Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 19:00

bonheur fantome« Chacun a ses fantômes. Plus ou moins gênants, plus ou moins envahissants, plus ou moins agréables à croiser. Je suis loin d'être le seul, chacun cache le sien qui finit par se trahir si on y regarde bien. » (p.176).


Parfois lors d'une lecture, sans que l'on sache vraiment pourquoi, une alchimie parfaite se forme entre le texte et le lecteur. J'ai aimé plus que tout cette lecture, j'ai eu envie de la faire durer, j'ai envie de la prolonger, en retrouvant le personnage (10 ans plus jeune) dans un roman précédent, Point de côté, chez Thierry Magnier en 2006. Bonheur fantôme est le premier roman d'Anne Percin en littérature générale (dite « adultes » chez nous les bibliothécaires) mais elle a déjà publié quelques livres en jeunesse.


Pierre, 28 ans, quitte tout sur un coup de tête, son job, ses amis, son amour, Paris, pour aller s'enterrer au fin fond de la Sarthe, dans une vieille maison achetée une bouchée de pain en bord de route, quelque part du côté de la Flèche. L'auteur a beau dire dans une interview ne pas connaître la Sarthe, elle la décrit très bien, cette campagne où je vis, et je les visualise bien, ces maisons et ces vieux voisins... Sans doute parce qu'au final la vie rurale est un peu partout la même ?

Pierre s'installe et pour tenter de vivre à peu près, fait des brocantes, et sympathise avec le cafetier du coin, et Paulette, sa voisine. Mais Pierre n'oublie pas ses premières amours, la philosophie, la thèse ébauchée sur Simone Weil, et surtout son projet d'écrire la biographie de Rosa Bonheur, artiste peintre du XIXème un brin oubliée, avec qui il se sent des affinités particulières.

Au fil du texte et de la mélancolie (qui n'a pourtant rien de triste, il y a des scènes très drôles : ah le dépeçage du lapin !! inoubliable !), ce sont comme plusieurs petites histoires qui se recoupent pour n'en reconstruire plus qu'une, celle de Pierre, et des siens.

Roman d'amour et d'écriture, profondément ancré dans la vie comme je les aime, Bonheur fantôme est un bijou à garder précieusement, tout en humanité et sensibilité, avec un voile de pudeur qui lui fait honneur.


Mon premier vrai coup de cœur de l'année.


p.134 : « Et comme je ne sais pas encore hurler, je tâche de transformer ce bruit en mots. J'essaie d'écrire, c'est tout ce que j'ai. Mais écrire, ce n'est pas oublier. Écrire ne console pas, écrire ne ment pas. Écrire, c'est vivre, vivre, vivre, c'est exister encore plus, encore plus fort, et la souffrance, loin de s'effondrer, monte en puissance dans les poumons de mots et crie de toutes ses forces. »


p. 158. « Quand je respire à fond, mes narines sont saturées de l'odeur des vieux livres. Je respire le dix-neuvième siècle. J'ai l'impression d'être dans une boule qu'on retourne, où tombe une neige synthétique.

C'est une drôle de bulle, un drôle d'univers. J'ai créé autour de moi un rempart fait de ruines, avec fortifications littéraires, fondations enfantines, tour de guet philosophique, meurtrières ironiques. Bien malin qui m'en délogera. Je suis bien parti pour finir vieux garçon, finalement. Ou fou, comme Adèle Hugo. Quand je reconnais chez elle certains symptômes, je referme le livre précipitamment. Imagination délirante, sentimentalisme exacerbé, sensibilité maladive, pressentiment d'une destinée d'exception et, à l'égard du frère ou de la sœur perdus, un mélange oppressant de culpabilité et de rancune... En plus, elle aimait passionnément la musique. Encore une victime du piano. C'est un instrument dangereux, comme un amant terrible. »


Il en parle très bien et renvoie vers d'autres liens : le billet d'ICB

Edit du 01/02 : et comment avais-je pu manquer ça, chez Laurent toujours ? !!


Rouergue, collection La Brune, août 2009, 219 pages, prix : 16,50 €

Etoiles : stars-5-0__V7092072_.gif

Crédit photo couverture : Franck Secka et Christophe Paquet, éd. Du Rouergue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vero 02/01/2011 13:17



Je viens de refermer "Bonheur Fantôme" et j'ai juste envie de te dire merci pour cette belle découverte. C'est grâce à ton beau billet enthousiaste que je l'ai commandé il y a quelques mois et
ouf, quel livre! C'est terriblement beau, j'ai adoré la plume d'Anne Percin: une douce lecture comme un murmure au creux de l'oreille... Bises ma Laure!



Laure 03/01/2011 17:59



Je suis contente que tu aies aimé ! (en fait je pensais que tu l'avais lu il y a longtemps!)



sandra 20/06/2010 22:39



J'ai enfin réussi à le lire ce magnifique "Bonheur fantôme"...Oui vrai coup de coeur pour moi aussi, le bonheur de retrouver Pierre, les plaisirs simples de la campagne, notre campagne sarthoise
si bien décrite par une non sarthoise (mais oui tu as raison toutes les campagnes se ressemblent) et l'écriture d'Anne Percin surtout, décidémment qui me remue à chaque fois...merci pour la belle
découverte, Laure...



Laure 21/06/2010 09:16



Contente que tu aies aimé :-)


Anne percin est un auteur à suivre, et ça tombe bien, elle va sortir plusieurs titres à l'automne et début 2011, en jeunesse je crois...



l'or des chambres 07/02/2010 14:15


Il m'attend sur ma PAL et j'ai très très envie de le lire. Les extraits sont très beaux en tout cas. Bon dimanche !


Vero 05/02/2010 06:56


Oui! Je l'ai commandé ce matin! ;-)


Vero 04/02/2010 14:34


Je note et le commande dès demain puisque j'avais prévu de passer en librairie! Bises et bon courage pour ton parcours du combattant avec Simpléo!


Laure 04/02/2010 20:42



Si cet article aura servi à faire acheter au moins un bonheur fantôme, alors yes ! ça valait le coup et j'en suis ravie !



AP 03/02/2010 21:30


Eh oui, c'est bien le 25 mars... L'auteur confirme !


Laure 04/02/2010 13:44


oui Anne, pour vous je n'ai pas de doute, car c'est bien le jour où je reçois Elise Fontenaille le matin. C'est pour Marie Chartres que j'ai un doute, je ne sais plus
si c'est en même temps que vous, ou si c'est Elise Fontenaille qui est en même temps. Enfin en tous les cas j'essaierai de venir vous rencontrer ! (mais normalement je travaille au même moment, à
voir comment je peux gérer ça)


Clarabel 03/02/2010 11:01


un roman (superbe) qui reste (hélas) trop confidentiel !!!! ça m'énerve !

(tu ne songerais pas à inviter l'auteur à ton boulot ? ce serait une belle rencontre !)


Laure 03/02/2010 13:46


pourquoi pas ...  mais je vais sûrement la rencontrer bientôt : elle vient le 25 mars au Mans pour le prix des lecteurs et il y a une rencontre tout public à la
médiathèque du Mans, (le matin je reçois Elise Fontenaille pour chasseur d'orages, et le soir je crois qu'il y a Anne Percin et  aussi l'auteur de bleu de rose ;-), enfin j'ai un doute sur les
dates mais c'est dans ces eaux-là et je l'ai planning au bureau)


sandra 02/02/2010 18:58


tu me tentes bien...je crois bien que j'en ai entendu parler à la Bib de Sablé
je note...curiosité de sarthoise aussi, forcément  ;-)
sandra (pas Incoldblog...qu'est ce que j'ai fait comme manip ???!)


Laure 02/02/2010 20:46


non non pas d'inquiétude Sandra, c'est le fameux bug OB : tu vois apparaître le nom du commentateur précédent sur ton propre comm, mais c'est juste pour te faire
tourner en bourrique, car à l'écran pour tous et dans mon admin c'est bien ton nom qui apparaît !


sandra 02/02/2010 18:56


tu me tentes bien...je crois bien que j'en ai entendu parler à la Bib de Sablé
je note...curiosité de sarthoise aussi, forcément  ;-)


Laure 02/02/2010 20:48


les collègues de Sablé sont des fidèles de ce blog, alors si en plus elles en ont déjà parlé, vas-y, les bonnes choses se partagent :-))


In Cold Blog 02/02/2010 18:42


Si tu ne l'as déjà fait, tu peux te promener sur le site Uncut où l'auteur propose des “bonus” (passages coupés,
inédits… de ses romans notamment Bonheur fantôme) pour ne pas abandonner Pierre trop vite
(Grand merci à toi pour les liens vers chez moi)


Laure 02/02/2010 20:50


Merci pour le lien vers Uncut... je suis plus réservée, je ne suis pas sûre d'avoir envie de l'arrière-boutique, comme pour les DVD je regarde rarement les "bonus", je
préfère en général que le produit fini se suffise à lui-même... Mais par curiosité.... et pour les inédits, oui !


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -