Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 10:40

Désordre et sentiments est une courte nouvelle d’Anna Gavalda récemment offerte aux adhérents du club de vente de livres France Loisirs, pour un achat autre dans le catalogue.

Elle fait 71 pages d’un format haut comme trois pommes, plus petit qu’un poche. Le livre est illustré par Muriel Bouret. Pas de résumé sur la 4ème de couv, mais un petit mot complice de l’auteur, qui dédie ce livre à ses lecteurs, et à sa sœur.

 

desordre-et-sentiments.jpg

 

Quid de l’histoire : deux sœurs, dont l’une est mariée –casée – avec enfants etc, se retrouvent au commissariat au milieu des ivrognes et travestis du bois de Boulogne. Comment sont elles arrivées là, complètement « chargées » (alcool, shit, ..) prises en flag en train de taguer une vitrine d’un magasin Hugo Boss ? Il y aurait bien du chagrin d’amour là-dessous, et de l’amour tout court entre deux sœurs !

Comme toujours chez Gavalda, c’est un récit bonbon, un p’tit texte plein de bons sentiments qui à la fin vous fait normalement un bien fou et sourire jusqu’aux oreilles. Et pis c’est plein de références à la mode : Jane Austen hante les pages, le titre de la nouvelle n’est d’ailleurs pas un hasard ! Pourtant, je n’ai qu’à moitié adhéré, hérissée par le style et l’écriture : à force d’écrire « comme j’te cause », avec des « couilles » et des « roubignolles » toutes les 3 lignes (quelle obsession Anna ?!), des anglicismes et des mots d’argot partout, même si on ne vise pas le prix Nobel de Littérature, on aimerait quand même un minimum de « mieux écrit », quoi…

 

Je vous laisse avec un extrait :

p. 18-21 : « Ah, oui, pardon… les copines… Le truc, c’est que dans les feuilletons américains genre Sex and the City et toutes ces fadaises, les filles entre elles ne parlent que de garçons, mais aussi de leurs mères, de leur patron, de leurs collègues et de leurs régimes. Bon. Nous aussi. Nous ne faisons pas mieux et nous ne buvons pas moins. Seulement j’ai la faiblesse de croire que notre curseur est toujours un cran au-dessus du leur.

Nos lignes de mire sont moins précises et plus réfléchissantes. Ce que nous visons est souvent trop loin, trop flou et ce que nous manquons nous renvoie, hélas, toujours à nous-mêmes… Euh…je…je sens bien que je ne suis pas très claire, là… C’est quoi exactement la différence entre la bande de Jessica Parker Bidule et nos pommes ? Question grossièretés, question causticité, question mauvaise foi, piques, banderilles et toute l’armurerie lourde, il est probable que nous les niquions à plate couture vu que le politiquement correct, ça nous a toujours bien gavées (la preuve… sinon, nous ne serions pas en train de nous pelotonner contre la moumoute en léopard de synthèse de La Grande Sergueï à l’heure qu’il est…), mais pour le reste, je veux dire pour le fond, pardon mesdemoiselles les pissouzes, pardon, nous dominons. […] Car nous ne cancanons pas après les  garçons, nous, nous parlons d’Amour. Contrairement à vos gloussements peroxydés et maintes fois reprogrammés, nous ne nous demandons jamais de « détails » par exemple. Et qu’est-ce qu’il t’a fait ? Et comment il t’a prise ? Et la taille de sa … Ttt ttt, arrière, petites colons, pas de ça chez nous. […] Ma sœur et moi, nous nous connaissons par cœur, nous n’avons aucun secret l’une pour l’autre, nous nous sommes emballées pour des tocards et nous avons pleuré de grands princes ensemble, mais nous n’avons jamais parlé de cul à corps ouverts. (Là, me connaissant, je pourrais me mettre sur les pointes et tenter une petite entrechattes du genre : Bon, c’est vrai que l’engin de Machin, vu le bazar que c’était, euh… Elle m’a quand même esquissé  un geste, un écartement de pêcheur marseillais… Mais non, je ne peux même pas vous l’arracher ce sourire-là. Le braquemart en question, elle se l’est gardée pour elle toute seule…) (Soupir). »

 

Désolée Anna, mais la taille du braquemart du tocard de la sœur pissouze niquée par le vomi de thon-maïs du bituré au gros rouge, à cul ou à corps ouvert, même avec humour, moi ça m’a gavée. On a acheté un SAS à la gare là ou quoi ?

 

(y en a qui perdent pas le Nord, il est déjà aux enchères sur Ebay à 5 euros)

 

Lu aussi par Evie,

 

(Et dire que l’autre jour pour patienter à l’hôpital alors que le chirurgien avait du retard, j’ai proposé ce bouquin à ma fille – quoi, y a plein de nénettes de 14 ans qui lisent Gavalda à la bib –  c’est le seul que j’avais dans mon sac, je l’avais pas lu, je lui demande hier : c’était bien le bouquin de Gavalda ? Réponse : mouais bof, non, j’ai pas dû tout comprendre…

 

France Loisirs, juin 2010, 71 pages, hors commerce.

Etoiles : stars-2-5__V7092076_.gif

Crédit photo couverture : ©Muriel Bouret et éd. France Loisirs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zazimuth 14/07/2010 15:20



Je l'ai lu hier soir et je partage entièrement ton avis (alors que j'ai vraiment beaucoup aimé "Ensemble c'est tout" et "La consolante" du même auteur).



Laure 15/07/2010 21:26



me voilà rassurée... comme quoi un bon auteur peut déraper aussi... je m'interroge d'autant plus que le style de cette nouvelle ne me semble pas coller avec le
"public" France Loisirs... Volonté du Club de rajeunir ses adhérents ?



Mona 24/06/2010 23:01



Ah dommage, j'adore Gavalda mais là ça me refroidit un peu...



Laure 26/06/2010 19:01



zappe celui-ci, et attendons le prochain !



la fee feerique 21/06/2010 17:40



Bonjour je suis la Fée Féerique


Du blog    http://fee-feerique.over-blog.com/


 


J adore faire des bannieres pour les blogs et les forums ..


Je vous propose de vous en faire une personalisée a votre gout (gratuitement)


Ou de vous en faire choisir une en libre service dans la rubrique : http://fee-feerique.over-blog.com/categorie-11175520.html


J ai déjà quelques bannieres sur d autres blog : http://fee-feerique.over-blog.com/categorie-11178143.html


 


Voila … c est une passion pour moi …


 


Bye


 


La Fée Féerique




Tonie Behar 21/06/2010 17:03



mais ça a l'air... imbitable !!!



Theoma 21/06/2010 14:37



oh mais mince alors ! Pourtant j'aime bcp son écriture.



Laure 21/06/2010 14:57



ah mais attention, c'est quand même sympa hein, léger, drôle, plein de bonne humeur (finale), c'est juste qu'en effet je trouve que la vulgarité ne lui sied
pas....je ne sais pas si l'idée était de faire jeune et branché ou quoi, mais du coup c'est un peu "trop"...



valérie 21/06/2010 11:19



Bon courage pour ta jambe!



Laure 21/06/2010 14:58



merci valérie ! (c'est pas encore ça mais bon, je fais avec ...) !



droopyvert 21/06/2010 10:33



Bonjour et merci pour votre réponse,


Absolument d'accord, "best-seller" était juste un raccourci commode pour faire référence à:


"je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part",


"je l'aimais", et


"ensemble, c'est tout",


qui m'avaient touché, mais le côté "best-seller", exclusivement commercial, n'est pas en soi une qualité, au contraire.


J'espère juste que c'est une erreur dans son parcours.


 



droopyvert 20/06/2010 19:29



Bien aimé votre coup de gueule sur le petit bouquin de Gavalda, pourtant j'ai un à priori favorable depuis ses trois best sellers.



Laure 21/06/2010 09:21



Pour moi, Gavalda s'est montré la meilleure dans son premier recueil de nouvelles et dans son premier roman "Je l'aimais". Les suivants sont devenus des
best-sellers, n'étaient pas mauvais, et maintenant, bien sûr qu'on a toujours envie de l'aimer cette Anna !


Mais tout un chacun a droit à une erreur de parcours...


j'associerai davantage "a priori favorable" à "Gavalda" plutôt qu'à "Best-seller", si je peux me permettre. Y en a plein d'autres qui font du best seller pour qui je
n'ai pas d'a priori favorable ;-)



Bénédicte 19/06/2010 22:54



dommage c'est vrai que le titre était prometteur, la référence  à jane Austen est attirante mais le vulgarité en littérature décidemment ça ne correspond pas à ce qu'elle promet et ça ne me
tente pas



Laure 20/06/2010 14:54



oui, c'est assez surprenant, disons inattendu, et elle n'en ressort pas forcément grandie. Allez, c'est juste une petite erreur dans le parcours...



AP 18/06/2010 17:25



Aaaah, ce n'est pas Mosquito ! ouf. Oui, je suis rassurée, encore que les dommages n'eussent pas été irréversibles, tout de même (tu imagines, 10 ans chez le psy pour évacuer le trauma d'avoir lu
du Gavalda dans une salle d'attente ! )


Sinon, oui, la Murail c'est la reine (en deuze, je mets Isabelle Rossignol et en troiz, mes copains Thomas Gornet et JPB ) Ai-je bien compris : ALBondoux... Attends, elle a eu trois prix en
même temps dans la même ville ? c'est fou, ça. 



Laure 18/06/2010 21:32



Pour ALB, non non pas trois prix en même temps, mais c'est la 3ème fois qu'elle remporte le prix ados du département sur les 13 ans d'existence de ce prix (sur 3
romans différents). C'est mérité je sais bien, mais je dis juste que maintenant, faudrait proposer de nouveaux auteurs moins connus ;-)


(et dire qu'on m'avait proposé de faire partie du jury de sélection avec plein d'autres collègues et que j'ai décliné faute de temps... C'est ce que je te disais
dans le mail l'autre jour, si tu glisses un Mourlevat ou un Bondoux ou un Xavier-Laurent Petit dans ce prix, tous lauréats multirécidivistes par chez nous, les autres n'ont aucune chance...
Il y avait quand même de très bons livres cette année : le tien , celui de JPB, celui de Marie Chartre, ... les grandes
pointures sont déjà bien soutenues par les documentalistes, profs, et bibliothécaires, alors place aux petits pieds qui ne demandent qu'à grandir !


tiens c'est marrant je voyais Isabelle Rossignol en adultes seulement, je n'ai jamais lu ses titres pour la jeunesse ! (ni ceux de Th gornet mais là j'en ai sous la
main), et puis Murail oui, moi c'est sa capacité à passer d'un genre à l'autre qui m'épate ! (Miss Charity // Papa et maman sont dans un bateau, par exemple)



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -