Les jardins d'Hélène

Dos à dos - Sophie Bassignac

16 Février 2011, 19:40pm

Publié par Laure

 

dos-a-dos.jpgAu départ, une présentation éditeur attrayante, forcément (différente de la quatrième de couverture, c'est entre autre pourquoi je la cite) :

 

« Fin août, une nuit du côté de Saint-Tropez.
Dans la Villa des Roses, tout le monde dort lorsqu’Arnaud, visage d’ange mais cœur sombre, débarque sans prévenir chez ses parents qu’il n’a pas vus depuis longtemps. Ses bonnes résolutions, il les a déjà oubliées. Le lendemain, Gabriel, romancier quinquagénaire qui n’écrit plus, lit un message destiné à son fils. Un message qui lui fait l’effet d’un coup de couteau. Arnaud est recherché par la police. Aussitôt, dans un tourbillon de rage, d’accablement et d’angoisse, l’homme de lettres se lance à sa poursuite.
Tourmenté par ses états d’âme d’écrivain mais aussi et surtout par sa femme italienne, Ester, toujours en guerre dès qu’il s’agit de sauver son fils, Gabriel devra redécouvrir cet enfant qu’il pensait connaître. Comment les êtres qui nous sont le plus proches deviennent parfois des étrangers ? Autour de cette famille décomposée où les tensions s’amoncèlent, gravitent des personnages qui participent, impuissants, à la catastrophe annoncée.
Pamela, l’amie de toujours de la famille, veuve, alcoolique et infatigable poseuse de questions ; Fumiko la Japonaise, poétique amie d’Arnaud qui dessine les gens dans le métro ; Jean-Mi Causse, le détective-écrivain de science-fiction, ou encore la troublante et fragile Guinevere, photographe débutante perchée sur ses talons échasses. Tragi-comédie du désir et des liens filiaux, voici un roman au style réjouissant et effréné, qui sonde les thèmes de la création artistique, de la culpabilité et de la part d’ombre qui nous habite tous. »

 

À l'arrivée, une énorme déception, et un profond ennui. Je n'ai terminé ce roman que parce qu'il s'agissait d'une lecture en partenariat avec BOB et que je trouvais normal de remplir le contrat, sans quoi j'aurais sans doute abandonné.

Je n'y ai rien retrouvé de la présentation éditoriale alléchante sinon des personnages creux et superficiels, peu crédibles. J'ai attendu en vain une étincelle d'émotion ou d'action, sans que jamais elle se produise.

 

J'en tire la leçon d'arrêter ce type de partenariats, car parler d'un livre qu'on n'a pas aimé est dans ces conditions très pénible (d'autant que ce n'est pas la première fois : ou c'est pas de chance, ou c'est qu'il est temps d'arrêter). Leçon bis : ne jamais lire les 4ème de couv et autres prières d'insérer, c'est d'ailleurs ce que je pratique habituellement.

 

Lu aussi par Melo, Estelle, Griotte, ...

 

JC Lattès, janvier 2011, 232 pages, prix : 16,50 €

Crédit photo couverture : © éd. JC Lattès

 

Commenter cet article

Vero 21/02/2011 14:21



Bon bloganniversaire alors!



stelou 19/02/2011 09:07



Je ne suis donc pas la seule à ne pas avoir accrochée!! Cela me rassure....


C'est effectivement très énèrvant de devoir terminer un livre, lorsque cela entre dans le cadre d'un partenariat, alors qu'on ne souhaiterait qu'une chose: passer à autre chose!


Bonne continuation avec des lectures plus "prenantes" ;0)


 



Griotte 17/02/2011 10:07



Ah oui "déception" convient très bien ici ! Comme toi je n'ai rien retrouvé de la 4ème de couv'... J'ai frôlé l'abandon !