Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:36

 

Traduit de l'américain par Cécile Deniard

 

derniers-adieux.jpgC'est moi ou la pédophilie et la pornographie mettant en scène des enfants est vraiment à la mode en ce moment dans les polars ? Du coup ce thriller se veut assez convenu, sans grande originalité (sa seule part originale a trait à l'élevage des nombreuses araignées évoquées), et ne gagne son rythme haletant que sur les cinquante dernières pages.

Certes la construction est habile, les passages en italique traduisant le point de vue des enfants victimes induisent des narrateurs différents dont on n'a pas toujours conscience sur le moment, mais ce procédé use aussi du filon « la victime reproduit ce qu'elle a vécu enfant », oscillant entre reconduction du mal ou reconstruction positive façon happy end, ce qui n'a rien de bien nouveau.

L'enquêtrice enceinte et confrontée à un choix dans sa vie de couple apporte une touche féminine à l'ensemble, mais la psychologie des personnages reste là encore convenue et souvent déjà vue.

Nul doute que depuis le Grand Prix des Lectrices de Elle 2011 dans la catégorie policiers pour son précédent titre (La maison d'à côté) on nous abreuve de traductions de ses nouveaux romans, voire d'anciens (à noter que celui-ci date de 2008 en VO). Attention à ne pas en faire un produit purement commercial.

 

Lu dans le cadre du club testeurs d'Amazon, début août 2011

 

Albin Michel, coll. Special Suspense, 1er septembre 2011, 422 pages, prix :21,50 €

Etoiles : stars-3-0__V7092079_.gif

Crédit photo couverture : © éd. Albin Michel.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Polars - Thrillers
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -