Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 20:49

 

azami.jpgAzami, jeune fille de 14 ans, vit avec sa grand-mère au pied du mont Kaïdo, au Japon. Sa mère est

morte et son père travaille souvent en France et a préféré la confier à sa grand-mère pour se consacrer à son travail, pensant que la vie de sa fille aurait ainsi une vie plus stable.

Azami connaît ses premiers émois amoureux et ne sait comment en parler à sa grand-mère, leur vie étant si sage et bien rangée, et si respectueuse des traditions. Mais une grande aventure va venir bouleverser le quotidien d'Azami : un voyage en France avec son père. Ils seront hébergés chez des amis japonais, qui ont une fille de son âge : Myo. Mais Myo est bien différente, avec ses cheveux verts et ses vêtements à la mode, bien plus délurée et déjà amoureuse. Le choc des cultures ne se passera pas sans mal.

 

Roman jeunesse qui s'adresse aux jeunes lecteurs de 11-12 ans (et +), l'histoire représente assez bien ce passage de l'enfance à l'adolescence. La jeune Azami est sage et quasi parfaite (elle commettra pourtant quelques erreurs), tandis que Myo est plus rebelle et insolente. Les deux jeunes filles reflètent bien ce qui pourrait passer pour de beaux clichés : les Japonais sont réservés, respectueux, vertueux et droits, bref parfaits, les Français sont bien plus mal élevés ! (ce qui n'est pas faux non plus!) La délicatesse japonaise est la sensation dominante du roman, suivies des péripéties amoureuses et conflictuelles des filles, et du choix que devra faire Azami. Les croyances anciennes véhiculées par le personnage de la grand-mère ont une place importante aussi, et un brin de surnaturel (avec le bracelet et le petit yokaï, petit personnage plein de malice qui doit la surveiller), apporte un vrai plus fantaisiste au récit.

Quelques aspects détonants toutefois : la grand-mère vit dans une maison ancienne traditionnelle :

p. 27 : « Dans cette maison, Obâsan a seulement concédé quelques aménagements modernes, l'électricité et un chauffage dans la chambre de sa petite-fille. Sinon, la salle de bain est depuis toujours alimentée par une source d'eau chaude et Azami prend chaque soir un bain dans cet onsen naturel. Pour la cuisine, en revanche, pas d'eau courante. Il faut aller la chercher au puits. »

Mais sa petite fille dispose des dernières technologies : ordinateur portable et téléphone mobile. Le mélange est surprenant, mêlant si facilement tradition et modernité.

Le texte est aéré (grosse police de caractères, grand interligne) et encourage ainsi la lecture des « petits » lecteurs que des textes plus longs ou plus denses rebuteraient. La trame du roman reste simple, mais le tout fonctionne de façon séduisante.

 

Nathan, juin 2012, 213 pages, prix : 7 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Vanessa Ho / Trevillion Images et éd. Nathan


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fantasia 30/06/2012 16:03


Je n'ai pas trop envie de le lire, je trouve que l'hypothèse est trop facile. Choc des cultures, ok, mais alors dans une intrigue un peu plus poussée...

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -