Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 10:14

Scénario : Jean-Marie Omont, dessins : Golo Zhao

(Le 6ème tome vient de paraître mais je ne suis pas encore allée chez le libraire !)

 

balade-de-yaya.jpg

La balade de Yaya est l’histoire de deux enfants que tout oppose et qui se lient l’un à l’autre par la force des choses : les bombardements de Shangaï par les Japonais en 1937 qui imposent à la plupart des populations de fuir.

Le tome 1 est une introduction aux aventures des deux jeunes personnages. Tuduo, le petit garçon, est un enfant des rues, exploité par un abominable bonhomme nommé Zhu, qui violente et utilise une bande de gamins pour gagner sa vie. Tuduo lui rapporte un peu d’argent avec ses talents d’accrobate. Yaya, elle, est la fille d’un riche diamantaire, elle mène une vie paisible avec ses parents dans une somptueuse maison. Elle est toujours accompagnée de l’oiseau Pipo, avec qui elle a le don de communiquer. Mais toute la famille doit fuir la guerre, d’autant plus que la mère de Yaya est sur le point d’accoucher. Refusant de manquer le concours de piano qui lui ouvrirait sans doute de nouveaux horizons dans la musique, Yaya s’enfuit et se trouve prisonnière des bombardements… Secourue par Tuduo, ils sont rattrapés par le méchant Zhu.

 

Les tomes suivants sont à chaque fois un épisode des aventures des deux enfants, en proie à la guerre, à l’avidité et la violence des adultes qui les poursuivent, dans le cheminement semé d’embuches vers Hong Kong où ils espèrent retrouver les parents de Yaya, comme Tuduo lui en a fait la promesse. De même s’il arrivait quelque chose à Tuduo, Yaya lui a promis de faire tout son possible pour retrouver son petit frère Xiao, qu’il a confié aux religieuses en partant.

 

Les couleurs sont très expressives, bleu nuit, couleurs sombres pour la ville dévastée ou la peur, couleurs plus lumineuses pour le beau quartier ou l’innocence de Yaya, les décors sont riches de détails (scènes de rues, bâtiments, nature), la guerre est une toile de fond qui prend juste la bonne place, ni trop ni trop peu, qui sait se rappeler quand il le faut, et la construction du récit (arrêt d’un tome sur un cliffhanger) agit comme une véritable addiction sur le lecteur. On ne peut faire autrement que lire la suite des aventures (un peu à la Dickens) de ces enfants, qui sur leur chemin réussissent néanmoins à trouver quelques adultes chaleureux et attentionnés, pas toujours, mais qui restituent un peu de justice dans leur monde.

Prévue sur 9 tomes, cette série s’adresse aux enfants à partir de 8 ans. Mosquito, 11 ans ½ , qui l’a commencée comme cela sans être convaincue, juste parce que je rapporte régulièrement des piles de livres à la maison, est vite devenue accro, a enchaîné les 5 tomes dans la foulée, séduite et enthousiaste, elle attend, impatiente, la suite.

Une première intégrale des 3 premiers volumes est sortie également.

 

En savoir plus sur la page de l’éditeur : clic  

 

Éd. Fei, 2011-2012, 95 pages chaque, prix : 8,50 € chaque

Etoiles : stars-4-0. V192553758 sur l’ensemble

Crédit photos couvertures : © Golo Zhao et les éd. Fei

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -