Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 13:44

disparition-de-paris.jpgMathias, quarante ans, est fonctionnaire, chargé de la rédaction de tous les discours du Maire de Paris. Solitaire, il a néanmoins une relation suivie avec une femme qu’il rencontre un soir par semaine à l’hôtel. Petite vie bien rangée, qui va se trouver bouleversée par un accident dans la ville, une bavure policière entachant une femme d’affaires africaine, au pouvoir certain. Un soir dans le quartier de Barbès, Fata Okoumi est matraquée par un policier, sans raison explicite. Gravement blessée, elle est hospitalisée. Mathias va être chargé de la communication autour de cette affaire, et bien plus, il va devenir l’interlocuteur privilégié de Fata Okoumi. Avant de sombrer dans le coma, celle-ci va avoir une curieuse requête en guise de demande de réparation : la disparition de Paris. Casse-tête pour Mathias, qui veut bien évidemment accorder réparation à la victime, mais qui ne sait comment comprendre cette demande…

 

Etonnant roman où il ne se passe pourtant pas grand-chose d’autre que ce qu’énonce son titre, et pourtant j’ai eu grand plaisir à m’y plonger, à suivre l’évolution du personnage principal, Mathias, les changements dans sa personnalité et sa vie personnelle au fil de sa mission, les solutions surprenantes proposées, cette aventure hors norme qui va le conduire à sa propre renaissance, en passant par des réflexions pertinentes sur le pouvoir, une certaine culpabilité d’anciens colonialistes, le jeu politique. La fantaisie ajoutée aux personnages apporte un plus à ce roman décalé et séduisant.

 

Lu aussi par Clarabel

 

Ed. de l’Olivier, janvier 2010, 213 pages, prix : 16,50 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © cedric@scandella.fr et éd. de l’Olivier

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vero 31/08/2010 17:53



Une franche reprise en somme!


Des bises à Mosquito qui me fait bien rigoler! et une belle rentrée aux enfants.



Richard 31/08/2010 17:33



J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman. L'idée de départ était excellente et l'auteur a su rendre la marchandise.



Vero 31/08/2010 15:15



Je ne l'avais pas lu à sa sortie puis hésité à l'emprunter. Mais bon, tu me tentes là! Et puis j'ai déjà passé de bons moments avec Martin Page par le passé... Je le note dans un coin de ma tête
alors.


Tu as repris le boulot?



Laure 31/08/2010 16:12



J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman... assez surprenant (le roman)


Oui j'ai repris ce matin (enfin un peu dimanche et un peu hier aussi car je devais installer le nouveau serveur et une nouvelle imprimante réseau avant l'ouverture
au public)



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -