Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 15 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 19:14

C’est l’histoire d’une grand-mère racontée par sa petite-fille. A l’automne 1950, sa grand-mère avait presque 40 ans : elle quitte alors pour la première fois son village sarde de Cagliari pour aller en cure thermale sur le continent : souffrant du mal de pierres (les calculs rénaux), elle ne parvient pas à mener à terme une grossesse. Là, elle rencontre le Rescapé, un homme qui lui offre écoute et attention. 9 mois après la cure naît un petit garçon : le père de la narratrice. On tombe vite sous le charme de cette histoire un brin désuète et intrigante : la grand-mère s’est mariée sur le tard, en 1943, alors qu’elle avait plus de 30 ans, elle entretient avec son époux une relation curieuse, généreuse pourvoyeuse de prestations de maisons closes, tout le monde l’a toujours considérée comme un peu folle, alors ce mariage venait à point nommé. On avance sereinement dans l’histoire, jusqu’à la dernière page qui offre un nouveau point de vue et nous fait reconsidérer totalement le récit !

Elles ont aimé : Clarabel, Cuné, Cathe, Papillon, (pardon si j'en oublie !)

Liana Levi, nov. 2006, 123 pages, prix : 13 €

Ma note : 4/5

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Claire 09/02/2009 17:25

4 mai 2008 : un mariage sarde en France... d'une amie brune qui, dans un mois, à l'âge de 40 ans, mettra au monde son premier enfant. Autant dire qu'il était temps que je me plonge dans le roman et, bien sûr, lui en offre un exemplaire à déguster en même temps que des petits pains pétris de blé dur, façonnés comme des oeuvres d'art, symboles de tout l'amour désiré, rêvé, fantasmé, vécu, échangé... car l'âme sarde se goûte de mille et une manières, en traditions fortes.Pas de mal de pierres pour la future maman mais un ancrage prononcé dans son île et des mots du pays qui bercent déjà son enfant.Pour elle, pour moi, merci de cette recension qui tisse des liens.

sylvie 12/12/2008 15:26

J'ai beaucoup aimé ce petit roman et sa fin qui nous donne comme une envie de le relire avec ce nouvel éclairage.J'ai lu aussi Battement d'ailes, et si beaucoup ont moins aimé que le premier, pas moi. Je l'ai trouvé excellent aussi:)

Laure 12/12/2008 20:44


Je crois que Battement d'ailes s'est fait plus discret du coup, je n'ai pas eu envie de le lire... un jour peut-être !


Anjelica 14/03/2007 21:42

Je l'ai rajouté dans ma LAL

Clarabel 14/03/2007 19:35

Bon, les commentaires sont de nouveau ouverts (ça bloquait ce matin !!). Alors rien à ajouter, sauf que j'aime beaucoup ce que tu conclues "on avance sereinement dans l'histoire, jusqu'à la dernière page du livre" et c'est tout à fait ça ! Une phrase, et ça vous dit tout ! :)) Il faut le lire, c'est vrai que c'est bien !

katell BOUALI 14/03/2007 17:21

cela confirme l'inscription de ce titre dans ma LAL ;-)

Florinette 14/03/2007 09:52

J'aime beaucoup la couverture ! ;-)

Laure 14/03/2007 11:08

c'est un bon début ;-))

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -