Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:56

cadavre-exquis.jpg1ère BD très attendue de Pénélope Bagieu sur un scénario au long cours, elle était très connue jusque là pour son blog repris en albums, notamment Joséphine, en 2 tomes. Son 1er opus ma vie est tout à fait fascinante m’avait amusée alors que Joséphine m’avait laissé davantage de marbre, au point de même pas tenter le deuxième.

Mais ce cadavre s’annonçait partout réussi, critiques élogieuses nombreuses, et puis c’est dans la très bonne collection Bayou de chez Gallimard….

Quid du scénario ? Zoé, 22 ans, a un job alimentaire pas top : hôtesse d’accueil sur des salons type le salon de l’auto, la reine du fromage, et autres manifestations où il faut subir les pervers et détraqués du coin. Côté cœur, ça ne va pas fort non plus, son mec est un gros bourrin qui pète au lit en guise d’au revoir le matin. Zoé est pas mal cruche et pleurnicharde, mais elle aura quand même le déclic pour se reprendre en main : alors qu’elle déjeune d’un sandwich sur un banc, elle aperçoit un homme qui l’observe caché derrière son rideau à l’étage d’un immeuble : elle va sonner chez lui sous prétexte d’utiliser ses toilettes, et va s’intéresser à sa curieuse façon de vivre en reclus. Thomas Rocher est un écrivain, et pas des moindres : attaché à la critique, il a viscéralement besoin de sa dose de louanges quotidienne pour survivre…

Il ne faut pas en dire plus sous peine de gâcher la surprise du scénario, mais si vous êtes attentif au vocabulaire employé, vous pigerez tout de suite l’astuce (c’est dit clairement dès la page 15 sur 124), du moins la première, car la chute, elle, est tout à fait renversante !

·         j’ai trouvé peu crédible et un peu limite le postulat de départ : rencontrer quelqu’un au xème  étage d’un immeuble sous prétexte d’utiliser ses toilettes. « Vous pouvez me parler, hein, vous savez ! j’ai laissé ouvert exprès ! Il est drôlement épais votre papier ! » et le lecteur de regarder la demoiselle faire ce qu’elle a à faire et se reculotter tout en lui parlant…

·         J’ai trouvé horripilant le côté tarte de Zoé, mais ça fait partie du personnage : « Il écrit des livres. J’ai pas bien pigé quel genre, mais en tout cas il parle comme un mec qui écrit, ça c’est clair » Et dans une librairie quand elle demande conseil, vous aimez quoi lui demande le libraire, comme films par exemple ? : « Euh… chai pas euh… J’aime bien… Han, chais pas moi, euh… baaah… ». L’abrutie de service en quelque sorte. Je sais c’est de l’humooouur, mais bon, ça ne doit pas signifier platitude non plus…

·         J’ai aimé toutes les caractéristiques des névroses de l’écrivain, notamment vis-à-vis de la critique. « Mais je comprends pas… c’est si grave que ça, les mauvaises critiques ?  - Non, en soi, pas tellement… Mais Tom avait été habitué jusque-là à être l’enfant chéri du public et des journalistes. Les critiques de ce roman-là étaient un peu le présage de ce qui était déjà arrivé à des tas d’auteurs, mais à quoi Thomas n’était pas préparé… Il était en train de passer de mode. »

·         J’ai aimé le renversement final de l’intrigue

·         Côté dessins, personnellement je trouve ça très moyen : un peu simpliste, presque caricatural, rapide, mais c’est le style Bagieu, de ce point de vue-là, pas de surprise. Mais si ça fonctionne bien en saynètes ou sur son blog, sur une longue histoire, ça manque un peu de détails et de précision à mon goût.

Conclusion : à lire pour le scénario essentiellement. Un moment détente qui ne prend pas la tête, facile et rapide, à l’image de son dessin.

 

Gallimard, coll. Bayou, avril 2010, 124 pages, prix : 17 euros

Etoiles : stars-3-0__V7092079_.gif

Crédit photo couverture : © pénélope bagieu et éd. Gallimard.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Liliba 04/06/2010 19:00



J'avais adoré Ma vie est tout à fait fascinante, mais pas lu Joséphine. Celui-ci me tente  bien...



Vérone 20/05/2010 18:01



Je vais regarder si je le croise ...





Vérone



valérie 17/05/2010 19:35



Trop d'improbabilités à mon goût.C'est quand même très sympa au niveau visuel et certains aspects de l'histoire m'ont plu. Mais cette fin qui vient comme un cheveu sur la soupe, je n'y ai pas
cru.



Kikine 17/05/2010 14:41



Je vais le chercher prochainement à la bibliothèque



esmeraldae 17/05/2010 09:25



je n'ai pas trop aimé la fin, innatendue mais bizarre quand même



Richard 16/05/2010 20:11



Et bien, ça me fait bien plaisir de te connaître, Laure !!!!


Au plaisir de te lire !!!!


Bonne journée



maggie 16/05/2010 16:35



J'aime bien Bagieu... même si dans ses 3 premières BD, c'est parfois un peu répétitif... En tout cas, j'ai déjà repéré cette BD et je pense me l'acheter... même si beaucoup d'aspects t'ont parru
négatifs...



Laure 16/05/2010 20:03



oui, il ne faut s'arrêter à mes impressions, c'est un album qui plaît beaucoup, à en croire tuotes les bonnes critiques partout. Je ne le trouve pas si mal non plus,
mais pas de quoi crier au chef d'oeuvre disons...



Richard 16/05/2010 12:16



Bonjour Hélène,


Je ne sais pas si je vais me laisser tenter !!!


À voir quand je le feuilletterai en librairie.


Merci !!!!


Aux plaisirs de la lecture !!!



Laure 16/05/2010 20:07



bon alors Richard, je t'explique, parce que tous les nouveaux lecteurs se font avoir : je m'appelle Laure (cf signature des articles), pas Hélène, qui est le pseudo
du blog (et accessoirement mon 3ème prénom comme expliqué quelque part dans les archives antédiluviennes de ce blog, et que les Jardins de Laure, sur le moment, ça le faisait pas, et que
je tenais aux Jardins ). Oui, même si c'est tordu comme idée, mais c'est ainsi. ça permettait aux tout débuts aussi un semblant d'anonymat.


Alors comme tu dis, aux plaisirs de la lecture !



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -