne peux en lire ! Pas grave.

Je rejoins les miens qui ont déjà commencé leur week-end 24 heures auparavant. Je suis enthousiaste à l’idée de tous ces livres que je vais dévorer bien au calme dans mon cocon, et de ces DVD qui attendent sur un coin d’étagère que je leur tende la main. Mais ça ne se passe jamais comme cela, et je ne lis pas plus que les autres soirs de la semaine. D’ailleurs le samedi soir je ne suis jamais bien vaillante, passées 22 ou 23h mes yeux se ferment tout seuls !

Le dimanche matin, un thé devant l’ordi pour la tournée des blogs, et je replonge sous la couette. Au mieux je regarde le bateau livre de Ferney, au pire je me rendors ! Puis je fais tourner des machines (à laver, à sécher, tout ça) et je fais la cuisine. Puis je retrouve mon lit douillet pour un peu de lecture, et généralement une petite sieste d’après-midi. Je ne suis pas bien fière de toutes ces heures passées à dormir quand d’autres vont faire du VTT, cueillir des champignons ou apprendre les noms des arbres à leurs enfants, mais je crois que j’en ai tout simplement besoin. Parfois aussi je fais du repassage ou je vais au parc avec les filles (mon grand préfère son ordi !), mais pas toujours. Puis revient la boucle des repas, et tout ça.

Le lundi normalement commence mon deuxième jour du week-end, votre dimanche à vous. Comme tous les autres jours de la semaine, je mets le réveil à 6h45 et j’emmène les enfants à l’école (à 8h45, pas à 6h45, hein). Je pars faire les courses et toutes ces tâches liées à la maison et je case les rendez-vous chez le dentiste ou ailleurs. A 16h45, je récupère les enfants, c’est le seul jour où je peux le faire. Sauf quand je suis en stage. Demain matin à 5h30, je repars pour 3 jours dans la médiathèque qui penche. Fini la poldoc, cette fois je pars pour « littérature et petite enfance ». La nounou s’occupera des enfants, et comme en ces temps fragiles de divorce j’ai plus que jamais besoin d’eux, je ferai le trajet matin et soir. Ce n’est pas pire que ce que vivent des milliers de Parisiens chaque jour, pour y avoir vécu, je connais. Je risque juste d’arriver trop tard pour faire des courses en rentrant le soir, alors on mangera des nouilles et ce qu’on trouvera dans les placards. Et je vais travailler ainsi tous les lundis de mars. Bien sûr ces lundis s’inscriront sur un compte « récup » que je ne pourrai sans doute pas poser avant cet été, la faute à mon emploi du temps verrouillé par tous les accueils de classes bi hebdomadaires.

Aujourd’hui j’ai passé mon dimanche à rien faire. Juste dormir et lire le combat d’hiver de Mourlevat, cuisiner (à peine) et faire tourner des machines. J’ai laissé les enfants s’occuper seuls ou avec leur père. Et quand arrivent la soirée et le réveil à reprogrammer, je culpabilise de ce « rien fait ». Et bien sûr quand arrive le dimanche soir, ou le lundi soir quand mes week-ends ne sont pas amputés, je n’ai jamais lu que le dixième du quart de ce qui m’avait fait frémir de plaisir espéré en fermant la porte du bureau. On n’a jamais assez d’une vie !

 

Commenter cet article

Anjelica 08/03/2007 16:55

En effet, quand les enfants sont grands, on recommence à avoir un peu plus de temps pour nous. Mais on aurait aimé que cette période nous permette de faire des choses avec eux (cinéma, théâtre, visites) mais ils n'ont pas les mêmes goûts que nous et finalement on ne fait rien de transcendental. L'autre soir, il a fallu que je bataille pour que ma fille accepte de voir avec moi 'La vie est belle' et en plus elle a pas aimé !  Ne culpabilise pas, cela ne sert à rien. On fait ce qu'on peut, personne n'est tenu à l'impossible. L'année dernière, j'étais en formation. C'était très prenant, j'ai presque rien lu de l'année. Maintenant je cherche un nouveau job, j'ai un peu de temps pour moi pour une fois depuis bien longtemps, alors j'en profite un peu. Je m'occupe de mes blogs, je visite les vôtres et je lis...

