Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 07:19

age d'angeIl est des livres dont il est difficile de parler alors que pourtant on les a beaucoup aimés. L’âge d’ange fait partie de ceux-ci, qui vous marquent encore longtemps après, par le « choc » vécu à la lecture !

Il ne faut pas trop en dévoiler sur ce roman pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, ce serait altérer leur plaisir à venir. Le narrateur de l’histoire revient sur ce qui l’a profondément bouleversé pendant son adolescence, élève dans un lycée au Luxembourg. Passionné d’histoire grecque antique, il s’intéresse plus particulièrement à Tadeusz, un lycéen polonais, lorsqu’il réalise qu’ils ont la même passion pour ce même livre au CDI et l’empruntent à tour de rôle.

Le récit est habilement construit, car pendant plus de la moitié du livre, on ne sait pas si ce narrateur est un garçon ou une fille (on se fait son idée… et on se plante ! (ou pas, moi j’ai eu tout faux !), aucun adjectif ou participe passé ne permet de savoir…

p. 20 : « Quand je rêvais parmi les rayons, on m’aurait posé une colle si on m’avait demandé, à mon tour, de dire qui j’étais. Enfant ou vieillard ? Garçon ou fille ? Je ne savais pas. Longtemps, je n’ai pas su. J’étais un ange, peut-être. Un ange qui attend la chute. »

 

Et la chute sera violente. Ce n’est pas un livre joyeux, mais c’est un livre fort. Cette ambiguïté du départ permet des hypothèses, tout en confrontant ses héros à une réalité : l’attirance naissante, amour ou amitié, violence des émeutes de banlieue, confrontation des milieux sociaux, homophobie, et de façon plus large la construction de soi à l’adolescence, et peut-être des choix qui en résulteront plus tard. Avec un goût prononcé de tragédie (grecque), mais quel talent, cette Anne Percin ! 


A lire aussi : Bonheur fantôme, au Rouergue.

 

L’Ecole des Loisirs, coll. Medium, sept. 2008, 126 page, prix : 9,90 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Franck Juery et éd. EDL.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Livr'ados
commenter cet article

commentaires

Vero 19/01/2011 14:15



ça y est: trouvé à la médiathèque et enfin lu! Sublime, fort, marquant, pas facile d'écrire là-dessus juste après en avoir terminé la lecture alors j'attends un peu...


Par contre, je ne sais pas, moi, j'avais tout de suite identifié le sexe du personnage narrateur. Plutôt vécu cette difficulté d'identité, de se nommer précisément dans l'un ou l'autre comme la
confusion adolescente, le moment où l'identité est en construction et aussi comme un parallèle à sa difficulté à trouver une place dans la famille et dans la société. Comme une impression de ne
pas "être à la bonne place".



sandra 18/04/2010 10:22



Un grand merci décidément Laure pour la belle découverte...Je sors d'une bouleversante lecture de L'âge d'ange..Aussi déboussolée que toi quant à l'identité du narrateur pendant la première
partie (surtout que j'ai lu "Point de côté" avant) mais la surprise n'en fut que belle...Font partie de ces livres qu'on trimbale longtemps en soi...Bonne vacance...Nous, nous nous envolons
(fassons de parler!)pour Vannes demain



Laure 24/04/2010 22:23



mais ce n'est pas moi qu'il faut remercier, mais plutôt l'auteur pour tout le plaisir qu'elle nous donne :-)


j'espère que ta semaine en Bretagne a été bonne, à l'île de Ré pas de pb, soleil, soleil, et vélo !



orchidee 01/03/2010 19:56


je termine bonheur fantôme ... je note donc celui-ci


bouma 23/02/2010 15:48


je crois qu'il faisait parti de la sélection du Tam-Tam Ado 2009. Comme quoi eux aussi ont l'art de dénicher les pépites...


Laure 24/02/2010 14:25


oui c'est possible, je ne me souviens pas de la sélection Tam Tam, il y a aussi de bons choix dans les Incorruptibles en général, et là, c'est dans le cadre du Prix
des Lecteurs 13-16 ans de la Ville du Mans et du dpt de la Sarthe...


cathulu 22/02/2010 18:35


Ayant beaucoup aimé son roman "adulte" et adorant les contraintes comme celle que tu évoques concernant le sexe du narrateur, je ne peux que noter!:)


Laure 22/02/2010 20:01


il ne faut surtout pas trop fouiller sur le net avant car le livre y est bcp décortiqué et ça perd de son intérêt à la lecture ...


Mona 22/02/2010 14:23


Ce billet eest alléchant, j'irai voir à ma biblio s'ils l'ont en stock  ;)


In Cold Blog 22/02/2010 12:52


Ce que tu laisses entrevoir de cette histoire, et ce que je connais un peu de l'auteur, me font subodorer une petite pépite comme je les aime. Je vais me laisser tenter


Laure 22/02/2010 19:59


un petit poche de l'école des loisirs, ça fait pas de mal au porte-monnaie, en plus :-)


Vero 22/02/2010 12:44


Décidément elle m'intrigue cette Anne Percin, j'attends avec impatiente ma commande du Bonheur fantôme! et je note celui-ci!


Laure 22/02/2010 19:58


harcèle ta médiathèque aussi ;-))
(il y a qqs titres plus anciens)


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -