Les jardins d'Hélène

3 - Julie Hilden

17 Avril 2007, 12:20pm

Publié par Laure

Traduit de l’américain par Béatrice Commengé

 

Un roman curieux, étrange et dérangeant, comme je ne pensais pas en trouver chez Actes Sud. Je vous livre la fin de la 4ème de couv : « Envoûtante, d’une sulfureuse noirceur, cette contemporaine Histoire d’O new yorkaise est la chronique d’une possession, d’une aliénation – et d’une transmission. Porté par une écriture cinématographique, parfois crue, ce premier roman, véritable thriller sexuel, explore, entre distance et passion, les arcanes de l’éros féminin. » Ouch, pas si facile d’adhérer à ce roman quand même !

Une semaine après avoir surpris son petit ami Ilan avec une autre, Maya fait germer un bien étonnant projet pour son couple : elle se résigne à accepter les infidélités revendiquées par son amoureux, en contrepartie elle exige qu’ils se marient, que jamais il ne lui cache rien, et que toujours elle soit présente. Déjà là vous vous dites que ce n’est pas très sain c’t’affaire. S’ensuivent alors des rencontres érotiques aussi troublantes que dérangeantes au cours desquelles peu à peu tout va basculer. Consciente et lucide du danger et du risque, Maya n’en aime pas moins ce qu’elle vit, ça s’appelle du masochisme. Et elle ira loin, très loin, même lorsqu’Ilan ne sera plus, mais aura manigancé pour elle un plan tout aussi pervers. Mouais…

 

Si chacun est libre de ses pirouettes sous la couette, je ne suis pas certaine que lire celles dérangées des autres m’apporte grand-chose… parce que l’héroïne du roman, elle a quand même un sacré grain, et comme Clarabel, non vraiment je ne la suis pas !

Néanmoins le roman se lit vite et bien, parce qu’on se demande quand même où ça va mener tout cela… à la conclusion qu’il y a des gens tordus sur terre, mais je n’en doutais pas ;-))

 

Actes Sud, fév.2004, 230 pages, prix : 19 €

Ma note : 3/5

Commenter cet article

chiffonnette 17/04/2007 21:10

Je passe définitivement! Je préfère éviter le glauque en ce moment!  A plus forte raison si l'histoire est déplorable!

Lilly 17/04/2007 19:36

Je passe, c'est vraiment le genre d'histoires glauques que je fuis à tout prix...

Laure 17/04/2007 20:11

oui, inutile alors !

Clarabel 17/04/2007 14:22

C'est vrai que cela tient du miracle de lire ce livre jusqu'au bout ! Et c'est là sans doute ce petit "truc" qu'apporte une lecture, même si franchement l'histoire est déplorable et "eurk", on accroche jusqu'à la fin pour connaître toute l'issue.  (Tiens, moi j'étais plus stricte avec 2 étoiles !)

Laure 17/04/2007 20:11

Même si le contenu est vraiment maso, il y a quelque chose qui fait qu'on le lit quand même très bien, l'écriture peut-être, que je ne trouve pas particulièrement cinématographique comme le dit la 4ème de couv...

chiffonnette 17/04/2007 13:35

Je n'avais pas accroché à Histoire d'O pas plus qu'à La vie sexuelle de Catherine M donc je crois que je vais passer... Ce genre de bouquin me laisse généralement froide... Etaler ses pratiques tordues à la face du monde, bof.