Bill 06/03/2007 13:30

Quand les enfants sont grands, je pense qu'on a davantage de temps ... En ce qui concerne les livres audio, j'en ai beaucoup écouté à une époque, en repassant ou en tricotant ...

Laure 06/03/2007 20:22

pour le repassage, je choisis pour le moment la télé (enfin, les DVD !)

Sandra 05/03/2007 12:51

Quand je dis que je sais ce que je ferais si je me retrouvais nez à nez face à une fée : du TEMPS, je veux du TEMPS , madame la fée !!!

Laure 05/03/2007 20:28

du temps, et des vacances, un peu plus de vacances... (au soleil, parce que marre de la Loire qui déborde partout, et plus près de mon jardin, la rivière locale !)

cathe 05/03/2007 09:45

Hélas on le constate tous : il y a moins d'heures dans les journées du week-end que dans celles de la semaine !!!!!
Bon stage et bon courage pour le rythme que ça t'impose.

Laure 05/03/2007 20:22

oui, c'est pas juste hein cette histoire d'heures, merci Cathe !

Anne 05/03/2007 09:38

Bon stage par ici, Laure!....Le thé-citron du distri toujours aussi "beurk"?
 

Laure 05/03/2007 20:23

tellement beurk que j'y ai renoncé : j'économise 30 ct à chaque pose, et j'emporte une bouteille d'eau le matin. Pas pareil mais vraiment dégueu les thés des distrib ....

Elfe 05/03/2007 09:19

C'est rigolo, le samedi soir à peu près aux mêmes heures (je ferme la médiathèque à 18h) nous avons les mêmes gestes toi et moi. Rangement des quelques papiers qui traînent sur le bureau, choix de quelques livres et magasines (beuacoup trop) pour la lecture du week end que nous n'aurons pas le temps de finir). Et puis les week end qui passent trop vite. Je n'ai que le dimanche en commun avec Mr Elfe , toujours trop court....Cette formation a l'air très interessante sur la petite enfance!!!Et moi aussi j'attends avec impatience ta critique du combat d'hiver, j'ai hête de le lire!!!!Allez je te souhaite de passer une bonne journée, en ce lundi, je pense à toi, moi aussi je suis encore en week end, et repose toi bien surtout!!A bientôt!

Laure 05/03/2007 20:25

Ah, enfin quelqu'un qui comprend (et partage !) mes joies et peines des week-ends de bibliothécaire ;-))

Gambadou 05/03/2007 09:05

Mais c'est si bon de trainer... Au fait, c'est quoi "le bateau livre de Ferney?"

Laure 05/03/2007 20:26

une émission littéraire qui passe le dimanche à 10 sur Arte (ou la 5ème, j'ai jamais su) et qui est rediffusée le jeudi soir (à moins que ce ne soit l'inverse, la rediff le dimanche, en fait je ne regarde pas tant que cela !, mais j'aime bien Ferney et son émission)

Moustafette 04/03/2007 23:50

J'ai aussi horreur de toujours tout recommencer dans la maison. Je crois que oui, décidément je vais me mettre aux livres audio !  Je suis allée voir à quoi ressemble la bibliothèque qui penche, jolie photo, impressionnant, les étagères aussi, elles penchent ? Arrête de poser des questions idiotes moustafette ...( c'est juste pour faire sourire Laure)  Bonne semaine !

Laure 05/03/2007 20:21

le pire c'est que les stages sont toujours au sous-sol, dans une salle banalisée, mais pas dans la médiathèque même, c'est-à-dire pas dans les LIVRES !
J'ai essayé les livres audio en voiture sur les longs trajets, mais je n'arrive pas trop à me concentrer (sur la route si, pas sur l'écoute !)

Flo 04/03/2007 22:59

On en est tous là finalement, la déception de fin de WE entre ce que l'on voulait s'offrir comme petits plaisirs et ce que l'on a effectivement fait avec notamment la culpabilité d'avoir trop traîné au lit (ou devant l'ordi ;-) Merci pour cette tranche de vie ! Et j'attends avec impatience ton avis sur le Mourlevat !!Bonne continuation de WE alors :)

Laure 04/03/2007 23:20

Je pense finir le Mourlevat dans le train demain... Je me souviens que tu l'avais bcp aimé, c'est d'ailleurs grâce à toi que je l'ai noté. En tout cas c'est très...fort ! Mais j'en reparle bientôt...